La communauté tome 1 (La BD du Mercredi)

La-communaute-tome-1

Titre: La communauté
Tome: 1
Auteurs: Hervé Tanquerelle
Scénariste: Yann Benoît
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Mai 2008

J’avais beaucoup apprécié les racontars mis en scène par Hervé Tanquerelle, ces histoires venues du grand nord. Alors lorsque j’ai eu la possibilité de me procurer une autre œuvre du même auteur, qui m’avait été chaudement recommandée, je n’ai pas hésité.

Après Mai 68, la jeunesse a été prise d’un élan, d’un désir de construire un autre modèle de société et de s’en donner les moyens physiques. C’est le mouvement communautaire, dont nous avons tous au moins une représentation, pas forcément positive. Les hippies glandeurs, fumeurs de joints et adepte de l’amour libre, ça ne donne guère une image sérieuse. Yann Benoît, lui, appartenait à un tout autre genre de communauté. Hervé Tanquerelle nous permet de comprendre ce qu’ils avaient de différents par rapport au reste du mouvement à l’époque.

Sujet intéressant et ma foi fort bien mis en scène. Tanquerelle dépasse le simple dialogue et s’il passe par la mise en scène de lui et Yann Benoît, il n’oublie jamais de s’en détacher pour illustrer les propos de son interlocuteur. C’est l’occasion pour lui d’ailleurs de se livrer à quelques petits délires graphiques pour installer leurs personnages dans ces illustrations.
La concrétisation des idéaux politiques, voilà tout l’intérêt de ce livre et de cette expérience. Si je ne suis pas un grand amateur de cette vision, au moins les auteurs parviennent-ils à nous la rendre intéressante. Car en fait, cette communauté là était sérieuse, loin de tous les clichés de l’époque, évoqués en début d’article. Leur conception tournait autour du travail, de l’autarcie économique et de l’implication dans la sphère locale. Ce dernier aspect n’avait d’ailleurs pas que des avantages, puisqu’il fallait suivre question pinard les paysans voisins, bien adepte de la descente. Mais voilà, la rencontre de ces deux univers est passionnante. J’aime beaucoup les passages liés aux rapports hommes-femmes.
Au dessin, on retrouve le Tanquerelle des Racontars, soit un dessin précis et expressif, un brin nerveux, mais vraiment agréable à lire. Un style qui convient parfaitement au propos du livre, de retranscrire un entretien. Et comme je le disais, Tanquerelle se livre à quelques petites expérimentations graphiques des plus sympathiques.

Que voilà un livre plus qu’utile pour comprendre l’historie de France de la deuxième moitié du XXe siècle! Un ouvrage qui se lit très facilement et qui vient au passage nous questionner un brin. L’aspect mort-né des Communauté gêne un peu le message global, à mon sens, mais ne nuit en rien à la lecture. On comprend, on observe, on s’immerge. J’aurai plaisir à lire le deuxième volet. J’ai envie de savoir comment a évolué cette communauté, car mine de rien, on s’attache à ces gens de fort belle façon.

La-communaute-tome-1_-planche

Logo BD Mango orangetopbd_201317.5/20

17 réflexions sur “La communauté tome 1 (La BD du Mercredi)

  1. Véronique D 02/01/2013 15:40

    J’avais bien aimé les 2 tomes, la démarche « enquête socio »! Je viens de récupérer ce midi saison brune à la médiathèque…

  2. Yaneck Chareyre 03/01/2013 06:48

    Ah, bonne lecture qui t’attend, même si un peu sèche. Mais une vrai leçon à l’intérieur…

  3. Mike 03/01/2013 13:34

    J’ai aussi beaucoup apprécié. C’est très intéressant comme des rêveurs/utopistes se sont frottés à la réalité et comment le résultat de leurs (énormes) efforts est positif même si il est bien
    éloigné de leur(s) idée(s) de départ.

    Très instructif

  4. Eric the Tiger 03/01/2013 15:42

    Malgré ton avis enthousiaste, je ne suis pas sûr d’être attiré par cet ouvrage. Peut-être le feuilleterai-je malgré si je croise son chemin au détour d’une bibliothèque ? Au plaisir de te
    relire…

  5. PG Luneau 07/01/2013 05:34

    Une étrangeté, mais qui semble bien intéressante! La page que tu nous montres rappelle un peu les Ignorants, de Davodeau, tant par le trait que par la mécanique de narration/dialogue
    entre les deux auteurs, non?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s