Sept Yakuzas (Semaine séries concept)

7-Yakuzas

Série: 7
Titre: 7 Yakuzas
Scénariste: Jean-David Morvan
Dessinateur: Takashi Hikaru
Coloristes: Wang Peng/ Studio 9
Editeur: Delcourt
Date de publication: Septembre 2008

La série 7, lancée par David Chauvel, est l’objet depuis quelques mois d’une seconde saison. Un nouveau cycle de Sept Histoires, pour Sept personnages. Mais c’est sur la première saison, que l’on revient ici.

Kotobuki ichiro est Oyabun d’un clan de Yakuza, à Tokyo. A 97 ans, il participe toujours au festival Sanja Matsuri, cette procession durant laquelle il se hisse, lui, sur un char au milieu de ses suivants. Mais cette fois-ci, il est attaqué, et il manque d’être tué. Il va devoir faire appel à d’anciens amis bannis, à des relations efficaces, pour pouvoir se venger de l’affront qui lui a été fait, jusque dans la mort s’il le faut.

Cinquième lecture, pour moi, dans la première fournée de la série 7, dirigée par David Chauvel. Jean-David Morvan a pu faire montre de sa passion pour le Japon, pays dans lequel il a même vécu. Avec ces sept personnages imposés, Morvan se livre à une large panorama de ce que peut et a pu être ce pays, et sa population. Le vieil oyabun marqué par les grands incendies des années 30, le vieux xénophobe jamais remis de la défaite du Japon pendant la seconde guerre mondiale, le jeune xénophobe rêvant d’un passé plus brillant, le moderne marqué par le rock et la culture américaine imposée par l’occupant, le loyal, et le jeune agressif, symbole de la nouvelle vague des truands. Un véritable tableau tracé à travers ses personnages, qui s’avère le plus intéressant de l’album. L’intrigue globale est bonne, recèle de vrais surprises dans sa résolution, mais l’histoire passée de ses sept yakuzas est au delà. Reste à savoir ce qu’était le but initial du scénariste.
Côté dessin, c’est un japonais qui est à l’œuvre, dans un style à mi-chemin entre Europe et Japon. On ne retrouve pas les tics du manga, le Super-Deformed, les traits de force, mais on conserve le dynamisme, un certain côté abrupt dans le trait, qui convient bien aux personnages et à l’ambiance voulue. Il y a de l’instinct dans ce trait, je trouve, ce qui est sans doute le meilleur du manga. Pour qui trouve l’européanisme de Taniguchi trop propre, Takeshi Hikaru, sur cette série, pourrait mieux vous convenir.

7 Yakuza est sans doute un des meilleurs titres de ceux que j’ai lu pour l’instant dans cette collection. Cela grâce aux talents d’un excellent scénariste, qui connaît bien le Japon et livre une intrigue plus que crédible. Une belle réussite, que l’association de ce duo.

7-Yakuzas_-planchetopbd_201317/20

7 réflexions sur “Sept Yakuzas (Semaine séries concept)

  1. Yaneck Chareyre 25/08/2012 11:11

    C’est vrai? Moi je suis fan en fait. J’ai juste pas abordée encore la nouvelle, Zodiaque. Mais j’ai pas les sous pour.

  2. Yaneck Chareyre 25/08/2012 11:11

    Sois le bienvenu Sébastien, n’hésite pas à fouiner sur ces pages, pour trouver de nouvelles lectures à faire.

  3. PG Luneau 25/08/2012 01:12

    J’ai toujours passé par dessus ce tome : le thème, comme le dessin, ne m’intéressaient pas vraiment… mais ta présentation me rend ambivalent! Si c’est si fameux que ça, je pourrai peut-être m’y
    laisser tenter, finalement!?!?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s