Valérian agent spatio temporel tome 2- L’empire des mille planètes (Lundi classique)

Valerian-tome-2

Série: Valérian agent spatio-temporel
Tome: 2
Titre: L’Empire des mille planètes
Scénariste: Pierre Christin
Dessinateur: Jean-Claude Mézières
Coloriste: Tran-Le
Editeur: Dargaud
Date de publication: 1971

Valérian, un classique? Oui, le personnage est peu connu, mais c’est bel et bien un classique de la science-fiction. Pour preuve, cet album précisément. Un classique, c’est quelque chose qui fait référence, dont les créateurs vont par la suite s’inspirer… Vous allez voir que c’est bel et bien le cas avec ce deuxième tome de Valérian Agent Spatio-temporel.

Les agents spatio-temporels Valérian et Laureline se sont vus confier une nouvelle mission par Galaxity. Rejoindre l’Empire des mille planètes, l’Empire Sirtes, pour en déterminer la dangerosité vis à vis de la Terre. Arrivés sur place, les deux agents se fondent dans la foule, se livrent à quelques emplettes, comme une vieille montre à gousset arrivée là sans qu’on ne sache comment. Un objet qui va déclencher l’intérêt des Connaisseurs, une étrange caste de prêtres dirigeant secrètement l’Empire.

Attention, en quoi cet album est une référence? Tout simplement parce que Georges Lucas a largement pioché dedans pour inspirer sa première trilogie Star Wars. On retrouve donc: l’allure très Dark Vador des Connaisseurs, les palais très Yavin 4 des mêmes personnages, voir même très Citadelle de Jabba the Hut, un champ de stase enfermant Valerian très proche du bloc de Carbonite dans lequel est enfermé Yann Solo, etc, etc… D’ailleurs, Lucas ne se cache pas d’apprécier les deux auteurs qui ont été longtemps bien en cours à Hollywood. Leur vision de la Science-Fiction a marqué bien au delà de nos frontières.
Ceci étant dit, que vaut cet album en lui-même? Il propose une intrigue dense, riche, une véritable petite saga en 44 planches. Autrement dit, le meilleur du format des années 70. Infiltration, combats spatiaux, visite en eaux troubles, on n’a pas le temps de s’ennuyer. On est littéralement happé dans ce monde, de la première à la dernière page. Seul petit bémol, Laureline est une véritable potiche, incarnant tous les travers de la femme dans la bande dessinée des années 50, 60 et 70. Heureusement qu’elle a un moment ou deux de gloire… Mais pour le reste, on est vraiment dans une saga. Et on ne souffre pas du petit nombre de pages, c’est étonnant.
Pour le dessin, Mézières très riche, un peu guindé parfois, mais qui correspond au meilleur de la période. Syrte vit littéralement grâce à lui. Grâce au souffle qu’il lui insuffle. Ceci dit, reconnaissons que les couleurs, elles, souffrent des travers de l’époque. Elles sont ternes, peu engageantes. Peu nuancées. C’est fort dommage, j’en connais que ça rebutera.

Et c’est bien dommage car il ne faut pas rater une telle série, un tel monument de la bd franco-belge. J’aurai plaisir à découvrir les aventures suivantes des deux héros pour voir comment ils évoluent.

Valerian-tome-2_-planchetopbd_201317.5/20

Publicités

3 réflexions sur “Valérian agent spatio temporel tome 2- L’empire des mille planètes (Lundi classique)

  1. PG Luneau 03/02/2013 22:32

    Comment peux-tu dire que Valérian est peu connu?!?! À mon sens, c’est un personnage-culte! Si on demande aux gens d’asssocier BD et SF, Valérian arrive toujours dans les cinq premiers noms qui
    leur viennent en tête!!

    Malheureusement, aussi génial que les premiers albums puissent être, je trouve qu’ils ont très mal vieillis. À cause de la couleur, d’abord, comme tu le dis si bien, mais aussi à cause de leur
    côté manichéen : tout est trop souvent tout blanc contre tout noir. Ce qui s’avérait des trouvailles dans les années 70 est devenu assez ordinaire, à mes yeux de citoyens du XXIe siècle!

    Mais quand on regarde toute la série sous un angle historique, là, on ne peut qu’applaudir : tes exemples sur l’impact qu’ils ont eu chez Lucas sont très éloquents en ce sens!!

  2. Yaneck Chareyre 03/02/2013 22:51

    Valérian n’a guère quitté les sphères des fans de bd, et je ne suis pas certain qu’il se développe beaucoup en dehors maintenant. Mais pour les fans, oui, c’est un incontournable de la bd de
    sf…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s