Sillage tome 11- Monde flottant (Samedi SF)

Sillage-tome-11

Série: Sillage
Tome: 11
Titre: Monde flottant
Scénariste: Jean-David Morvan
Dessinateur: Philippe Buchet
Editeur: Delcourt
Collection: Néopolis
Date de publication: Septembre 2008

 

Navïs a été jugée pour ses actes de désobéissance par la Constituante, et si elle a évité la prison, elle ne peut désormais plus travailler pour ses compétences acquises au service de Sillage. Sans argent, sans avenir, elle se voit obligée d’accepter l’offre d’emploi de son avocat. Il l’embauche comme journaliste, afin qu’elle mène l’enquête sur de nouvelles possibles turpitudes de la Constituante sur un monde peuplé de fiers guerriers, mais dont la restitution impériale provoque de graves troubles: ce monde autarcique se voit conduit à plus de contacts avec les étrangers de Sillage, sur choix de l’Empereur.

Je suis partagé sur cet album. Pas sur sa qualité intrinsèque, car globalement, c’est très bon, mais sur l’univers choisit par Morvan pour cette 11e aventure: le Japon médiéval. La couverture ne laisse aucun doute, nous sommes dans un monde de samouraï. Les vaisseaux noirs du Commodore Perry sont là, nous sommes à la fin de l’ère du Sengoku Jidai, l’ère des provinces combattantes. Bref, tout fait penser au Japon. Et je suis partagé entre apprécier sans limites l’hommage proposé, et déprécier la facilité de copier l’histoire humaine pour proposer un scénario. Je trouve cela trop facile, manquant d’originalité. Surtout pour un auteur vivant au Japon régulièrement. J’aurai sans doute préféré un cadre similaire mais totalement déconnecté de la réalité terrienne. Je n’arrive pas à approuver cette petite ficelle scénaristique. Pour le reste, et ce qui concerne purement Navïs, c’est très bon, et Morvan fait bien avancer son personnage en profitant de la sagesse bien connue des senseï japonais (encore ce raccourci facile, bon sang). Il lui donne une raison d’être en dehors de la Constituante, et donc un bon moyen pour elle de fourrer son nez partout, et pour l’auteur de nous proposer de nouvelles histoires toujours différentes.

Décidément, je n’arrive pas à me départir de cette retenue. Impossible pour moi d’apprécier pleinement cet album, mais je gage que d’autres moins passionnés que moi par la Japon, n’auront pas cette limitation. Et ils apprécieront pleinement une histoire très plaisante, sans nul doute.

Sillage-tome-11_-plancheLogo top bd16/20

2 réflexions sur “Sillage tome 11- Monde flottant (Samedi SF)

  1. PG Luneau Il y a 2 ans

    J’avoue que ça doit faire un peu étrange, ce contexte japonais… Mais tu me rappelles encore qu’il est grand temps que je me remette à cette passionnante série!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s