D. tome 2- Lady d’Angeres (Vendredi chronique)

D-tome-2

Série: D.

Tome: 2

Titre: Lady D’Angerès

Scénariste: Alain Ayroles

Dessinateur: Bruno Maïorana

Coloriste: Thierry Leprévost

Editeur: Delcourt

Date de publication: Novembre 2011

 

Réussir à innover, à surprendre, avec une série de vampire, devient difficile. Je ne parle même pas des sous-Twilight (non, pas de commentaires péjoratifs sur cet écrit, yaneck, tiens toi bien) des romans pour adolescents, mais même le monde de la bande dessinée à sa flopée de titres. Faut dire qu’ils fascinent, ces monstres. Ayroles, avec le premier tome de cette série, avait réussi à me séduire. Lorsque j’ai enfin trouvé le tome 2, je l’ai pris immédiatement afin de voir si le scénariste pouvait tenir la bonne impression qu’il m’avait laissée.

Richard Drake l’aventurier s’est donc laissé convaincre par Jones le comptable, de l’existence des vampires. Et il lui a même fallu combattre le Lord Faureston sur les toits de Londres, afin de protéger Catherine, la femme que Drake aime. Mais pourtant, rien ne semble fait. Faureston a pu s’enfuir, et Catherine a des comportements étranges. Pour Drake et Jones, la chasse ne fait que commencer. Mais pourtant un autre acteur entre dans la danse. Une femme étrange. Ou peut-être un nouveau vampire?

Oui, Ayroles parvient à maintenir intact l’intérêt déclenché par son premier tome, voir même, il l’accentue. A la fois par l’introduction de cette fameuse et mystérieuse Lady d’Angerès, mais aussi par l’ombre qu’il crée autour de son « héros », Richard Drake. On le découvre particulièrement complexe au fil de cet album et l’on peut même s’interroger sur la nature même de ce personnage. Pour ma part, je le pense lié aux vampires d’une manière qu’il ne soupçonne pas et que le scénariste va lui faire découvrir par la suite. C’est le pari que je prends, nous verrons si je me trompe. Ce doute qui naît, est un des moteurs de cet album. La traque de Faureston en est un autre, et la richesse du casting de seconds rôles un troisième.  Ayroles termine une intrigue dans cet album, mais il sait habilement en faire apparaître de nouvelles, cela promet de forts bonnes choses pour l’avenir.

Côté dessins, j’aime beaucoup ce que fait Maïorana. J’aime beaucoup cette façon qu’il a de détourer ses personnages en noir, de façon à les faire ressortir des décors. D’une certaine façon, il contribue à mettre l’accent sur leur psychologie, ce qui accompagne bien le scénario. L’expressivité, le dynamisme, sont deux de ses points forts. Les ambiances, aussi, car s’il met les personnages en avant, les toiles de fonds n’en sont pas pour autant négligées. Bonne collaboration avec Thierry Leprévost, le coloriste, à ce sujet.

Vous l’aurez compris, D. a tout mon soutien, je la recommande chaudement aux amateurs d’intrigues victoriennes, de fog londonien, et de suceurs de sang sans morale.

D-tome-2_-plancheLogo top bd17/20

5 réflexions sur “D. tome 2- Lady d’Angeres (Vendredi chronique)

  1. Noukette Il y a 1 an

    J’avais beaucoup aimé l’ambiance du premier tome, j’ai acheté le second… et je ne l’ai toujours pas lu ! Zut !

  2. PG Luneau Il y a 1 an

    Moi, ce sont les deux tomes qui dorment dans ma PAL… mais bien que je sois heureux d’apprendre que c’est très bon (qu’aurait-on pu attendre d’autre de la part des auteurs de Garulfo!??!), ça ne
    me dérange pas du tout d’attendre que plusieurs tomes soient publiés, afin de les lire tout d’une traite!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s