La vie secrète tome 1 (Semaine Casterman)

La-vie-secrete-tome-1

Titre: La vie secrète
Tome: 1
Auteur: Fredman
Editeur: Casterman
Collection: Ecritures
Date de publication: Septembre 2008

 

Chez Casterman, la collection Ecritures est une incontournable. Dans le monde de la bande dessinée aussi, à vrai dire. Cet espace a su accueillir de grands auteurs issus de tous les genres, Craig Thompson, Jiro Taniguchi, pour n’en citer que deux internationaux. Un album signé Ecritures mérite toujours que l’on y consacre une certaine attention. Bien entendu, il n’y aura pas que des réussites mais il est indéniable que le directeur de collection propose une sélection exigeante et plus qu’intéressante.

C’est l’histoire de Grégoire, la quarantaine, type mal dans sa peau, infoutu de construire solidement sa vie. Il met le feu en permanence, n’est jamais fiable. Même envers sa femme et son fils. Grégoire a un géniteur, Armand, mais lui estime qu’il n’a pas de père. Or, Armand est en train de mourir, un AVC qui précipite tout. Et Rose, la sœur d’Armand, qui respecte les dernières volontés de son frère et appelle Grégoire pour qu’il rejoigne l’hôpital. Ce qu’il fait. Il est temps, sans doute. Mais une fois devant la porte de la chambre, Grégoire craque. Il ne l’ouvrira pas.

Voici une très belle histoire qui nous est proposé en deux tomes. Autant vous dire que je regrette déjà de ne pas avoir emprunté dans la foulée le deuxième volet, tant j’ai été pris par l’histoire. C’est une histoire sur les secrets de famille, sur les difficultés à devenir père. Armand n’y est pas parvenu. Ou du moins c’est ce que Grégoire raconte, car finalement, on ne sait pas vraiment pourquoi ces deux là se sont séparés. Grégoire livre ça en quelques mots, parle d’un ras le bol, d’un père facho… Vérité ou perception de jeune homme? Nous n’avons pas la réponse dans cette première partie. Ainsi donc, nous n’avons que le point de vue du fils sur la question. Fredman met en scène le père, dans un dialogue fantasmé, rêvé, mais celui-ci ne livre pas grand chose non plus à ce sujet. On peut comprendre qu’il incite le lecteur à y regarder à deux fois, mais rien n’est explicite. Ceci dit, peut-être Grégoire a-t-il raison, au vu des révélations qui sont faites sur ce père qu’il considère n’avoir jamais eu. Peut-être ne s’était-il pas trompé. Mais Fredman propose un regard pertinent et décalé sur cette situation. Au vu de la couverture, vous imaginez sans doute ce que cache Armand, ce qu’ignore Grégoire. C’est violent, mais l’auteur nous interroge sur notre point de vue. Sans nier la souffrance des victimes, il nous invite à regarder différemment les bourreaux de la seconde guerre mondiale, et à imaginer que peut-être, parfois, ils ne dormaient pas aussi bien que l’on pouvait le penser. J’apprécie particulièrement ce double niveau de lecture. Ce regard sur notre Histoire et sur ses acteurs anonymes, ce regard sur une relation entre père et fils. Tout est mêlé, intelligemment, avec talent. Tout juste peut-on noter parfois un flou dans la construction des changements de point de vue, qui peut faire douter, mais le scénario reste d’excellente facture.
Le dessin est pour moi tout à fait au niveau, mais il est vrai que je suis particulièrement sensible à la technique employée par Fredman sur cette série. Cela semble être un gros travail de crayon à papier, rehaussé de touches de gris pour donner du relief au dessin. Il y a un aspect spontané qui apporte beaucoup à la spontanéité de l’histoire. Un peu comme un Joe Kubert sur Yossel. On est dedans, on est dans le souffle du personnage. Le dessin est très nerveux, très hachuré, jamais totalement épuré. Il reste toujours quelques traits de construction ici ou là. On est dans le vif du sujet. Ce qui est un excellent choix technique.

Un dessin efficace et dynamique, une histoire qui touche à la fois à l’humain et à l’Humanité, La vie secrète est donc une œuvre à découvrir, même lorsque l’on n’est pas intéressé par les thèmes liés à la seconde guerre mondiale. Elle n’est qu’un prétexte à parler de notre espèce.

 

La-vie-secrete-tome-1_-planchetopbd_201318/20

6 réflexions sur “La vie secrète tome 1 (Semaine Casterman)

  1. Midola 16/01/2013 12:50

    Je crois que je n’ai pas encore été déçue par les titres de cette collection. Et tu me donnes très envie de découvrir ce titre-là.

  2. PG Luneau 20/01/2013 06:46

    Wow!! Une histoire, en lien avec la guerre, qui m’intéresse!! C’est à marquer d’une pierre blanche! J’avoue que le dessin est très particulier, et qu’il semble très en phase avec le propos, en
    effet! Je m’y laisserai sûrement tenter, si je le croise en bouquinerie!! Merci pour cette belle découverte intrigante!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s