Bélem tome 1- Le temps des naufrageurs (Mardi chronique)

Le-belem-tome-1

Série: Belem

Tome: 1

Titre: Le temps des naufrageurs

Auteur: Jean-Yves Delitte

Coloriste: Patricia Faucon

Editeur: Glénat, Chasse-marée

Date de publication:  2006

D’après une idée d’Eric Adam

 

Cela fait un moment qu’en parcourant les blogs de chroniques de bd, je vois passer le nom de Jean-Yves Delitte. Il semble réputé pour ses bandes dessinées consacrées aux bateaux, ce qui n’est pas à proprement parler mon terrain de jeu habituel. Mais avoir une section de bibliothèque consacrée à la Bretagne aide quelque peu à venir aborder ce genre de récits. Prenons donc la mer à bord de celui qui est devenue le plus célèbre navire-école français.

Juin 1896, le trois-mâts Le Belem est lancé en mer pour sa course inaugurale. Direction Montevideo, en Uruguay. Destination Belem, évidemment. Mais sur le chemin, le navire va croiser un frêle esquif avec des marins mourants à bord. Le capitaine décide de les prendre à bord et une fois remis sur pied, les places sous la surveillance discrète de son fils, pilotin à bord. Mais il ne sait pas qu’en procédant ainsi, il fait rentrer de bien gros rats sur le navire.

Un récit sympathique et très bien mis en image. Je n’en ferai sans doute pas une goinfrerie, mais ce moment de lecture fût agréable. Le scénario est un peu facile à mon goût, les péripéties un peu évidentes, mais on pourra aussi parler d’une forme de clacissisme. Et comme l’auteur vend bien son travail, cela compense.

Il faut dire que son dessin est en effet impressionnant pour tout ce qui touche à la mer et aux bateaux. On a là un véritable passionné, un amoureux de ces choses, indéniablement. Le moindre petit morceau de pont en bois a le droit à son lot de détails, de signes d’usure. Là encore on retrouve l’amour du travail bien fait, du dessin complet qui immerge le lecteur dans l’histoire. Et comme il est secondé par une coloriste talentueuse, on lit de très belles pages.

A réserver aux fanas du genre, sans doute, mais si vous aviez envie de vous initier aux récits de bateaux, cet album ne serait pas à négliger. Le plaisir de l’œil, ça compte, aussi, non?

 

Le-belem-tome-1_-planchetopbd_201315/20

4 réflexions sur “Bélem tome 1- Le temps des naufrageurs (Mardi chronique)

  1. lasardine 09/04/2013 13:57

    ha le Belem!! chaque fois que je le vois je suis fascinée!!

    je pense que cette BD me plairait, ne serait ce que pour le voir encore sous d’autres angles!

  2. Pingback: Belem, tome 1 : le temps des naufrageurs | Les lectures de Caro

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s