Lettres d’Agathe (La BD du Mercredi)

Lettres-d-Agathe

Titre: Lettres d’Agathe
Auteur: Nathalie Ferliut
Editeur: Delcourt
Collection: Mirage
Date de publication: Avril 2008

 

Je me suis engagé il y a quelques semaines de cela, ou quelques mois, je ne sais plus, à lire et à chroniquer un peu plus de romans graphiques, histoire de fidéliser un peu mon public féminin qui apprécie nettement plus ce genre d’albums, à mon sens, que nous autres mâles. L’effort n’est pas gigantesque, et m’ouvre aussi sur de bonnes surprises (les mauvaises, de toute façon, je ne vous en parle pas). Et c’est le cas, avec ces lettres d’Agathe.

Agathe est née peu après la guerre, c’est une enfant de retour de guerre, comme l’on disait alors. Son père avait été fait prisonnier par les allemands, et il n’a pu rentrer que fort tardivement par rapport à la date de la fin du conflit. Les retrouvailles se conclurent sans joie dans le lit, Marie, la mère d’Agathe, remplissant alors son devoir conjugal. Mais le mariage ne tint pas. Sauf qu’une enfant était née, peu après la séparation, une petite fille. Pas désirée. Et en plus, l’accouchement rendit sa mère gravement malade. Agathe grandit sans recevoir aucun amour ni attention positive de sa mère. C’est par lettre qu’elle essaye, une fois devenue adulte, de régler les choses. Des lettres sans plus de destinataire, la mère d’Agathe étant décédée.

C’est un album très touchant, consacré aux secrets de famille. Agathe découvre peu à peu, en grandissant, les raisons du comportement de sa mère, et sort de nombreux squelettes des placards. Il faut avoir la sensibilité bien accrochée, pour faire cette lecture. Le comportement de Marie à l’égard de la petite fille est tout à fait révoltant, de bout en bout. Et jamais les deux n’auront la possibilité de régler quoique ce soit. C’est un ouvrage relativement triste, même s’il se termine sur une note d’espoir. Autre aspect intéressant, le regard porté par les adultes sur les sentiments des enfants, dans les années 50. L’enfant n’était pas envisagé comme un être pouvant comprendre les choses, on le tient à l’écart de la moindre explication. Nous avons bien progressé, sur cette question là. Oui, les enfants peuvent comprendre les choses, et la parole a un effet apaisant à partir du moment où elle est utilisée positivement pour la compréhension par l’enfant. Mais ça, le personnage d’Agathe n’y a pas le droit. Dernier point que je retiens, c’est de voir comment le culte du secret, est en fait pour l’homme un poison qui se distille lentement mais sûrement. La mère ne dit rien, cache tout, et se noie dans sa bile, sa rancœur, tout en saccageant les choses autour d’elle. Tout ça par une seule cause: le secret. Cela ne fait que me conforter dans l’idée que le secret n’a pas sa place dans une vie de famille. J’ai apprécié la forme choisie, particulière: des récits à la première personne, illustrés par les différents souvenirs mis en image. Plusieurs lettres sont ainsi constituées, j’aime beaucoup.
Graphiquement, Nathalie Ferliut a ceci d’intéressant qu’elle propose un trait et une mise en couleur très « impressionniste », je dirai. Ainsi donc, il y a beaucoup de sentiments qui transpirent dans le dessin, qui ne nous parviennent que comme impressions, que comme émotions. Des choses pas dites mais perceptibles. J’aimerai beaucoup relire ce genre de récit, avec de tels dessins. L’éditeur a bien fait de valider un tel projet.

J’espère vous avoir donné envie de lire un tel album. La collection Mirage, chez Delcourt, est une véritable mine d’or, et contient de nombreuses petites pépites. Je ne saurai trop vous recommander de vous pencher sur les ouvrages qui y sont publiés. Et celui-ci tout particulièrement.

Lettres-d-Agathe_-plancheLogo BD Mango orangetopbd_201317/20

9 réflexions sur “Lettres d’Agathe (La BD du Mercredi)

  1. Yaneck Chareyre 15/08/2012 23:46

    Désolé, mais j’insiste. Mon expérience sur la bd du mercredi, me fait dire que j’ai beaucoup plus de commentaires lorsque je propose des romans graphiques, que lorsque je parle de séries. Or, la
    bd du mercredi est une initiative qui regroupe beaucoup plus d’hommes que de femmes.

    De plus, je ne dis pas que la roman graphique est une lecture exclusivement phéminine, j’écris  » mon public féminin qui apprécie nettement plus ce genre d’albums, à mon sens,
    que nous autres mâles. » Ca n’exclue pas les hommes de ce type de lecture.

  2. Natiora 15/08/2012 13:41

    L’histoire est très proche d’un roman que j’ai adoré : « Le confident » d’Hélène Grémillon (http://lejardindenatiora.wordpress.com/2012/06/19/le-confident-helene-gremillon/). J’aime les histoires de
    secrets de famille donc ce roman graphique m’intéresse beaucoup.

    Ceci dit je suis étonnée par ton intro, j’ai l’impression qu’on est quand même pas mal de filles à lire de la BD. Il y a peut-être une private joke qui m’a échappée ^^

  3. Yaneck Chareyre 15/08/2012 23:47

    LE roman graphique, c’est de la bd. Et justement, ce que je dis, c’est que le public recruté par Mango sur son initiative est bien plus féminin que masculin. Et au vu des commentaires laissés ici
    le mercredi, je ne peux que constater le fait que vous mesdames, commentez plus les romans graphiques, oeuvres uniques, que les séries au long cours.

    Merci pour la référence en tous cas.

  4. Mango 16/08/2012 12:49

    C’est aussi ce que j’ai eu la surprise de découvrir et qui d’ailleurs se confirme de plus en plus, cette attirance des blogueuses pour les romans graphiques qui prennent le
    temps de raconter des vies ordinaires avec des émotions nuancées et où l’on se retrouve tandis que les séries avec des super héros et des bagarres à toutes les pages, heu!…bon, ce sont
    surtout les blogueurs qui les présentent ! Il y a certaines évidences qui s’imposent. Il y a un public féminin et un autre masculin et les préférences divergent.

  5. Yaneck Chareyre 16/08/2012 23:00

    Non, je suis un grand fan de Déproges, je me suis lu l’intégrale de ses textes, il y a quelques années

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s