Une aventure des brigades du Tigre- « Ni dieu ni maître » (Samedi one-shot)

Les-brigades-du-tigre

Titre: Une aventure des brigades du Tigre- « Ni dieu ni maître »
Scénaristes: Xavier Dorison, Fabien Nury
Dessinateur: Jean-Yves Delittes
Coloriste: Patricia Faucon
Editeur: Glénat
Date de publication: Mars 2006
D’après le film de Jérôme Cornuau et la série télévisée de Victor Vicas.

Les adaptations de film, dans la bd, ça n’a pas bonne presse. Les travaux de commande destinés à accompagner la promotion marketing du long métrage, ça donne rarement de bonnes choses. Mais quand vous avez Dorison, Nury et Delittes à la manoeuvre, ça mérite qu’on prenne le temps de s’y intéresser. Voici donc le prequel au film de Jérôme Cornuau, tourné avec Clovis Cornillac, Edouard Bear et Olivier Gourmet entre autre.

Valentin, Pujol et Terrassont sont les trois inspecteurs de la nouvelle brigade motorisée, 1ère Brigade Mobile. Ils disposent des équipements à la pointe du progrès de cette année 1911, et s’appuient sur les nouvelles techniques anthropologiques ou dactylotechniques pour prouver l’identité des criminels qu’ils arrêtent. Mais leur succès fait de l’ombre à la Préfecture de Police de Paris, qui entend bien ridiculiser ce service pour mieux se l’approprier.  Or, un gros truand en lien avec eux à besoin de se carapater en orient, menacé par des anarchistes convaincus qu’il les a trahis. Les intérêts de chacun vont tisser une toile qui risque bien de prendre au piège les inspecteurs de  la brigade mobile.

Forcément, quand vous confiez la tâche à d’aussi brillants scénaristes que Dorison et Nury, dont je ne vous ferai pas l’offense de rappeler la prodigieuse bibliographie, on ne peut avoir que de la bonne qualité. Car oui, bien que cet album soit un préquel de film, il reste avant tout une excellente aventure policière, bien menée et riche de fond. D’Histoire, bien entendu, puisque cette brigade a réellement existée et qu’elle affronte un célèbre anarchiste de l’époque. Parce que l’on assiste à la naissance de la police scientifique que l’on connaît bien aujourd’hui grâce à la série télé Les Experts. C’est passionnant. On sent réellement dans cet album la modernité qui sou tendait la création de cette unité policière. Seul reproche, il manque à mon sens une petite explication pour comprendre pourquoi la brigade mobile n’est pas dans l’organigramme de la préfecture de police de Paris. Un doigt de contexte à ce propos n’aurait pas été de trop. Mais on s’en passe très bien aussi. Pour la petite, histoire, l’aventure, elle est aussi très prenante, jouant fort bien sur les liens troubles entre certains services de police et les truands qu’ils surveillent. La petite composante anarchiste est tout aussi intéressante, sur ce qu’elle nous montre de la violence de l’époque.
Et pour accompagner les deux scénaristes, un dessinateur de choix a été désigné. Jean-Yves Delitte propose de très belles planches, très détaillées. Son trait est fin, précis, idéal pour le caractère historique du cadre de l’intrigue.

En d’autres termes, il serait dommage de rater cet album au seul motif qu’il est un produit dérivé. Les auteurs proposent un véritable album de bande dessinée, une œuvre qui vaut quelque chose par elle-même et qui sera appréciée de tous les amateurs de polars.Les-brigades-du-tigre_-planchetopbd_201316.5/20

2 réflexions sur “Une aventure des brigades du Tigre- « Ni dieu ni maître » (Samedi one-shot)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s