Le singe de Hartlepool (Semaine Delcourt)

Le-singe-de-Hartlepool

Titre: Le singe de Hartlepool
Scénariste: Wilfrid Lupano
Dessinateur: Jérémie Moreau
Editeur: Delcourt
Collection: Mirage
Date de publication: Août 2012

Oui, je sais, je tarde. Un album publié en Août dernier, que je me suis fait offrir à Noël, et c’est seulement au mois de mars que je vous le propose. Pas d’excuse… Et pourtant, je me le suis fais offrir, et j’avais eu très envie de le lire après les critiques lues sur la blogosphère… Mais que voulez-vous, priorité aux albums empruntés en bibliothèque. Du coup, il tombe plutôt pas mal, pour cette semaine à thème Lupan…. Delcourt…

Alors que la guerre entre la France de Napoléon et la Couronne britannique fait rage, un navire de guerre français fait naufrage au large des côtes anglaises. A son bord, il y avait une mascotte, un singe habillé d’un bel uniforme de la marine impériale. Et ce singe va survivre. Au petit matin, les habitants de Hartlepool, le village voisin de la plage, vont le trouver parmi les débris et le prendre pour un marin français qu’ils vont se faire un devoir de punir.

C’est un fait réel qui a inspiré Wilfrid Lupano. Il nous propose une histoire traitant de la haine entre les peuples et des méfaits de l’ignorance. Une fable cynique et acide, sous couvert des dessins orientés « film d’animation » de Jérémie Moreau, qui pourrait laisser penser à un récit pour enfant. Bien évidemment, les premières pages ne laissent aucun doute à ce sujet. Le capitaine ancien négrier et xénophobe à outrance arrive immédiatement pour nous détromper. Un moyen aussi de rappeler que la connerie n’avait alors rien d’anglaise, elle était universelle. Parce qu’ensuite, les pauvres anglais, ils trinquent. Heureusement, il y a le personnage du docteur de passage qui vient relever un peu le niveau, mais le scénariste l’utilise de façon très intelligente afin qu’il ne neutralise pas l’histoire dès son début. Et en même temps, Lupano dresse le portrait d’un village retiré de la campagne anglaise à la fin du 18e siècle. Cette ignorance a donc une explication et si l’on se veut un peu plus positif, on peut dire que l’auteur a rédigé une intrigue mettant en avant la nécessité de l’instruction populaire pour juguler la haine de l’autre. Car finalement, ces personnes sont aussi les victimes d’un discours nationaliste visant à légitimer les guerres des différents Etats d’Europe. Et ce discours, on pouvait le retrouver à destination des allemands, en France, dès la fin du 19e siècle concernant l’Alsace et la Lorraine. C’est donc un récit universaliste que réalise Wilfrid Lupano.
J’ai déjà un peu évoqué le dessin de Jérémie Moreau, revenons dessus un instant. Pour ma part, j’ai beaucoup aimé ce style très proche de l’animation, favorisant le découpage des personnages sur les décors de fond. Ils sont toujours présents, mais on sent que le dessinateur veut accompagner le propos du scénariste et mettre l’accent sur les acteurs de cette histoire. La mise en couleur accompagne parfaitement ces choix graphiques. Elle est à noter tant elle apporte aux ambiances du scénario.

Très bel ouvrage, qui a déjà été primé et qui le mérite. De mon côté, je découvre  Wilfrid Lupano, qui pourrait bien devenir un des scénaristes référence des prochaines années, tant ses différents ouvrages sont intelligents et variés.

Le-singe-de-Hartlepool_-planchetopbd_201317/20

15 réflexions sur “Le singe de Hartlepool (Semaine Delcourt)

  1. Caro 29/03/2013 18:37

    Je n’ai vu que des bonnes critiques de cet album sur les blogs, et l’histoire m’a l’air bien originale ! Ca me tente beaucoup !

    En plus, j’ai vu qu’il était dans ma bibliothèque ! ^^ J’espère donc pouvoir le lire bientôt…

  2. Pingback: Le Singe de Hartlepool Lupano & Moreau | Au milieu des livres

  3. Pingback: Le singe de Hartlepool – L'étagère imaginaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s