Clichés de Bosnie (Samedi one-shot)

Cliches-de-Bosnie

Titre: Clichés de Bosnie

Scénariste: Aurélien Ducoudray

Dessinateur: François Ravard

Editeur: Futuropolis

Date de publication: Juin 2013

 

Voici donc un nouveau reportage en bande dessinée, proposé par les éditions Futuropolis. Cette fois-ci, l’éditeur nous propose de revenir sur un conflit assez gênant pour la mémoire du continent européen, la guerre civile yougoslave, l’éclatement sanglant de ce pays à partir de 1989. Etant donné que j’ai visité ce pays à cette époque là, juste avant la guerre, cet ouvrage ne pouvait que m’intéresser. Bien que je fût âgé de 7 ans à l’époque, j’ai quelques souvenirs. Comme celui du pont de Mostar. Lorsqu’il était encore intact…

En 2004, Aurélien Ducoudray a accompagné un convoi humanitaire à destination de la Bosnie. Lui, journaliste de la presse quotidienne régionale, a obtenu de son patron qu’il puisse faire un reportage photo sur les camps de ce pays, toujours bien abîmé par la guerre civile. Aurélien se greffe sur le convoi humanitaire géré par une petite association locale, menée par une présidente haute en couleur, Arlette. Si le reste des bénévoles est à la hauteur, Aurélien va découvrir de près une situation désastreuse dont il ne savait pas tant que ça.

Même s’ils commencent à se faire assez nombreux, je dois dire que je reste très client des reportages en bande dessinée. Cet album-ci ne fait pas exception, car c’est un excellent travail tant scénaristique que graphique.

Aurélien Ducoudray est donc le personnage principal de cette histoire, un excellent guide dans cette Bosnie encore meurtrie par la guerre. Il est vrai que son voyage fût des plus intéressant, grâce à l’association qu’il accompagne, mélange de volontarisme fort et d’amateurisme plein de fraicheur. S’ils commencent à êtres des habitués de la mission humanitaire, Arlette et les siens ne gèrent qu’un tout petit convoi. A taille humaine, en somme, ce qui constitue un parfait décor, pour décrire tant les doutes et certitudes de nos compatriotes que les souffrances réelles des habitants des villes traversées. Ainsi que le dit le personnage principal à propos de la photo, celle-ci se pratique en étant parmi les gens. Le scénario fait que l’on est, nous aussi, au milieu de ces hommes et de ces femmes.  On est ému par cette petite fille qui retrouve l’envie de vivre grâce à un simple sonotone, ou par ce jeune handicapé cloîtré devant une télévision. Ducoudray ne nous tient pas à l’écart et on partage facilement ses doutes, ses craintes et ses joies. Ainsi que ceux de toutes les personnes présentées dans l’album.

Quelques mots, maintenant, sur le travail de François Ravard, le dessinateur. J’ai beaucoup aimé son trait, que j’aurai plaisir à redécouvrir dans d’autres ouvrages. Son trait est simple, un peu tremblotant, mais il est surtout très expressif. On ressent vraiment les gens, ce qui était primordial, à mon sens, dans un album qui les mettait tant en avant. Il ne faiblit pas quand il s’agit de dessiner des décors, comme vous le montre la couverture, mais ce sont ses visages, qui constituent son point fort sur cet ouvrage.

Un album humain, qui nous rappelle qu’une guerre vue à la télé, ce sont et cela reste des hommes et des femmes qui souffrent, qui meurent et qui tentent de vivre. Un ouvrage à l’utilité indéniable, qui nous rappelle à nous européens que nous avons laissé des massacres horribles se perpétrer à nos portes. Ceux qui y verraient un parallèle intéressant avec une situation très actuelle… n’auraient pas tout à fait tort. Lorsque les charniers syriens s’ouvriront, comme se sont ouvert ceux de Srebenica, nous ne pourront pas dire que nous ne nous attendions à rien de tout cela.

Cliches-de-Bosnie_-planchetopbd_201317.5/20

2 réflexions sur “Clichés de Bosnie (Samedi one-shot)

  1. cristie 29/06/2013 09:27

    C’est pour cela que cette bd est intéressante elle fait réfléchir, nous apprend sur l’histoire, sur nous même et nous aide à mieux comprendre ce qui peut se passer actuellement …

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s