Yoko Tsuno tome 3- La forge de Vulcain (La BD du Mercredi)

Yoko-Tsuno-tome-3

Série: Yoko Tsuno

Tome: 3

Titre: La forge de Vulcain

Auteur: Roger Leloup

Coloriste: Studio Leonardo

Editeur: Dupuis

Date de publication: 1973

Pour cette bd du mercredi, je me permets de réaliser une petite opération de communication. J’ai lancé il y a peu un challenge BD intitulé Classic’BD, dont l’objectif est d’amener les gens à retourner lire et chroniquer leurs vieux albums des années 40 à 80. Sortons des nouveautés innombrables, et revenons à ces petits plaisirs que nous avions étant enfant, adolescent ou adulte pourquoi pas.

Bien tranquille chez elle, Yoko Tsuno regarde tranquillement les informations à la télévision. Mais lorsqu’elle entend qu’une plate-forme de forage en Martinique, a trouvé une étrange matière vitrifiée, lumineuse et aimantée, elle bondit au plafond. La même matière que la sphère remise par son amie extra-terreste, Khany. Yoko fonce rejoindre Pol et Vic qui ont la même intuition. Ni une ni deux, Yoko et ses amis partent pour les Antilles. Une fois sur la plate-forme de forage, l’arrivée d’un aéronef inconnu sorti des eaux ne laissent plus planer aucun suspens. Les vinéens ont repris contact. Mais pourquoi la zone de forage tremble-t-elle sans discontinuer?

Quel plaisir de retrouver Yoko Tsuno. Outre que c’est une lecture d’enfance, donc une part de souvenir, je trouve que ces aventures n’ont pas pris une ride. Quarante ans plus tard, cela fonctionne toujours aussi bien. La personnalité de Yoko y est pour beaucoup. A la fois forte et sensible, meneuse d’homme mais féminine, elle incarne une forme d’idéal. Mais tout le casting est taillé ainsi. Dans le cas de cet album, le retour des Vinéens est un plaisir. Cet univers qui n’apparaît que pour la deuxième fois dans la série s’avère immédiatement attachant et l’on se prend d’intérêt pour leur destin. Certes, c’est souvent l’héroïne terrienne qui les sort de leurs ennuis, mais pour autant ces personnages ne restent pas inactifs et leurs intrigues politiques sont fort intéressantes. La force de Roger Leloup, c’est de parvenir à apporter des intrigues pour tout le monde. Les cérébraux se feront plaisir avec la politique vinéenne, les dynamiques avec les scènes de poursuites ou d’infiltration, les femmes apprécieront des personnages forts… Il y en a pour tous les goûts, et ce de manière parfaitement équilibrée. C’est très fort.

Pour le dessin, l’auteur n’est pas encore parvenu à sa pleine maturité. On ressent encore les influences de grands anciens, comme Walthéry et sa Natacha, voir des touches de Peyo. Il y a encore de la rondeur dans le trait de Leloup, qui va gagner en finesse avec le temps, mais son travail est déjà largement satisfaisant.

J’espère vous avoir donné envie de découvrir ou de redécouvrir cette grande et ancienne série. Un nouveau tome vient de sortir, pour ceux qui voudraient prendre le train en marche. Et pour tous ceux qui aiment fouiner, il y a d’excellents moments de lectures à passer en compagnie de ces personnages au fil des albums.

Yoko-Tsuno-tome-3_-plancheLogo BD Mango orangetopbd_201316.5/20

19 réflexions sur “Yoko Tsuno tome 3- La forge de Vulcain (La BD du Mercredi)

  1. lasardine 28/11/2012 11:43

    j’ai l’impression de connaître en voyant la couv’, pourtant ce que tu en dis ne me dit rien du tout… il va falloir que je fouille!

  2. jeneen 28/11/2012 12:00

    ooh, j’adorais cette série ! j’en ai relu un récemment que je ne connaissais pas, celui sur Bruges (très belles illustrations mais histoire moins prenante…)

    bon choix, ça me donne des idé »es pour le challenge !

    bonne journée

  3. Kikine 28/11/2012 15:34

    Bine entendu, je ne connais absolument pas… Les images et l’histoires ne me tente que moyennement mais bon, peut-être que pour le challenge je me laisserai tenter… à suivre donc

  4. Yaneck Chareyre 28/11/2012 19:30

    Tu ne connais pas, vraiment? Tiens donc… Mais tu es au Canada, toi, c’est ça? Ou je me trompe? Ce qui pourrait expliquer que tu n’ais pas connu, vu que ça me semble un vrai classique, en france
    et en belgique.

  5. Manu 28/11/2012 16:08

    Une série dont j’ai lu quelques tomes avec plaisir dans ma jeunesse. Mais ceux trop SF me plaisaient moins, je les laissaient à mon frère. Sympa ce challenge, mais pour le moment, je m’éloigne un
    peu du blog, dont je ne me laisse pas tenter. En plus, je lisais encore moins de BD plus jeune.

  6. Yaneck Chareyre 28/11/2012 19:20

    Ah oui? Tiens donc comment ça se fait? Le dessin est très détaillé, tout en n’étant pas lourd… Qu’est-ce que tu ressens quand tu le lis?

  7. Noukette 29/11/2012 00:00

    J’ai lu tout Yoko dans mon adolescence, nostalgie quans tu nous tient… Je réfléchis à ton challenge, que j’ai vu bien entendu…, je risque d’être très mauvaise cela dit, je relis peu de
    « vieilles » séries finalement… Je te tiens au courant ! 😉

  8. Yaneck Chareyre 29/11/2012 19:05

    Ca marche, tu seras la bienvenue. En même temps, les participations suivantes te donneront peut-être des envies de lecture.

  9. Yaneck Chareyre 29/11/2012 19:08

    Oui, je pense que c’est une série qui peut plaire à un large public et qui surtout ne souffre pas de premiers tomes en demi-teinte. Seul défaut, pas mal de personnages secondaires récurrents,
    qu’il est mieux de connaître depuis le début.

  10. Kikine 29/11/2012 14:37

    Non non, je ne connais pas … Je suis au Québec mais j’ai passé mon enfance en France mais fait dire que je ne cotoyais pas du tout le domaine des BD quand j’étais jeune et ne connaissais
    personne qui n’en lisait vraiment à part des Astérix, Tintin et Lucky Luke… Bref, ma culture bédéesque est pourrie 🙂

  11. PG Luneau 13/12/2012 05:56

    Ben voyons : on a toujours eu les Yoko Tsuno au Québec, même il y a trente ans!!! Qu’est-ce que tu crois!!! On n’est pas des pequenauds!! ;^)

    J’adore la critique que tu fais de cette série, et je suis tout à fait d’accord sur tes principaux points (bel équilibre action-réflexion, de tout pour tous les goûts, aventures encore
    prenantes…) sauf sur le plan des dessins : je trouve qu’ils ont un peu mal vieilli… et les nouveaux tomes ne font pas exception! J’ai l’impression que Leloup dessine encore comme on
    dessinait dans les années 60 : son style fait vieillot, ne serait-ce qu’avec la coupe de cheveux de son héroïne!! Personnellement, j’aime bien ce style, mais je crois qu’il vaut mieux prévenir
    les néophytes!

    Pour ma part, les albums avec les Vinéens restent mes préférés!! C’est vrai qu’ils sont charmants!! ;^)

  12. Yaneck Chareyre 13/12/2012 08:40

    Rappelle moi qui parle le vieux français? Hum? Celui qui date de l’époque de la colonisation? ^^

    Vieillot, je ne trouve pas. Symbole d’une époque, certainement, mais je n’ai pas ce sentiment de dessin suranné.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s