Prométhée tome 5- Le sarcophage (Samedi SF)

Promethee-tome-5

Série: Prométhée
Tome: 5
Titre: Le sarcophage
Scénariste: Christophe Bec
Dessinateurs: Stefano Rafaele, Thierry Démarez, Federico Ferniani, Frédéric Peynet, Ruizgé, Vax
Coloriste: Digikore Studio
Editeur: Soleil
Date de publication: Janvier 2012

Je ne sais pas exactement pourquoi, mais cette série m’attire, en fait. Je ne suis plus convaincu, mais pourtant dès que je trouve le tome suivant (maintenant j’ai un peu de marge) je ne peux m’empêcher de le lire. J’aimerai bien connaître le fin mot de l’histoire, sans doute.
Jeff Spaulding, l’agent de la NASA enquêtant sur les mystères des évènements de 13h13 commence à y voir plus clair. Il lui paraît évident que des Extra-Terrestres sont mêlés à tout cela. Une relation en Russie se propose même de lui apporter les preuves de leur existence et du contact noué avec la Russie. Mais les humains ne sont guère clairs, eux, surtout aux USA. Le projet BlueBook a été réactivé, et Spaulding va mettre le nez dans des expériences étranges.

Que c’est verbeux, bon sang, ça papote comme dans un film. Sauf que nous ne sommes pas dans un film, même si le dessin essaye de porter lui aussi dans cette direction. Et qu’écouter des dialogues longs et complexes ça se fait bien mieux que de les lire. Je pense notamment à l’échange de fin d’album entre Spaulding et le journaliste. Le relire fût un vrai calvaire. Pourtant, j’adore ces explications alambiquées, pseudo-scientifiques, on est véritablement dans la science fiction. Ca paraît crédible et on sait que ça ne l’est pas. Et surtout, on hésite toujours quant à savoir si ce sont réellement les aliens qui sont derrière tout cela. Après tout, des humains du futur pourraient être à la manœuvre. Mais on n’en sait encore rien. De même que le rôle du Titan Prométhée. Quel talent, quand même, ce Christophe Bec…
Dois-je dire combien je regrette qu’il n’exerce plus son talent sur la partie graphique? Et quel sens à avoir autant de dessinateur sur le même album? Il y a des gens de talents, ce n’est pas la question. Démarez, Peynet, ce ne sont pas des manchots. Mais pourquoi avoir besoin d’autant d’intervenants? Il n’y a pas de véritable homogénéité qui se dégage. C’est vraiment dommage.

Et voilà, encore piégé, j’ai envie de lire la suite pour comprendre l’intrigue habilement tissée par le scénariste, même si je ne suis pas complètement convaincu par ce cinquième opus. Rah, vil Christophe Bec…

Promethee-tome-5_-planchetopbd_201314/20

5 réflexions sur “Prométhée tome 5- Le sarcophage (Samedi SF)

  1. Belzaran 05/01/2013 10:37

    Contrairement à toi, j’ai vite lâché cette série, beaucoup trop verbeuse et qui n’avançait pas après trois tomes. Lire tes avis des tomes suivants ne fait que confirmer que j’ai pris la bonne
    décision en partant lire autre chose !

  2. Eric the Tiger 05/01/2013 19:15

    J’avais feuilleté le premier tome et n’avais pas été particulièrement conquis. Au plaisir de te relire…

  3. PG Luneau 08/01/2013 05:14

    Rahh!!! À force de tant nous titiller avec ce scénario mystérieux, tu vas presque me faire oublier l’aspect graphique qui me rebute… Peut-être pourrais-je passer outre mes récriminations sur le
    visuel si l’intrigue en vaut le coup?!… Vil Bec, mais vil Yaneck aussi!! ;^)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s