Severed- Destins mutilés (Samedi one-shot)

Severed--Destins-mutiles

Titre: Severed- Destins mutilés

Scénaristes: Scott Snyder, Scott Tuft

Dessinateur: Attila Futaki

Encreur: Bill Nelson

Editeur VF: Urban Comics

Editeur VO: Image Comics

Date de publication VF: Avril 2013

 

Je profite pleinement de l’arrivée d’Urban Comics sur le marché du comics en France pour tester des séries que je n’avais même pas regardé préalablement sur les sites de Previews, Buzz Comics, pour ce qui me concerne. Severed fait donc partie de ces séries là. Qu’Urban compile pour proposer une histoire complète à nous autres français, histoire de sortir des seules comics de super-héros. Dans le cas présent, je vous propose une plongée en horreur.

 

Jack Garron est un vieux monsieur, avec une femme, des enfants, des petits-enfants. Mais un jour, sans crier gare, un mystérieux billet remis à son petit-fils par un mystérieux inconnu va le replonger dans les affres de son enfance, une période qu’il aurait préféré oublier, qu’il avait caché à sa famille et qui lui avait coûté un bras.

La veille de son entrée au collège, le gamin avait quitté sa maison pour partir sur les routes américaines comme un Hobo, un vagabond. Avec son violon, et une photo de son vrai père qu’il n’a jamais connu, il part sur les routes, sans savoir qu’il va faire la rencontre du Mal.

 

Sympathique, cette série, qui joue efficacement sur l’image du croquemitaine, sur fond d’Amérique du début du XXe siècle et de migration. Les deux scénaristes profitent allègrement des risques liés à ce statut, les dangers de la route, pour mettre la pression sur leur personnage. Avant même sa rencontre avec le « monstre », Jack est déjà en danger régulièrement. Mais comme on découvre très vite la menace du cannibale, les suspens se cumulent. Et c’est lorsque les chemins se confondent que la tension monte le plus, car on sait comment va finir Jack.

Ceci dit, je ne suis pas vraiment convaincu par cet album. Je trouve les explications du monstre un peu trop faciles, un peu paresseuses de la part des auteurs. En plus, le fait de savoir dès le début que le héros s’en sort fait perdre du potentiel de suspens. Il est bien présent, mais je trouve les partis pris scénaristiques peu convaincants, sur l’aspect horrifique, ce qui fait perdre de la puissance à l’histoire. Qui plus est, la conclusion est particulièrement déroutante, l’histoire finit en queue de poisson et là encore, on perd en intensité. Heureusement, il reste l’histoire de ce gosse adopté, qui ne connaît pas ses parents, et qui rêve de retrouver ce père qui l’a abandonné mais qui l’aimait, forcément. Là, les Scotts sont justes, touchant. Quel dommage que ce soit sur le propos du scénario, l’horreur, qu’ils se soient plantés à ce point.

Pour ce qui est du dessin, c’est un motif de satisfaction. Je ne connaissais pas Attila Futaki, mais j’ai plutôt apprécié son travail. Des fonds légers mais présents, qui n’écrasent pas la mise en scène mais demeurent vraiment travaillés, des personnages qui savent transmettent les émotions de l’histoire, c’est un excellent choix pour l’histoire proposée.

 

Je termine donc avec un sentiment très mitigé. J’ai apprécié ma lecture, mais techniquement, je trouve l’histoire mal ficelée, ce qui est étonnant de la part d’un artiste comme Scott Snyder que j’ai vraiment apprécié sur Batman. Il y a de bonnes choses aussi à prendre, je ne sais donc pas vraiment quoi penser de cette série. Venez vous faire un avis, mais prenez en compte mais réticences avant votre achat.

Severed--Destins-mutiles_-planchetopbd_201314/20

2 réflexions sur “Severed- Destins mutilés (Samedi one-shot)

  1. Loubrun 29/04/2013 19:14

    J’ai vraiment aimé cet album et la façon qu’on eu les auteurs de revisiter le mythe de l’ogre mangeur d’enfants. l’histoire peut paraitre simpliste, mais à mon sens une deuxième lecture invite à
    une réflexion sur l’humanité qui courre souvent après des chimères et qui aime à entretenir certaines peurs ancestrales. C’est un album qui je pense sort vraiment du lot. Pour vous faire un autre
    avis : http://www.sambabd.be/archive/2013/04/24/severed-destins-mutiles.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s