Les nombrils tome 4- Duel de belles (Vendredi chronique)

Les-nombrils-tome-4

Série: Les nombrils
Tome: 4
Titre: Duel de belles
Scénariste: Maryse Dubuc
Dessinateur: Delaf
Editeur: Dupuis
Date de publication: Septembre 2009

 

Lorsque j’ai lu mon premier tome des Nombrils (le 3e de la série), je suis resté circonspect. Est-ce que j’aimais ou pas le propos de cette série? Son acidité? Je n’étais pas convaincu, et je savais qu’il me faudrait lire le tome suivant pour me faire un avis plus juste. Voilà qui est donc fait. Pourtant, ce n’est pas encore la pleine adhésion.

Karine s’est donc faite plaquée par son mec, Dan, parti en voyage humanitaire en Afrique avec Mélanie, la belle manipulatrice. Bien entendu, les amies de Karine, Jenny et Vicky, la soutiennent dans cette perte. Non, en fait elles s’en moquent, elles qui viennent de voir leur mystérieux (et forcément beau) John John partir. Mais le temps de l’affrontement va forcément arriver. Le séjour de Dan et Mélanie aura une fin, il faudra bien que quelque chose se passe alors qu’ils fréquentent tous le même lycée.

Il m’a fallu encore deux lectures pour pleinement apprécier cet album. Décidément, il y a quelque chose dans le ton adopté par Maryse Dubuc, qui me bloque, visiblement. La faute à Jenny et Vicky, à qui il manque quelques moments de gentillesse, pour que je puisse les apprécier. Elles ne sont jamais amicales avec Karine, jamais aidantes, toujours tournées vers leur nombril (ça se tient, comme nom de série). Le reste de l’album m’a bien plu, surtout la confrontation Karine/ Mélanie, très jouissive, ou la conclusion elle-même, porteuse d’idées très intéressantes pour le tome suivant. Mais décidément, au premier abord, les deux jolies filles m’insupportent. A la deuxième lecture, je parviens à rire de leurs mésaventures puisqu’elles en ont sans les comprendre, mais je suis toujours en retenu avec ces deux personnages. Le gag qui illustre le mieux cet état de fait dans cet album étant, pour ceux qui l’ont lu, celui de la soirée cinéma.
Côté dessin, par contre, j’approuve sans réserve. Delaf a un vrai talent comique pour mettre en image ses personnages. J’aime beaucoup aussi ses choix de couleurs, qui sont toujours très adaptés, voir très fins pour le gag du « combat » entre Karine et Mélanie.

Fichues réserves quand même, qui m’empêchent d’apprécier pleinement cette série. J’ai du voir passer des planches du tome 5, je crois qu’il me conviendra mieux, dans le ton, avec une Karine plus volontaire. J’aimerai bien. Mais du coup, je crains de me pencher sur les deux premiers tomes que je n’ai pas lu…

Les-nombrils-tome-4_-planche

topbd_201315.5/20

7 réflexions sur “Les nombrils tome 4- Duel de belles (Vendredi chronique)

  1. Kikine 29/08/2012 01:28

    Moi, il m’a fallu bien 2 tomes pour adhérer. Maintenant, je suis complètement fan et plus tellement objective

  2. Campanita 19/12/2012 17:44

    Au début, quand je lisais les premiers tomes, je claissais cette bédé dans la catégorie « Ouais, c’est sympa, mais sans plus ». Mais au bout d’un moment (fin tome 3 – début tome 4), j’ai eu un
    déclic et maintenant j’en suis au stade de « Maiiiis, il sort quand le prochaaaaiiiin? »

    Les deux premiers tomes ne sont pas les meilleurs (je trouve que la série se bonifie avec le temps), mais ne sont pas inintéressants dans le sens où ils servent à poser les bases, présenter les
    personnages. Alors qu’ à partir du troisième, on entame les scénarios menés par un fil rouge.

    Jenny et Vicky sont effectivement des personnages difficiles à aimer au premier abord. En fait, c’est un peu le principe de base autour duquel tourne la série: deux garces égocentriques qui
    malmènent une troisième fille trop gentilles pour se défendre. C’est de l’humour cruel et assez second degré. Et puis, même si c’est caricaturé, il y a quand même quelque chose qui fait écho à ce
    que certains ados font. J’ai 25 ans, mais quand je lis cette bédé, je me dis parfois que j’ai connu des filles de ce genre quand j’étais à l’école secondaire.

    Ensuite, il y a une évolution au cours de la série, et peu à peu, on découvre le background de ces deux chipies: l’une vit dans un appart cradingue avec une mère alcolo qui passe son temps à
    mariner dans son vomi, du coup, on comprend qu’elle s’accorche à son image physique parce que c’est tout ce qu’elle a. L’autre est riche, mais subit quotidiennement des parents impitoyables et
    trop exigents, sans parler de sa grande soeur qui la rabaisse constamment, comportement néfaste qu’elle reproduit sur ses camarades de classe, en particulier Karine. Evidemment, ça ne pardonne
    pas leur garcitude, mais ça fait passer la pilule, et ça donne bon espoir qu’un jour ça change. Après tout, la fin du tome 4 montre Karine changer radicalement, ce qui prouve que Dubuc et Delaf
    sont prêts à boulverser la vie de leurs héroïnes à tout moment, et donc à les faire évoluer.

  3. Yaneck Chareyre 19/12/2012 22:47

    D’abord, sois la bienvenue par ici. Tiens, comment es-tu arrivée sur ce blog? (oui, je suis curieux avec les nouveaux lecteurs ^^)

    et merci de partager ton regard sur cette série. J’ai lu le tome 1, qui ne m’a guère convaincu. Oserais-je encore donner sa chance à cette série, je ne sais pas. J’entends bien tout ce que tu
    mets en avant, mais il me manque quelque chose, une dénonciation plus franche, ou que sais-je… Je ne ferme pas la porte, mais je ne vais pas dire que j’attends le prochain tome.

  4. Campanita 21/12/2012 13:50

    Alors, je suis tombée ici en cherchant des infos sur le tome 6 (qui sortira fin 2013 mais qui est un prépublication dans Spirou).

    Après, je suis toujours pour recommander mes lectures préférées aux autres, mais je suis plutôt bon public, donc parfois trop enthousiaste. Bref, les Nombrils, c’est axé jeunesse et girly, mais
    je ne sais pas, moi j’accroche à fond.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s