Amerika (Semaine bd américaine)

amerika

Titre: Amerika
Auteur: Robert Crumb
Editeur VF: Cornelius
Date de publication VF: Août 2004

 

Lorsque j’ai préparé en extrême-urgence une semaine à thème de remplacement pour avril, et que j’ai choisi la bd américaine, je ne me suis pas vu faire l’impasse sur un grand auteur indépendant. Et Robert Crumb est le premier nom qui me soit venu. Je suis donc parti un peu au hasard, n’ayant trop rien lu de lui (ou alors je ne me souviens plus), et j’ai pris cet album, au titre qui me semblait potentiellement intéressant. Je savais l’auteur acide, et un regard sur son pays me tentait bien.

Mais en fait, je me suis profondément ennuyé. Les critiques sont peut-être violentes, mais en fait elles ne m’ont quasiment jamais parlé. J’ai eu l’impression de lire une œuvre nombriliste dans laquelle moi non-américain, je n’étais pas nécessairement le bienvenu. J’assume pouvoir me tromper, cet article se nourrit plus de sentiments et de ressentis que de faits objectifs. Cela m’arrive peu souvent, alors je l’assume. Il n’y a bien que l’histoire traitant de la prise du pouvoir aux USA par les noirs qui m’ait fait un peu sourire, tant il est évident que l’auteur utilise les poncifs racistes de son pays qu’il met en exergue pour en démontrer toute l’imbécilité. Mais pour le reste, ses critiques m’ont laissé de marbre: prendre plusieurs pages pour critiquer la cérémonie des oscars et le décrire comme un monde superficiel et perverti, je ne vois pas ce que ça a de novateur ou même d’intéressant. Quand on a dit ça, on a tout dit, et rien dit.
En fait, j’ai le sentiment qu’il manque à Crumb une idéologie cohérente qui lui permettrait au moins de proposer des contre-modèles viables. Là, on est dans la dénonciation, mais l’auteur ne construit rien, il ne propose pas de vision du futur. Alors certes, posséder un regard aiguisé sur son présent est déjà une chose rare, mais en soit je trouve que cela ne suffit pas. La critique primaire ne me suffit pas, il me faut passer au stade supérieur. D’autant qu’il y a de nombreux modèles que l’on peut utiliser, s’approprier, pour proposer un fonctionnement différent pour notre société.

Je ne me souviens plus si j’ai déjà lu du Crumb, maintenant c’est fait et je dois bien dire que je n’entends pas m’y remettre avant un moment. J’espère que des défenseurs de cet auteur passeront, pour nourrir le débat posé par cet article, pour me contredire, argumenter. Je peux me tromper, sur cet auteur, mais c’est quand même décevant qu’il ne m’ait pas atteint alors que je suis pourtant un public assez réceptif à ses critiques éventuelles de la société américaine.

amerika_-planchetopbd_201312/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s