Khaal Chroniques d’un Empereur Galactique tome 1 (Samedi SF)

Khaal-tome-1

Série: Khaal Chroniques d’un Empereur Galactique
Tome: 1
Scénariste: Stéphane Louis
Dessinateur: Valentin Sécher
Editeur: Soleil
Collection: Space-Opera
Date de publication: Juin 2011

 

Alimenter la section Science-Fiction me demande une attention régulière. J’ai donc fini par emprunter cet album. C’est étrange que je ne l’ai pas fait avant, tant la couverture avait toutes les raisons de m’attirer. On sent l’œuvre subtile, fine et délicate. Ou pas.

Au fin fond de l’espace, un gigantesque Empire galactique a été entièrement ravagé par une guerre dont personne ne se souvient la raison. Un endroit a échappé à la destruction, une prison orbitale destinée à punir ses prisonniers d’oubli comme d’emprisonnement. Cet oubli fût une protection dont les habitants d’E.T.H.E.R. ne soupçonnent pas l’importance. Trois races y ont été emprisonnées, les éthérés, les télépathes et les humains. Les systèmes de la station ne fonctionnent que par leur action commune. Mais Khaal, le chef des humains, est menacé. Il lui faut mener la guerre contre les deux autres races, les siens l’exigent. Ethérés et Télépathes manœuvrent de concert pour la première fois afin de sauver leur vie et leur liberté. Mais ils ignorent ce qu’est réellement Khaal.

Je n’attendais rien de cet album, et je suis plutôt très positivement surpris. Une histoire originale, bien menée, sur un dessin impressionnant de maîtrise, il n’y a aucune raison de bouder cet ouvrage.
Je connaissais plus Stéphane Louis en tant que dessinateur, mais son travail de scénariste est des plus plaisants. Il n’est pas évident encore de percevoir où il va, mais ce premier tome est bien construit. Il propose un univers intéressant, un milieu carcéral et apporte une véritable touche de nouveauté. J’apprécie ce monde oublié, cette nécessité de collaborer pour faire fonctionner les machines. C’est presque dommage que l’on voit si peu, au final, de ce décor. Car Stéphane Louis concentre plutôt son propos sur les différents protagonistes et surtout son héros, Khaal. Ce sont les dialogues qui posent la situation globale. On n’évite pas quelques phylactères prétextes, afin de nous aider à y voir plus clair, mais dans l’ensemble les échanges gardent un bon rythme et apportent beaucoup à l’histoire. J’aime bien ce trio de parias, de rejetés et surtout de membres des trois races. Car finalement, Khaal le conquérant ne représente rien d’autre que les plans prévus pour la prison. Que les trois races soient interdépendantes. Le scénariste apporte un coup de théâtre un peu déroutant, dans le dernier tiers de l’album, à savoir l’introduction d’un élément extérieur à la station qui va modifier le statuquo. Et ouvrir la série sur des possibilités assez immenses. Mais que l’on ne perçoit pas encore. C’est un peu frustrant, mais laisse présager de belles possibilités pour la suite de la série.
Si je connaissais le scénariste, le dessinateur lui m’est inconnu. Dans les remerciements, Louis le qualifie de « jeune talent », ce qui explique son manque de notoriété. Mais pour ce qui est du talent, indéniablement, Sécher va se faire reconnaître. Il a un style qui convient très bien au Space-Opera. Il est magistral quand les situations sont énormes. Je n’en voudrais pas pour un récit intimiste, mais pour en mettre plein la vue, alors là indéniablement oui.Il possède un trait très fin, très photo-réaliste, avec une puissance impressionnante. Le mots anglais qui me vient est « huge », énorme. De la saga galactique, je suis sûr que c’est un formidable terrain d’expression pour lui. On pensera à Aleksa Gajic, à Gimenez ou à Travis Charest, bref, à de la belle saga de science-fiction.

N’ayons pas peur des mots, c’est une excellente découverte que cet album. En matière de Science-Fiction, il propose une vision moderne du space-opera, des grandes sagas comme le Fléau des Dieux ou la Caste des Meta-Barons. Ces deux là ont les moyens de proposer une série référence en la matière. Puissent-ils concrétiser un deuxième tome.

 

Khaal-tome-1_-planchetopbd_201317/20

3 réflexions sur “Khaal Chroniques d’un Empereur Galactique tome 1 (Samedi SF)

  1. PG Luneau 23/12/2012 23:50

    À priori, je n’aime pas ce style hyper-réaliste, quasi photographique… mais j’avoue que le topo scénaristique semble intéressant! Peut-être un de ses quatre! ;^)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s