Rahan Intégrale tome 1 (Lundi classique)

Rahan-integrale-tome-1

Série: Rahan- Intégrale
Tome: 1
Scénariste: Roger Lecureux
Dessinateur: André Chéret
Editeur: Soleil
Date de publication: Septembre 1998

Rahan, le fils des âges farouches… Encore une légende de la bande dessinée française que je n’avais pas abordé ici. J’avais pensé le faire quand un éditeur avait sorti le premier tome de la série en kiosque, mais j’ai raté l’opération, et suis donc passé à autre chose. Et puis cette intégrale est passée dans mon champs de vision, et l’envie est vite revenue de vous faire partager les aventures d’un héros que j’ai connu moi aussi enfant et dont j’avais rencontré par le passé le très sympathique dessinateur.

A une époque lointaine, les hommes qui marchent debout évoluaient en tribus, qui se confrontaient régulièrement. Certains, toutefois, évoluaient seuls, en marge de ces groupes. Mais leur vie était beaucoup plus difficile, devant affronter à la fois les autres hommes et la nature encore plus sauvage. Elever un enfant dans ces conditions relevait de l’impossible. Un jour, pour protéger leurs fils, deux chasseurs durent se sacrifier. L’enfant aurait du mourir, mais il fût trouvé par Crao, le chef du clan du Mont-bleu, qui la recueillit et l’aima comme son propre fils. Cet enfant, sauvé par ses parents, fût nommé Ra-Han. Un enfant qui en grandissant devint curieux de tout. Et qui allait parcourir le monde.

Cette intégrale commence par la jeunesse de Rahan, un récit qui fût écrit par les auteurs à posteriori, mais qui permet de bien démarrer les retrouvailles ou la découverte de ce personnage.
Alors oui, on sent bien la série publiée dans le journal jeunesse du parti communiste à l’époque. Il y a dans ces pages une croyance en la capacité de l’homme à progresser qui correspond assez bien, me semble-t-il, aux idéaux communistes. Ce qui donne une pointe de saveur optimiste, mais qui ne nuit en rien. Rahan est un héros positif comme les publications jeunesses les aimaient toutes à l’époque, et l’état d’esprit que lui a donné Roger Lecureux fait aussi du bien. Rahan, solitaire mais pas individualiste, que voilà un mélange étonnant et peu habituel. Les premières histoires publiées mettent en avant un personnage qui comprend et qui évolue, tout en essayant de partager un maximum ses connaissances avec le reste du monde. Personnellement, ça me va bien. Et je ne crois pas que l’on ait là des histoires naïves. La compétition entre les hommes, le scénariste ne l’évacue pas, pas plus que l’égoïsme ou d’autres valeurs peu nobles. Ces pages sont inspirées, orientées, mais elles ne sont pas ridicules. Un bon personnage pour inspirer la jeunesse.
Au dessin, on note les progrès d’André Chéret dès la deuxième histoire, vu que Soleil nous propose en entame un récit plus récent. On peut donc parfaitement faire la comparaison entre les deux époques. Au commencement, Chéret me semble être dans une veine très américaine, on pensera à du Falk, ou à du Caniff, sans doute. Et puis peu à peu, on le sent prendre son identité propre, avec un dessin beaucoup plus assuré, un trait beaucoup plus efficace, qui couvre moins la planche mais s’avère beaucoup plus sûr. Ceci dit, quelle que soit l’époque, on note le dynamisme et la puissance des planches de l’auteur. Rahan en train de courir, possède une véritable énergie qui a du emporter bien des lecteurs.

Ma foi, voilà une lecture datée mais qui n’a point subi les affres du temps. Voir-même, elle mériterait d’être remise au goût du jour afin de contrebalancer les valeurs d’égoïsme qui véhiculent les médias en ce moment. Le retour à un peu de solidarité et de foi en l’humain, ne nuirait pas.

 Rahan-integrale-tome-1_-planchetopbd_201316/20

12 réflexions sur “Rahan Intégrale tome 1 (Lundi classique)

  1. Mike 13/05/2013 08:05

    Tiens je savais pas que Rahan avait publié chez les Cocos

    Quoi qu’il en soit c’est une belle série. J’aime beaucoup la place qu’occupe le hasard (via le coutela) dans la vie du fils de Croa

  2. Yaneck Chareyre 13/05/2013 08:24

    Du fils de Crao…. ^^

    J’ai du en lire un peu dans Pif par le passé, j’ai été content de pouvoir lire cet album. Ca change des titres que je vous propose plus régulièrement.

  3. Snoopy 13/05/2013 18:13

    En revoyant cette planche en couleur, je me rends à quel point je préfère la version noir et blanc. Je n’ai malheureusement pas le « temps » de consacrer une partie de mon budget BD pour faire la
    collection N&B, mais elle vaut largement le coup.

    J’ai un ami qui me prête lesdits volumes et c’est un réel plaisir de relire les aventures de Rahan.

  4. argali 13/05/2013 18:48

    Bonjour. Il aura fallu une « bitch » pour que je découvre ton blog. J’en suis contente. J’aime la BD mais ne suis pas spécialiste. Je fonctionne aux coups de coeur, pour l’histoire souvent, pour
    les dessins parfois. J’y reviendrai.

  5. Yaneck Chareyre 13/05/2013 19:06

    Sur la page principale, va faire un tour dans les index particuliers, sur la page « la bd du mercredi ». Ce sont des albums que je mets en avant pour un public composé à la fois de néophytes et de
    connaisseurs. Tu devrais trouver des trucs sympas. En tous cas, soit la bienvenue, tous les jours un article à découvrir.

    Merci à la bitch, donc, et à sa grande maîtresse Sara ^^

  6. Coccinelle 16/05/2013 08:23

    J’ai aimé Rahan lorsque j’étais enfant/ado, mais là quand je vois les dessins, je les trouve… bizarres

  7. Yaneck Chareyre 16/05/2013 14:41

    Ah oui? Tiens donc… Etrange… Surement parce que ce sont les premiers albums, avant que le style de Chéret ne soit totalement fixé…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s