Sin City tome 3- Le grand carnage (Jeudi Comics)

Sin-City-tome-3

Série: Sin City
Tome: 3
Titre: Le grand carnage
Auteur: Frank Miller
Editeur VF: Vertige Graphics
Editeur VO: Dark horse comics
Date de publication VF:1996

Je continue ma plongée dans l’univers de Sin City, puisqu’une de mes bibliothèques municipales m’en propose la série. Dans le cas présent, il s’agit de la suite directe de « J’ai tuée pour elle », le tome 2. Ce n’est pas systématiquement le cas dans cette série, mais là, en l’occurrence, oui. Cet album a été intégré au scénario du premier film Sin City de Miller et Rodriguez.

Dwight McCarthy s’est fait refaire un visage, et s’est tenu à carreau un moment, après les évènements qui l’ont vu tuer la femme qu’il aimait. De retour dans le jeu, le voilà qui se met un moment avec Shelley, une de ses vieilles connaissances. Sauf que la jeune femme a eu une petite passade en son absence, et que celui-ci revient bourré avec ses potes alors que Dwight est nu dans l’appartement de Shelley. Le tueur n’aura aucun mal à les faire dégager. Mais pour avoir l’esprit plus tranquille, il va tout de même les suivre, jusqu’à la vieille ville, celle dirigée par les prostituées. Des actes vont êtres commis ce soir là qui vont peser lourd dans leur vie à tous.

Toujours très efficace, toujours dans la même veine, il n’y a rien à jeter dans ce troisième opus de Sin City. On retrouve avec plaisir Dwight, Gaile et Miho, mortelle petite Miho… Il y avait de quoi dire encore sur ce trio, et cet album là conclu fort bien leur histoire commune que l’on avait entrevue dans le tome précédent. Dwight fait à peine moins frappadingue, mais acquiert encore plus de charisme sous sa nouvelle apparence. L’histoire, elle, est simple, mais bien rythmée par des rebondissements efficaces. Et comme toujours dans Sin City, rien de positif n’advient réellement.
Au dessin, je trouve par contre Frank Miller un peu moins inspiré, moins grandiose. Le style qu’il adopte reste impressionnant, mais on trouve moins de scènes marquantes, de visuels forts, comme on avait pu le voir sur l’album précédent.

Pour lire du Sin City, il faut avoir l’âme bien accrochée, pour ne pas succomber au dégoût. Frank Miller charge la barque, brouille les frontières entre le bien et le mal à chaque épisode. Celui-ci ne fait pas exception.

 

Sin-City-tome-3_-planchetopbd_201317/20

Publicités

8 réflexions sur “Sin City tome 3- Le grand carnage (Jeudi Comics)

  1. Catherine 29/11/2012 18:36

    C’est vraiment le genre de BD pour lequel j’ai du mal (en plus de BD avec les couleurs criardes), les BD avec ce noir, gras, épais, dégoulinant, mais je suis sûre qu’il y en a des biens au niveau
    du scénario, et même au niveau du dessin mais j’ai vraiment du mal…

  2. PG Luneau 13/12/2012 06:01

    Moi non plus, je ne suis pas preneur de ces ambiances trop noires et déprimantes!! Le dessin tout en ombrage non plus, ne m’allume pas… bien que les jeux de noir et blanc de la planche que tu
    nous montres sont impressionnants. Mais malgré la sommité de l’auteur, je passe!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s