Prophecy tome 1 (La chronique de Snoopy)

Prophecy-tome-1

Série : Prophecy

Nombre de tomes : 1 (Série en cours au Japon)

Scénariste : Tsuitsui Tetsuya

Dessinateur : Tsuitsui Tetsuya

Editeur VF : Ki-oon

Editeur VO : Shueisha

Date de publication : 28 juin 2012

 

 

La lutte contre la cybercriminalité bat son plein au Japon. La Police a créé une section spéciale pour traquer les fameux pirates informatiques. Ils n’avaient à faire qu’à des cas « normaux » (du téléchargement illégal, de la revente de produits contrefaits…). Mais voilà qu’apparait un jour un homme qui se fait appeler « Paperboy ». Son but est simple : énoncer une prophétie qui se réalisera le lendemain. On pourrait croire à une blague de potache. Mais ce n’est pas le cas. Les prophéties se réalisent. Le problème est qu’il ne s’agit pas de simples annonces (comme le temps qu’il fera le lendemain). Paperboy se voit comme une espèce de justicier dont la mission est de soigner la société qu’il considère comme malade. Et pour cela, il décide d’énoncer ce qu’il va faire en s’attaquant à des personnes, des entreprises, qui ont commis des actes physiques ou moraux inacceptables. La section de lutte contre la cybercriminalité prenait au sérieux ces menaces. Elle devra encore plus faire attention avec le gain énorme de popularité de Paperboy sur les réseaux sociaux…

 

Tetsuya Tsuitsui nous revient avec une nouvelle histoire qui s’annonce assez prometteuse. Si vous ne le connaissez pas, je vous recommande dès maintenant la lecture de ses one shots Duds Hunt et Reset ainsi que sa mini série en 3 volumes Manhole (il faudra que je vous parle un jour de ces œuvres). Prophecy est un manga qui s’inscrit totalement dans l’air du temps. L’histoire principale est plutôt intéressante. La thématique de la lutte contre la cybercriminalité n’est pas souvent traitée. La lecture de ce premier tome montre que l’auteur a bien bossé son sujet. Il sait de quoi il parle. Et ça se ressent. En effet, le mangaka n’hésite pas à nous abreuver d’explications sur des termes techniques, sur des pratiques informatiques… pour que le lecteur lambda comprennent tout. Le manga est donc assez verbeux. Mais c’est plutôt bien fait. Ce n’est pas indigeste. Les personnages présentés sont dans l’ensemble intéressants. Tetsuya Tsuitsui n’a bien évidemment pas eu le temps de les caractériser totalement dans ce premier tome. Mais on voit déjà leur manière de penser, de réagir face aux événements. En ce qui concerne l’histoire en elle-même, elle est plutôt bien écrite. Dans ce premier tome, l’auteur nous présente plusieurs chapitres montrant la montée en puissance de Paperboy. Il conclut ce tome en révélant dans le dernier chapitre les motivations du cyber criminel. Et c’est là que Prophecy prend son véritable intérêt. Bien que l’histoire de base soit intéressante, il n’en reste pas moins qu’elle n’est qu’un jeu du chat et de la souris au XXIème Siècle. Ce qui est vraiment intéressant selon moi est la dénonciation de la société moderne. L’auteur nous montre un personnage qui en a marre des injustices de cette société et qui décide de franchir la ligne pour dénoncer et réparer ces injustices. Le lecteur ne peut rester de marbre face à cette histoire. Selon sa propre sensibilité, il réagira plutôt en faveur ou contre Paperboy. Certains approuveront ses actes, d’autres les dénonceront. Mais ce qui est vraiment important à mes yeux, c’est que le lecteur réfléchira sur la société actuelle (et peut être même sur ses propres comportements vis à vis des personnes qu’il côtoie). Paperboy est finalement une sorte d’Anonymous (vous avez surement entendu parler de ce groupe d’internautes qui lutte notamment pour un internet libre) version extrême.

 

D’un point de vue graphique, le trait réaliste du mangaka vient renforcer le côté sérieux de l’histoire. Le trait et l’encrage sont propres, fins. Les personnages sont facilement identifiables. Tout le message passe par les personnages et leurs réactions (il y a assez peu de décor finalement). Bref, nous avons à faire à un style qui devrait plaire à un grand nombre de lecteurs.

 

Prophecy s’annonce donc comme un seinen manga à suivre. La fin du tome 1 donne envie de lire la suite. Malheureusement, à l’heure actuelle, nous ne connaissons pas encore la date de parution du tome 2 (celui-ci n’étant pas encore sorti au Japon). C’est le seul point noir concernant cette publication. Il faudra patienter plusieurs mois avant de découvrir la suite. A part cela, je ne peux que vous conseiller de feuilleter le premier tome. Je vous invite à lire la preview (le lien est disponible un peu plus bas). Il ne plaira pas à tout le monde. Je ne le recommande pas spécialement pour des adolescents (même si je suis sûr que le sujet les intéresserait). Mais les jeunes adultes et les adultes devraient y trouver leur compte.

 

Preview :

http://www.manga-news.com/index.php/preview/507

Prophecy-tome-1_-planche

4 réflexions sur “Prophecy tome 1 (La chronique de Snoopy)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s