Geoff Johns présente Superman tome 1- Le dernier fils (Jeudi comics)

Geoff-Johns-presente-Superman-tome-1

Série: Geoff Johns Présente Superman
Tome: 1
Titre: Le dernier fils
Scénariste: Geoff Johns, Richard Donner
Dessinateurs: Adam Kubert, Arthur Adams, Rag Morales, Gary Frank, Eric Wright
Encreurs: Mark Farmer, Jonathan Sibal
Coloristes: Dave Stewart, Edgar Delgado, Lee Loughridge, Brand Anderson
Editeur VO: DC Comics
Editeur VF: Urban Comics
Date de publication VO: 2006
Date de publication VF: Mars 2013

 

Superman, voilà un personnage qui ne m’a jamais grandement attiré. Du moins, pour lequel la publication en France ne m’a jamais vraiment convaincu de l’intérêt du personnage. Alors je profite du renouveau made in Urban Comics, qui met l’accent en cette année 2013 sur l’homme d’acier, en lien, j’imagine, avec la sortie cet été de Man of Steel, le film de Zack Snyder. Ils avaient misé sur les répercussions du film Batman à l’été 2012 et il semblerait que ça leur ait réussit. Voyons donc voir ce que valent ces épisodes tirés de la série Action Comics et rassemblés par l’éditeur français dans le présent ouvrage.

L’exil de Superman consécutif aux évènements d’Infinite Crisis s’est terminé. Clark Kent réendosse le costume et reprend du service.
Mais quelques temps après, une étrange capsule extra-terrestre chute en plein Métropolis. A son bord, un petit garçon parlant le kryptonien et disposant des mêmes pouvoirs que Superman. Si les militaires américains ont mis la main sur l’enfant, Clark le leur subtilise pour pouvoir donner à cet enfant les mêmes chances qu’il a eu lui. Mais il n’aura guère le temps de profiter de cet enfant, car un vieil ennemi fait son retour et va même le pousser à faire alliance avec celui qui le hait le plus.

La collaboration entre Geoff Johns et son ancien patron, Richard Donner, le réalisateur des tout premiers films Superman, livre un scénario des plus plaisant, même si je le trouve un brin redondant avec les évènements qui auront lieu plus tard, lors de l’arc New Krypton dont je vous parlerai prochainement. Mais jugeons ces épisodes à l’aune de leur époque. Il y a de nombreuses bonnes intrigues, dans cette histoire. Geoff Johns interroge notamment la parentalité de Clark et Loïs, et l’incapacité de ceux-ci à avoir un enfant biologique au vu des différences génétiques des deux espèces. L’adoption est donc une piste intéressante qui prend corps avec le dernier fils de Krypton. Mais on peut parler aussi des retours sur la chute de la planète avec la façon dont Jor-El a été tenu à l’écart alors qu’il annonçait la catastrophe. Un peu de politique kryptonienne ne nuit pas. Et puis il y a l’épisode Mon-El, qui renvoi Clark à son passé, et qui s’avère très touchant, dans le besoin de l’alien de ne plus être seul. Et puis il y a Lex Luthor, fantastique, et que j’aimerai beaucoup suivre tant en fait je suis d’accord avec sa philosophie, mais malheureusement pas avec ses méthodes et le fondement égocentrique de son action. En fait, je trouve cet arc très intéressant pour commencer à s’intéresser au plus grand des super-héros. L’histoire est globalement accessible, bien menée, et si elle n’est pas dénuée d’action et de baston, elle reste pleine de profondeur.
Mais par contre, ce qui pêche fortement, c’est l’absence de régularité dans les styles graphiques des dessinateurs.  Ils sont cinq à passer, mais on ne parvient jamais vraiment à s’habituer à l’un d’entre eux. Je serai bien incapable d’attribuer un auteur ayant plus contribué à cette histoire, qui pourrait vraiment marquer de son nom ce recueil. Adam Kubert fait partie des plus connus, et livre des planches brillantes, mais il n’est pas là souvent. C’est vraiment dommage, car ça nuit un peu à la grandeur d’un scénario qui autrement a de la prestance.

Amateur de comics, mais plutôt néophyte avec le personnage de Superman, voilà à mon sens le public idéal pour cet album. Il faut déjà pouvoir supporter l’inégalité des dessins, caractéristique des séries longues et des artistes qui ne tiennent pas le rythme. Ce ne sont pas loin de dix épisodes qui sont proposés, soit presque une année de publication. Et malheureusement, dans le comic book, en une année, il peut y avoir pas mal de hauts et de bas. Malheureusement pour les scénaristes.

Geoff-Johns-presente-Superman-tome-1_-planchetopbd_201316/20

2 réflexions sur “Geoff Johns présente Superman tome 1- Le dernier fils (Jeudi comics)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s