Thorgal tome 19- La forteresse invisible (Lundi classique)

Thorgal-tome-19

Série: Thorgal
Tome: 19
Titre: La Forteresse invisible
Scénariste: Jean Van Hamme
Dessinateur: Gregorz Rosinski
Coloriste: Graza
Editeur: Le Lombard
Date de publication: 1993

 

 

Nous voilà au début d’un nouveau cycle. Je l’avais oublié, peut-être même ne l’ais-je jamais su, mais cet album ouvre l’intrigue avec laquelle j’ai vraiment commencé à m’intéresser à la série Thorgal. J’étais adolescent, et je partageais ce plaisir avec mon père, mine de rien.  Mais pour l’heure, je découvre comment cela a commencé pour Thorgal.

Notre héros a donc quitté sa famille, convaincu qu’il était porteur d’une malédiction qui allait faire souffrir ceux qu’il aime s’il restait à leurs côtés. Mais il n’est pas seule: Kriss de Valnor, son ancienne alliée et ennemie l’accompagne, bien décidée à profiter de cette occasion poru obtenir enfin ce qu’elle attend depuis longtemps, lui. Mais une devineresse va parler à Thorgal d’un mystère qui va l’intéresser: Une forteresse invisible où il serait possible de devenir oublié des dieux et de leurs sentences funestes.

Voilà donc le moment où le destin de Thorgal bascule, et presque dirais-je, ou la série bascule. Au prochain tome, Jolan, le fils de Thorgal prendra un peu plus d’importance, jusqu’à la conclusion de celle-ci au tome 29, et au redémarrage de la série, avec Jolan à part sur une autre série. Je ne m’y attendais pas, c’est donc une bonne surprise. Même si cela signifie le paroxysme de l’individualisme philosophique de Jean Van Hamme, avec ce héros qui abandonne les siens totalement. Tant pis, il peut, il a le droit, c’est le héros. Nous on sait qu’il se trompe, qu’il fait fausse route. Mais que les tenants des valeurs fondamentales se rassurent, la question de la famille dans l’ascension de l’homme reviendra très vite dans la série. Etonnant, donc, que j’ai pris tant de plaisir à lire un album que pourtant je sens si loin de mes valeurs. Le talent du scénariste, sans nul doute.
Gregorz Rosinski, lui, approche de sa plénitude sur la série. Son dessin se fait plus précis, plus affûté, et c’est pour ma part ce que j’aime chez lui.  Kriss en devient vraiment superbe, et je sais que cela progressera encore quelques albums.

Ceux qui voudraient découvrir Thorgal sans prendre toute la série, peuvent donc commencer avec cet album. Ce n’est sans doute pas le cycle le plus mythique, mais il ne me semble pas dénué de qualités pour autant.

Thorgal-tome-19_-plancheLogo top bd15.5/20

2 réflexions sur “Thorgal tome 19- La forteresse invisible (Lundi classique)

  1. PG Luneau Il y a 1 an

    Peut-être m’intéresserais-je plus à ce héros mythique si je débutais par ce cycle-ci?? Les dessins semblent effectivement plus nets… Peut-être un jour…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s