DMZ tome 3- Travaux publics (Semaine bd américaine)

DMZ-tome-3

Série: DMZ
Tome: 3
Titre: Travaux publics
Scénariste: Brian Wood
Dessinateur: Riccardo Burchielli
Editeur VO: DC Comics
Label VO: Vertigo
Editeur VF: Panini Comics/ Urban Comics
Date de publication VF: 2007

 

Décidément, plus je lis DMZ, plus je regrette d’avoir raté cette série et de ne pas l’avoir acheté à sa sortie. Elle a tout ce qu’il faut pour me plaire. J’étais dithyrambique sur le deuxième recueil, vous allez vite voir que je ne change pas d’avis. L’intelligence au pouvoir… Rien de moins.

Matt Roth, le journaliste infiltré dans la DMZ, la partie de New York servant de zone tampon entre les forces américaines et les forces des Etats Libres, s’est lancé dans une nouvelle enquête. Sa cible, Trustwell, la grosse compagnie de sécurité et de reconstruction américaine, qui a obtenu une fois de plus l’exclusivité des réparations dans New York de la part du gouvernement fédéral. Cette entreprise réputée pourrie n’a jamais été ébranlée, Roth veut donc fouiner en profondeur. Quitte à se faire passer pour un ouvrier journalier lambda au service de la boîte. Mais l’arrivée de Trustwell et des Casques Bleus de l’ONU déchaînent des groupes terroristes qui s’en prennent aux deux armées. Et Roth va trouver un moyen de les infiltrer eux aussi.

Lorsque je lis cet album, je ne pense pas à  New York, je pense à Bagdad, et je ne pense pas à Trustwell, je pense à BlackWater, cette entreprise très liée à l’ancien Vice Président Cheney, et qui occupait sensiblement les mêmes fonctions dans l’Irak post-Saddam. Brian Wood ne nous parle pas de New York, il nous parle des USA, il nous parle de l’actualité de son pays. Et dénonce les collusions entre le pouvoir politique et ce genre d’entreprises privées. Il dénonce surtout les buts de ce genre d’entreprises qui se nourrissent du Chaos, qui ne servent que parce que les actes terroristes se multiplient contre les forces officielles. Et il nous interroge: est-on sûr que ce genre d’entreprise ne soit pas prêt à créer les conditions de son utilité. C’est le cas pour Trustwell, c’est ce que va découvrir le journaliste. Un journaliste idéal, qui fonce à fond dans la quête de la vérité. Quoi qu’il lui en coûte. Ces épisodes sont vraiment très forts. Je ne pensais pas que cela serait possible après la puissance des épisodes précédents, mais c’est le cas. Il y a un propos, un angle, un point de vue. Tout ce qui constitue une œuvre d’art au sens le plus noble du terme.
Riccardo Burchielli est toujours aussi à son aise pour accompagner un scénario aussi fort. Il apporte une ambiance unique, pesante, qui soutien totalement le propos de son collègue.

Alors, vous n’avez toujours pas eu envie de découvrir ce comic-book? Une œuvre intelligente, qui nous interroge sur notre présent ou notre passé proche, qui nous incite à décaler notre regard pour penser légèrement différemment les choses. Pour ma part, je trouve cela incontournable.

DMZ-tome-3_-planchetopbd_201318/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s