Transmetropolitan tome 5- Le remède (Jeudi Comics)

Transmetropolitan-tome-5

Série: Transmetropolitan
Tome: 5
Titre: Le sérum
Scénariste: Warren Ellis
Dessinateur: Darick Robertson
Encreur: Rodney Ramos
Coloriste: Nathan Eyring
Editeur VO: DC Comics
Collection VO: Vertigo
Editeur VF: Panini Comics

 

Transmetropolitan est une de mes séries préférées et sans que je sache pourquoi, je ne vous l’ai jamais proposé régulièrement dans ces colonnes. Etrange, d’autant que c’est une série en six tomes, courte donc, et que je n’ai pas un réservoir de comics librairie illimité à la maison… Bref, réglons cela.

Spider Jerusalem, le reporter-justicier incisif va mal. Outre qu’il n’a plus d’emploi à cause du Président Callahan, il se découvre une maladie dégénérative incurable. Sous moins d’un an, il deviendra un légume incapable de battre un poisson rouge à un concours de mémoire. Alors puisqu’il n’a plus beaucoup de temps, Spider va se jeter à fond avec ses sordides assistantes dans sa dernière mission, faire tomber l’ignoble Sourire, le Président Callahan et révéler l’intégralité de ses turpitudes.

Warren Ellis est parvenu à conserver jusque là l’esprit de sa série. Je ne pourrai pas vosu dire qu’il y a un tome que je préfère, tant les différents épisodes se valent globalement. A un haut niveau. Le cynisme du scénariste est toujours aussi violent et c’est un bonheur de suivre les méfaits du Président. Ellis nous adresse une critique violente et acerbe de notre société, c’est excellent. Spider Jerusalem n’a plus de limites, et c’est bon à lire. Les intrigues de ce recueil sont toutes aussi intéressantes, que ce soit l’état de santé de Spider, l’interrogatoire de Freddy le « transité », ou la prise en main de la Ville par le Président. Bien entendu, vous ne commencerez pas la lecture de cette série avec ce cinquième tome, mais si l’envie vous prend de la commencer vous pouvez être tranquilles, la qualité sera encore au rendez-vous.
Darick Robertson est pour moi parfait sur cette série. Il a un style réaliste mais tout de même assez rond, assez agréable, qui tranche avec le cynisme du scénario. L’auteur n’a pas cherché à rajouter du noir à celui de l’histoire. Au contraire, il propose des planches assez lumineuses ce qui rend le travail d’Ellis parfaitement supportable. Un dessin sombre aurait nuit au scénario. Là, on peut pleinement profiter aussi de l’aspect fun et jubilatoire de l’écrit.

Une excellente série donc, en tous points. Ceux qui ont envie de lire une critique trash de notre société ne peuvent passer à côté de Transmetropolitan. Il ne reste plus qu’un tome, j’ai hâte de vous proposer la conclusion de cette belle et cohérente série.

 

topbd_201317.5/20

2 réflexions sur “Transmetropolitan tome 5- Le remède (Jeudi Comics)

  1. Snoopy 27/12/2012 10:27

    Il faudrait peut être que je redonne une chance à ce comic book. Je m’étais arrêté au volume 3 de cette édition (si je me souviens bien, c’était au moment de l’élection). C’est pourtant
    typiquement le genre d’histoire, d’ambiance que j’adore.

  2. Yaneck Chareyre 27/12/2012 11:27

    Vas y, fonce. En plus, avantage, c’est quand même une série courte, en tous cas avec une fin, ça ne se refuse pas en comic book ^^

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s