The Unwritten tome 2- Les infiltrés (Jeudi comics)

The-unwritten-tome-2

Série: The Unwritten
Tome: 2
Titre: Les infiltrés
Scénariste: Mike Carey
Dessinateur: Peter Gross
Editeur VO: DC Comics
Label VO: Vertigo
Editeur VF: Panini Comics
Date de publication VF: Octobre 2011

 

The Unwritten était une série que je ne pouvais suivre en bibliothèque à Grenoble, mais qui, comme bien d’autre, a su trouver sa place dans le réseau rennais. Ce qui explique le très long délai entre la publication de la chronique du tome 1 (Août 2011) et celle-ci. Mais l’attente était logique, car une fois encore Vertigo a montré la qualité de ses choix éditoriaux.

Tommy Taylor, le fils du romancier Wilson Taylor et dit-on, sa principal source d’inspiration pour le personnage Eponyme de jeune sorcier qui a fait sa réputation, est accusé du meurtre des occupants de la villa de son père en Suisse. Mais la Justice française a demandé son extradition et le voilà en prison non loin de Roncevaux, la ville de la légende de Roland et Charlemagne. Il est accompagné d’un autre prisonnier extradé, un voleur à la petite semaine. L’accueil qui va lui être réservé est plus que glacial. Le directeur de la prison a manifestement un compte personnel à régler avec Tommy. Mais pendant ce temps, Lizzie Hexam est guidée par Wilson Taylor pour venir en aide à son fils et l’aider à s’évader.

Encore une très bonne série, donc, qui joue sur le parallèle entre réalité et écrits littéraires. On peut de plus en plus penser que Tom Taylor est bel et bien le personnage de roman supposé venu dans la réalité. D’ailleurs, d’une certaine façon, l’explication en est donnée dans ces épisodes. Dans un excellent épisode qui propose un ennemi totalement atypique, il est expliqué que certaines idées, quand on leur accorde trop d’attention, acquièrent une forme de consistance. La clé est probablement là, mais je ne doute pas que Mike Carey nous réserve d’autres surprises. Les épisodes sur la prison sont eux aussi bien menés, même si je ne m’attendais pas du tout à la chute de cette intrigue. Un peu difficile, je ne pensais pas trouver une telle tonalité dans cette série. On a vu une conséquence immédiate de cet évènement, j’espère que le scénariste saura le réutiliser pour amener une autre réflexion, plus profonde, chez son héros. Mention spéciale pour le dernier épisode qui joue avec les histoires pour enfants, avec des dialogues très forts qui décalent le dessin très naïf. Excellent choix.
Ce n’est pas Peter Gross, le dessinateur principal, qui en est l’auteur. Lui reste autour de la famille Taylor. J’apprécie de plus en plus cet artiste, qui me fait penser à Pia Guerra, la dessinatrice de Y le dernier homme, dans un style un peu plus lâché cependant. C’est tout à fait adapté pour une histoire qui se veut au carrefour entre réalité et magie.

De belles inspirations, pour cette série au grand potentiel. J’espère que les tomes suivants seront à la hauteur, car la lecture sera alors des plus plaisantes. Les amateurs de mise en Abymes seront toujours bien servis, et ceux qui veulent juste passer un moment divertissant aussi. Prison Break, Harry Potter, Alice au pays des merveilles, que de bonnes références, non?

 The-unwritten-tome-2_-planchetopbd_201317/20

6 réflexions sur “The Unwritten tome 2- Les infiltrés (Jeudi comics)

  1. Snoopy 23/05/2013 10:08

    Prison Break une bonne référence ? Tu es sûr d’avoir toute ta tête ? ^^ (Prison Break bashing : checked)

    Plus sérieusement, The Unwritten était une série faite pour moi. Je suis totalement client de ce genre d’histoire. Et pourtant, je ne saurais dire pourquoi mais ce comic ne m’a pas
    particulièrement intéressé. J’ai les les deux premiers volumes. L’histoire a des éléments plutôt intéressants (notamment sur le héros, sur la femme qui l’aide…). Mais l’ensemble m’a laissé de
    marbre.

  2. Yaneck Chareyre 23/05/2013 21:12

    En fait, jamais vu Prison Break. Pris en flagrant délit de name dropping. ^^

    Disons que je lui trouve de belles qualités cette série. Elle ne m’a pas autant claqué qu’un DMZ ou un Y, mais y’a quand même un certain niveau. Après, il y a toujours une part de charme
    qui opère ou non.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s