Buck Danny tome 3- La revanche des fils du ciel (Lundi classique)

Buck-Danny-tome-3

Série: Buck Danny
Tome: 3
Titre: La revanche des fils du ciel
Scénariste: Jean-Michel Charlier
Dessinateur: Victor Hubinon
Editeur: Dupuis
Date de publication: 1950

J’ai trouvé une bibliothèque avec la série « Buck Danny »! Ca, c’est une bonne nouvelle histoire de renouveler un peu ces lundi classique. Et de la bd parue en 1950, on fait dans le lourd, niveau classique. Je n’ai pas trouvé le tome 2, je passe donc directement au tome 3 qui voit l’apparition des deux autres grands personnages de la série, Sonny Tucson et Tumbler.

Buck Danny ayant terminé sa mission du côté de Midway, il s’est vu accordé une petite permission auprès de sa famille. Mais l’Etat-major ne tarde pas à le rappeler. Ils ont besoin de lui pour prendre la tête d’une escadrille, les Tigres Volants, isolée en Chine avec leurs alliés des armées de Tchang-Kaï-Tchek. Gratifié du grade de Commandant pour l’occasion, Danny prend le chemin de l’Australie, d’abord, en compagnie d’un fanfaron nommé Sony Tucson, lui aussi nouveau membre des Tigres Volants. Mais la présence d’un espion dans les rangs des nouveaux pilotes va rendre cette mission de transfert beaucoup plus compliquée.

Quand je lis de vieux albums tel que celui-ci, je suis toujours impressionné par la densité des aventures vécues par les personnages. En même temps, 61 pages, c’est dix-sept de plus que le format « classique » bd limité à 44 planches. Mais donc, dans cet album, Danny traverse le pacifique, l’océan indien, l’Himalaya pour arriver finalement en Chine. Avec de multiples attaques surprises de la part des japonais toujours bien renseignés, les éléments qui jouent contre notre héros, des combats aériens, des escarmouches au sol… Non, vraiment, on ne s’ennuie pas un instant, quand on aime les récits de ce genre. Le côté didactique est encore un peu présent, mais s’avère bien moins lourd qu’il n’était dans le tome 1. Charlier prend un peu de distance avec la Grande Histoire, ne place pas ses personnages sur un champ de bataille central de la guerre, ce qui lui procure sans doute une plus grande liberté d’imagination. Et donc, je vous le disais, ce tome 3 voit apparaître Tucson et Tumbler, les deux futurs partenaires récurrents du héros éponyme. Tucson apparaît déjà comme un gaffeur et une tête brûlée (pas encore vraiment comme un rouquin ceci dit), Tumbler, lui, est traité pour ce volet là en antagoniste de Buck. Mais cela ne dure pas, ainsi donc, je trouve la posture peu intéressante. Relevons pour finir que les chinois ont pour l’instant le beau rôle. Je me dis que ça ne tardera pas à changer…
Parlons dessin, maintenant. Victor Hubinon évolue tranquillement, je trouve, depuis le premier tome, qui était bien plus guindé, bien moins abouti dans le trait. Les visages ont encore à progresser, mais ils sont un peu plus expressifs, un peu moins statiques, même si cela implique d’adopter des illustrations plus adaptées à la bd d’humour.

Vieillerie plaisante à relire, Buck Danny fait vraiment référence pour la bd d’aviation. J’aurai plaisir à poursuivre la série et ce cycle chinois prévu pour durer quelques albums. Vu la densité des intrigues, nul doute qu’on va lire des choses intéressantes dans les albums suivant.

Buck-Danny-tome-3_-planchetopbd_201314/20

11 réflexions sur “Buck Danny tome 3- La revanche des fils du ciel (Lundi classique)

  1. Eric the Tiger 04/03/2013 11:21

    Je suis d’accord avec ton sentiment sur les vieilles séries. Je ressens la même chose lors que je plonge à nouveau dans « Blaket et Mortimer » ou « Blueberry ». Au plaisir de te relire…

  2. Mike 04/03/2013 17:08

    J’adore Hubinon et Charlier alors si ils parlent des Tigres Volants! Il faut que je trouve ce tome en bibliothèque!

  3. Yaneck Chareyre 04/03/2013 17:23

    parce que c’est une vrai escadrille, les tigres volants? J’ignorais, en fait. Je suis relativement ignare de la seconde guerre mondiale en chine.

  4. Mike 04/03/2013 17:25

    Oui c’est un épisode « célébre » de la guerre en Asie. Mais tu as raison la guerre en Chine (dès 1933 pour sa seconde phase) est assez mal connue en France

  5. Yaneck Chareyre 05/03/2013 12:13

    C’est vrai? Même les albums les plus récents? Ce sont les bd d’avions qui ne te branchent pas?

  6. Chiwi 05/03/2013 18:57

    Les deux premiers épisodes de Buck Danny collaient trop à l’Histoire, avec celui-ci on rentre plus dans du divertissement donc dans ce qui me plait dans les Buck Danny.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s