L’île infernale tome 1 (Dimanche manga)

L-ile-infernale-tome-1

Série: L’île infernale
Tome: 1
Auteur: Yosuke Ochiai
Editeur VO: Nihonbungeisha Co., Ltd.
Editeur VF: Komikku éditions
Date de publication VF: 2012

 

En ce moment, je parcours les bibliothèques rennaises à la recherche de séries manga qui puissent me plaire. A Grenoble, j’étais en terrain très balisé, je savais qui avait quoi, en gros. Mais là, depuis trois mois, jea patauge un peu d’autant que je n’ai pas fait le tour de toutes les installations de la ville. Mais donc, je cherche, et je tente. C’est ainsi que j’ai pris l’île infernale. Un pitch intéressant, un dessin auquel j’adhérais, deux bonnes raisons de l’emprunter.

En 2009, le Japon aurait pu prendre une loi interdisant la peine de mort. Et dans ce cadre, revenir à une forme de condamnation en vigueur dans le pays au début du XXe siècle, le ban. Mikoshiba Ei vient de recevoir une telle condamnation. Après quintuple homicide, le voilà condamné au plus haut niveau de bannissement. Il doit rejoindre l’île prison la plus éloignée du pays, au cœur de l’océan pacifique. Mais contre toute attente, la nouvelle ne pose aucun problème au condamné. Au contraire, son objectif est atteint. Il peut rejoindre l’ile, sur laquelle il sait se trouver une personne qu’il recherche par dessus tout.

Si j’ai débord pensé à Battle Royal, dans les fondements de cet album, le fil de la lecture a rapidement mis fin à cette impression. C’est une histoire tout à fait originale que nous propose Yosuke Ochiai, qui vient une fois de plus interroger la question de la Justice et de la condamnation au Japon. C’est étonnant de voir combien cela inspire les auteurs, au pays du soleil levant. Ikigami, Battle Royal, L’île infernale, donc, le japonais interroge la pertinence et les conséquences de la condamnation, un principe qui manque un peu en France. L’auteur nous projette donc dans une contre-société entièrement composée de criminels et de délinquants de haut-vol, grâce à Mikoshiba qui devient notre guide. Une société violente, avec ses inclus et ses exclus, avec ses esclaves et ses leaders. L’arrivée dans la ville est d’ailleurs un modèle de tension. Le peu qui se passe nous tient en haleine. Ochiai, que je ne connaissais pas, est finalement assez doué dans la construction de son intrigue. D’autant qu’il ne se limite pas à l’aspect exploratoire. Il y a l’histoire personnelle de Mikoshiba, cette personne qu’il cherche sur l’île. L’auteur sème quelques explications dans ce recueil, suffisamment pour nous donner envie d’en savoir plus, mais pas trop, de sorte à conserver un potentiel intéressant. J’espère juste que la dite personne ne se retrouvera pas dans les dirigeants de l’île, ce serait décevant. C’est une direction prise dans ce recueil, mais je préfèrerai être surpris, ce serait plus réjouissant.
Au niveau graphismes, la couverture m’a fait penser à celles d’Urasawa pour la série Pluto. Je pense qu’on peut trouver une filiation entre les deux auteurs, Ochiai disposant d’un trait plus agressif, plus nerveux. Il s’encombre moins que ses autres collègues de représentations de décors censés mettre en avant la qualité du dessinateur, ce n’est pas plus mal. C’est un exercice de style qui peut lasser. Lui s’en passe et assume sans doute de ne pas en faire une spécialité. En contrepartie, j’ai l’impression que ses cases sont plus remplies que d’autres auteurs.

Un dessin jeune et agréable, une intrigue multiforme intéressante et bien menée, je suis ravi d’avoir découvert cette série. Par contre, avec le tome 2 paru en janvier dernier, je sens que je vais devoir attendre un peu pour lire la suite en bibliothèque. C’est dommage car j’ai très envie d’en savoir plus sur Mikoshiba et son île.

L-ile-infernale-tome-1_-planchetopbd_201316.75/20

 

4 réflexions sur “L’île infernale tome 1 (Dimanche manga)

  1. Snoopy 19/05/2013 09:37

    Tiens, je l’avais noté dans mon petit carnet ce manga comme potentiellement très intéressant. En plus il ne compte que 3 tomes en tout (ça fait plaisir). Bref, je n’ai pas encore eu le temps de
    le caser dans mon « planning » achat, mais je sens que je ne vais pas tarder à passer le pas.

    Pour ceux qui seraient intrigués et intéressés suite à cette chronique, je vous recommande de lire les premières pages du manga. Ca devrait vous convaincre de tenter l’aventure.

    http://www.manga-news.com/index.php/preview/543

  2. Lunch 21/05/2013 18:35

    Si ta bibliothèque a acheté le tome 1 c’est qu’elle a fait des acquisitions récentes et qu’elle prend les nouveautés. Demande lui la suite, avec un peu de chance ils l’inscriront dans leur budget
    pour leurs prochains achats.

    Les 3 tomes sont sortis maintenant, donc la série est complète. Et une série complète en 3 tomes je pense que toutes les bibliothèques sont intéressées, d’autant plus si ça sort.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s