7 Psychopathes (Mardi Chronique)

7-Psychopathes

Série: 7
Tome: 1
Titre: Sept Psychopathes
Scénariste: Fabien Vehlmann
Dessinateur: Sean Phillips
Coloriste: Hubert
Editeur: Delcourt
Date de publication: Mai 2007

 

Vous le savez si vous lisez régulièrement ces pages, j’aime beaucoup les séries concept. Celle intitulée 7 m’a particulièrement plu. J’avais même acheté le premier tome, cet album-ci. La déclinaison du concept global me plaisait bien, les récits qui utilisent pour cadre le seconde guerre mondiale ont toutes les chances de recueillir mes bonnes grâces.

Alors que la seconde guerre mondiale bat son plein, un membre dirigeant du SOE, les services secrets britanniques, reçoit une offre d’aide venue d’un asile d’aliéné. Un homme prétend connaître le moyen de gagner la guerre au plus vite.  Le Colonel Thompson fini par aller voir sur place ce qu’il en est. L’idée de Joshua Goldsmith peut paraître folle, mais il veut justement utiliser ce sentiment: puisque tout le monde croit qu’il est impossible de tuer Hitler, alors il veut envoyer un petit commandos de fous qui eux ignorent que cela est impossible. Thompson va se laisser convaincre. Ainsi débute une sélection étrange parmi les fous d’Angleterre.

Autant le dire de suite, oui, c’est un brin tiré par les cheveux, mais j’avoue que j’ai bien pris mon pied en lisant cet album. Sept psychopathes, sept profils complètement différents et tous très intéressants. Il y aurait eu de quoi tenir un moment avec ces personnages. C’est globalement mon seul regret sur cet album, il devait tenir dans les canons formels de la bd franco-belge. Mais cette histoire aurait pu se développer de manière séduisante. La diversité des folies est bien vue. Il y a de vrais psychopathes au sens où on l’entend habituellement, et puis des fous, ou des dépressifs. Vhelmann montre toute la richesse de la folie furieuse. Et bon, le côté « expérimentations hasardeuses du IIIe Reich », c’est classique, mais le scénariste utilise bien ce concept. Le côté vain de ce one-shot est agréable, ce qui n’aurait pu être développé sur plus d’albums comme je l’espérais plus haut.
Sean Philipps, artiste recruté du côté du Comic-Book comme Francis Manapul sur 7 Guerrières, livre une prestation des plus satisfaisantes. Son trait sombre, salit, convient bien à la folie des personnages, et surtout, parvient à créer une distance salutaire entre eux et nous. Que voilà un dessinateur intelligemment recruté. A se demander comme la rencontre entre les deux auteurs s’est faite.

C’est gratuit, un peu bourrin, peu crédible, mais très efficace. Je suis client de ce genre d’album qui met l’accent sur le fun tout en jouant avec des idées un peu sombres.

7-Psychopathes_-planche

 

topbd_2013

16/20

2 réflexions sur “7 Psychopathes (Mardi Chronique)

  1. PG Luneau 30/03/2013 15:55

    Moi aussi, j’adore les séries-concepts. Et moi aussi, à la limite, je trouve l’idée de ce scénario intéressante… Toutefois, j’ai deux bémols : le premier, c’est toi qui le dit :

    «C’est gratuit, un peu bourrin, peu crédible»… et là, je décroche à moitié.

    Le second, c’est ce dessin «sombre» et «sali», comme tu dis, que je déteste au plus haut point… et qui me fait décroché de l’autre moitié!!

    Le tout fait en sorte que (malgré que j’adore cette série et que j’aie feuilleté cet album une bonne dizaine de fois en hésitant)… je ne l’ai finalement jamais acheté, et je crois que c’est
    très bien ainsi!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s