Azimut tome 1- Les aventuriers du temps perdu (La BD du Mercredi)

Azimut-tome-1

Série: Azimut
Tome: 1
Titre: Les aventuriers du temps perdu
Scénariste: Wilfrid Lupano
Dessinateur: Jean-Baptiste Andreae
Editeur: Vents d’Ouest
Date de publication: Avril 2012

J’en ai mis, du temps, pour le trouver cet album. Cela fait de longs mois qu’il est apparu dans le top bd des blogueurs, et les bibliothèques grenobloises ne l’avaient pas. Coup de bol, les rennaises, oui, mais l’album sortait souvent. Voilà, c’est lu, je ne savais pas à quoi m’attendre… Et c’est finalement une bonne description de cette histoire. Au passage, notez que c’est du Wilfrid Lupano, l’autre scénariste montant avec Zidrou en ce moment.

Bienvenu dans un monde où vaincre la mort n’est pas tout à fait une utopie. Bienvenu dans un monde où le temps est un sujet d’étude que les savants cherchent à mieux comprendre. Bienvenu dans un monde qui a perdu le Nord. Au sens littéral du terme. Déboussolé. Venez visiter la mer fugueuse, découvrir le royaume de Ponduche et son Roi amoureux. Venez jouer avec les saugres, ces créatures étranges nés d’oeufs de métal. Suivez les aventures du Comte de la Pérue, du peintre Eugène, du chasseur de prime Oreste Picon et de son compagnon lapin parlant… Toutes ces personnes liées à la belle mais dangereuse Mani, aventurière, princesse, en quête d’un mystère majeur lié au temps qui passe.

Difficile de présenter Azimut, tant cet univers est atypique et déjanté. Dès la première lecture, j’ai pensé à La Nef des Fous de Turf. Le même délire à la fois graphique et scénaristique, la même folie un peu incohérente. Et j’avoue que c’est un univers assez séduisant. Lupano évite l’écueil de présenter de manière lourde son monde mais du coup on est parfois un peu perdu. Notamment vis à vis de la scène introductive que j’ai un peu de mal à joindre au reste de l’histoire. Mais pour le reste, les évènements se marient bien. On comprend que Mani sera le personnage central de cette aventure, celui autour duquel vont tourner tous les autres (en même temps, c’est une belle manie que de tourner autour d’elle). Pour le reste, difficile de voir où Lupano veut nous emmener, mais ce n’est presque pas important. Le grand plaisir, c’est de découvrir les idées folles qu’il propose, les concepts décalés et délirants. Les Clepsigrues, par exemple, j’aime beaucoup. Les Saugres, créatures aléatoires et étranges, sont une formidable explication pour introduire les personnages les plus étranges (comme ces deux torses d’homme reliés à une balance, le juge de Ponduche). Tout est possible, tout est explicable, j’imagine que ça doit être un sacré plaisir pour un scénariste de pouvoir laisser libre cours à son imagination à ce point.
Un univers qui doit représenter aussi un sacré défi pour le dessinateur, Jean-Baptiste Andreae. Aucun décor de base, de référence, tout est à créer, tout est à inventer. Là encore, quel plaisir, j’imagine. Il serait intéressant de savoir comment les deux artistes ont collaboré sur cette histoire. J’imagine qu’Andreae a du proposer ses propres concepts, mais jusqu’où a-t-il pu influencer le scénario par des propositions graphiques, j’aimerai le savoir. Son trait est fin, parfois un peu caricatural, ce qui ne nuit pas bien au contraire. Je retiens surtout sa mise en couleur, elle aussi très précise, très fine, qui apporte beaucoup à la force vitale de cet univers.

J’ai tout de même encore une réserve, je dois l’avouer. Il me manque encore une petite clé de compréhension, savoir au service de quoi se met cette folie graphique et imaginative. Quel sera le propos de la série? C’est difficile à dire sur ce seul album, mais cela m’encourage évidemment à lire le tome 2. Ce que je vous enjoins tous à faire aussi. Il y a sûrement là une excellente série qui se crée, je pense qu’il serait dommage de rater ce lancement. Il faut lire Azimut, et il faut que la série continue. Je veux savoir…

Azimut-tome-1_-planche

Logo BD Mango orangetopbd_201317.5/20

6 réflexions sur “Azimut tome 1- Les aventuriers du temps perdu (La BD du Mercredi)

  1. Mango 01/05/2013 19:08

    Je vais rester prudente et attendre de savoir ce que tu penseras du prochain parce que celui-ci reste trop énigmatique pour moi!

  2. Lunch 01/05/2013 20:49

    Moi j’ai adoré. Il faut avoir un peu de magie parfois dans nos lectures, et Azimut apporte cette magie.

    En plus j’adore ce que font les auteurs séparément, alors ensemble, forcément 🙂

  3. cristie 03/05/2013 21:54

    J’aime assez ce qui est atypique. Par contre d’après ce que tu dis je risque d’avoir du mal à la trouver. Je vais essayer de secouer un peu mon bibliothécaire surtout après avoir vu la
    bibliothèque d’une très petite ville et les romans graphiques qu’elle recelait. Cela ne va pas du tout ! Demain, j’attaque !

  4. Yaneck Chareyre 04/05/2013 23:14

    On ne sait jamais, Lupano est un auteur qui a vraiment la côte en ce moment…

    Alors, tu as pu voir ta bibliothèque?

  5. Pingback: Azimut, tome 1 : Les Aventuriers du Temps Perdu | Le Bibliocosme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s