Beauté tome 2- La reine indécise (La BD du Mercredi)

Beaute-tome-2

Série: Beauté
Tome: 2
Titre: La reine indécise
Scénariste: Hubert
Dessinateurs: Kerascoët
Editeur: Dupuis
Date de publication: Mars 2012

 

Avant d’entamer cette chronique, je suis retourné relire celle que j’avais écrite pour le premier tome. Il me semblait que mes sentiments avaient évolués, que mes ressentis sur cette lecture étaient différents de ceux précédemment exprimés. C’était bel et bien le cas. Je disais vouloir faire confiance aux auteurs, j’ai eu raison.

Morue la paysanne qui avait obtenu d’une fée la beauté la plus obsédante, est désormais devenue la reine du roi Maxence, délaissant sans autre formalités son premier mariage. Et la jeune femme s’implique dans son rôle, n’hésitant pas à formuler des demandes fortes à son mari, pour changer les choses. Elle lui demande d’interdire la pauvreté, et de détruire des quartiers insalubres pour en faire des jardins. Autant de caprices idiots que la sœur du roi savoure avec gourmandise, bien consciente que cela finira par faire tomber la reine. Mais le don de la fée Mab est puissant, et de plus en plus d’hommes en viennent à désirer Morue. Dont le roi qui tombe de plus en plus profond ans la jalousie.

Je l’avoue, je suis entré complètement dans cet album, sans aucune retenue. Hubert y déploie un rythme, une verve et une cruauté qui conjugués emportent toute adhésion. J’ai apprécié de voir la sœur du roi devenir de plus en plus l’héroïne de cette histoire. On la sent aussi évoluer, et l’on se dit que voir tomber ses défenses pour accéder à son âme sera des plus réjouissant. Hubert le laisse entendre, elle est certes laide et désagréable, mais elle cache quelque chose. Et il la dévoile petit à petit tout au long de cet album. Morue, quant à elle, est délicieusement détestable. Vraiment, il n’y a rien qui la récupère. Peut-être un peu de naïveté, mais on attribue rapidement cela à sa bêtise. Et elle en tient une telle couche, qu’on en vient très vite à la détester courtoisement. Il n’y a qu’à voir les scènes où elle se rend en ville. Pour satisfaire sa demande idiote, son mari s’est arrangé pour qu’elle ne voit plus de pauvreté comme elle l’avait demandé. Quitte à tout mettre en scène puisqu’il n’a aucune intention d’éradiquer la pauvreté. Tout ce que fait et dit Morue plonge l’histoire un peu plus dans la déchéance, jusqu’à l’ultime case.
Côté dessin, je ne suis toujours pas pleinement satisfait des choix de colorisation des Kerascoët. Je ne m’y retrouve pas totalement, comme sur le premier album. C’est dommage, mais cela ne nuit pas à la lecture. Je me suis habitué au trait plus simple adopté par les deux auteurs sur cet album, et il faut reconnaître qu’il soutien bien les choix scénaristiques.

Voilà donc un album pour lecteurs à penchants sadiques. Rien ne vient relever un peu l’estime que l’on pourrait avoir pour Morue. Un troisième album viendra conclure cette série, et bien malin qui pourra dire la direction que prendra Hubert. Je parie déjà sur un rapprochement entre le chevalier Eudes et la sœur du Roi Maxence, mais pour « l’héroïne » de cette série, impossible de dire si le scénariste sera cruel ou lui accordera une rédemption finale.

Beaute-tome-2_-plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd17/20

5 réflexions sur “Beauté tome 2- La reine indécise (La BD du Mercredi)

  1. jerome Il y a 2 ans

    J’ai lu les deux tomes en prépubllication dans Spirou (la suite et la fin est prévue pour bientôt). J’adore l’univers graphique et le scénario politiquement incorrect de cette série mais je suis
    comme toi vis à vis des couleurs : un gros ratage !

  2. Noukette Il y a 2 ans

    Une trilogie donc… Je vais attendre un peu je pense mais j’avoue que j’aime beaucoup l’idée de départ et ce que les auteurs semblent en avoir fait…

  3. PG Luneau Il y a 2 ans

    Moi, outre les couleurs (qui semblent vraiment moches), il y a le dessin qui ne m’accroche pas du tout… Par contre, le thème de «la laideronne devenue belle mais que les caprices perdront» me
    semble des plus intéressants! Peut-être que, en me laissant embarquer par le récit, je pourrais passer outre à mes scrupules, comme ça avait été le cas pour Miss Pas Touche… Mais
    grands dieux!! Ces deux séries sont de la même équipe d’auteurs!!! Quelle drôle de constatation!! Il me semblait bien, aussi, que cet agaçant dessin me disait quelque chose!!! ;^)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s