L’écume des jours (Semaine JD Morvan)

L-ecume-des-joursTitre: L’écume des jours
Scénaristes: Jean-David Morvan, Frédérique Voulyzé
Dessinatrice: Marion Mousse
Editeur: Delcourt
Collection: Mirage
Date de publication: Mai 2012
D’après l’oeuvre de Boris Vian

 

J’ai lu l’écume des jours de Boris Vian en classe de seconde. Une œuvre étudié en classe de français, avec un prof qui croyait qu’il devait tous nous envoyer en série Littéraire. Je garde un souvenir d’exposé pitoyable, d’un fayot qui nous avait descendus en flamme pour s’attirer les bonnes grâces du professeur. Mais je garde surtout le souvenir d’une œuvre atypique, complètement barrée, romantique et dotée d’une force incroyable. Alors lorsque j’ai trouvé cet album, en fouinant dans les bibliothèques de Grenoble, en prévision de cette semaine à thème, je n’ai pas hésité une seconde, j’ai emprunté l’ouvrage. Mais c’est risqué, tout de même. Pas facile de voir un ouvrage que l’on aime adapté dans un format différent.

Colin est jeune, riche. Il n’a pas besoin de travailler pour vivre, c’est vulgaire. Il a un cuisinier brillant, un de ces hommes dont n’importe quelle famille est fière de compter en son sein. Colin a un ami, Chick. Lui, doit travailler pour vivre même si Colin l’invite souvent à manger pour l’aider tout en préservant sa fierté. Mais Chick est tombé amoureux. Une fille brillante et passionnée de l’auteur Jean-Sol Partre, comme lui. Coïncidence,  Alise est aussi la nièce de Nicolas, le cuisinier de Colin. Un Colin désespéré de ne pas trouver l’amour, jusqu’à ce qu’il rencontre LA femme: Chloé. L’illustration parfaite de la chanson de Duke Ellington.

Il est toujours risqué de lire une adaptation. J’en ai lu plusieurs, pour ma part, mais pour une fois, j’ai lu l’œuvre originale avant. Et ce n’est pas facile que de mettre en images un récit aussi visuel que celui de Boris Vian. Tous ceux qui l’ont lu ont une image du Pianocktail, du Nénuphar de Chloé ou de la chambre qui rétrécit. Choisir un dessinateur, un style, c’est forcément prendre le risque de ne pas coller aux images que l’on s’est créé. Fallait-il le faire, je n’en suis pas encore certain… Marion Mousse a un style intéressant, que je qualifierai de très 70e, un brin psychédélique. Sur le principe, c’est une bonne idée. Même si l’écume des jours traite d’une période plus ancienne, les années 70 me semblent un bon cadre pour le surréalisme de cette œuvre. Choix pertinent, donc, mais qui ne me convient pas vraiment, qui ne prolonge pas mes visions imaginaires. La faute, sans doute, à l’absence de couleurs. J’ai du mettre de nombreuses couleurs à cet univers, je ne l’ai jamais envisagé autrement, et ce choix me perturbe. Désolé, Marion Mousse, nous ne nous serons pas rencontrés dans cette lecture.
Autre écueil de l’adaptation, ce sont les choix de construction de l’intrigue. Adapter, c’est trahir, bien souvent. Jean-David Morvan me semble avoir œuvré avec talent, car j’ai vraiment retrouvé l’histoire que j’avais aimé. S’il a supprimé des chapitres, des passages, je ne saurai le dire. En tous cas, je reconnais l’œuvre dont je me souviens, ce qui est déjà très fort. J’aimerai en savoir plus sur son implication, sur la façon dont il a travaillé avec la dessinatrice, car en l’état j’ai le sentiment qu’il s’est parfaitement effacé derrière le monument qu’il avait choisit d’adapter. Je perds donc quelque chose. Je passe sur l’analyse particulière de l’histoire, je ne me sens pas la légitimité de trop en dire. Comme si j’étais resté cet élève de seconde…

Une adaptation fidèle, donc, objectivement réussie, mais subjectivement pas à mon goût. La partie graphique ne m’a pas fait vibrer comme je l’aurai souhaité. Mais ça reste un ressenti des plus personnels.
Pour finir, passez donc un moment avec Duke Ellington et avec Chloé. Colin vous en sera grès.

L-ecume-des-jours_-planchetopbd_201315/20

11 réflexions sur “L’écume des jours (Semaine JD Morvan)

  1. zazimuth Il y a 1 an

    Je ne savais pas qu’il y avait eu une adaptation BD… pas facile de mettre en image un texte si créatif et imaginatif qui fait appel à tous les sens.

  2. robin Il y a 1 an

    un livre que je viens aussi d’étudier ( je suis en 3e) sachant qu’un film est prévu et je pourrai completer tout ça par cette BD !!!

  3. Yaneck Chareyre Il y a 1 an

    Oui, il y a le film, aussi, tu as raison. Je regarderai quand même la bande annonce à deux fois avant de m’y rendre, pour celui-là…

  4. A_girl_from_earth Il y a 1 an

    Quelle mémoire ! Cra j’ai dû lire le roman aussi vers la même période, j’en garde un souvenir fort mais pas dans les détails, à part le côté atypique et barré. Pour le coup, je pense que si je
    lisais la BD, je ne pourrais pas me permettre la comparaison avec autant de pertinence.

  5. lasardine Il y a 1 an

    L’écume des jours en BD? c’est fait pour moi! je suis une traumatisée de cette ouvre que j’ai sans doute lue trop jeune, à laquelle je n’ai rien compris alors, que j’ai tenté de relire plusieurs
    fois, qui me faisait peur…

    j’ai finalement réussi à la lire récemment, mais ce fut un échec :(:(

    voilà donc peut être de quoi me réconcilier avec Boris Vian?

  6. Yaneck Chareyre Il y a 1 an

    Disons que là, au moins, tu as une vision graphique de l’histoire, de ses descriptions de seconds plans (je pense aux éclésiastiques jouant à la marelle avec un crucifix, par exemple), ça peut
    t’aider. Comme ça ne vient pas jouer sur ton imaginaire, comme le roman, ça peut t’aider à accrocher, peut-être.

  7. PG Luneau Il y a 1 an

    Je n’ai jamais lu cette oeuvre, bien que j’en ai bien entendu parler… et pour le peu que j’en sache, il me semble effectivement inadmissible que cet album soit en noir et blanc!! Une grande
    part du propos semble passer par les couleurs que Vian nous impose de par sa prose. C’est bien dommage, car les dessins que tu nous montres, effectivement très seventies, semblaient tout à fait
    dans le ton!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s