Freak’s Squeele tome 5- Nanorigines (Mardi chronique)

Freak-s-squeele-tome-5

Série: Freak’s Squeele
Tome: 5
Titre: Nanorigines
Auteur: Florent Maudoux
Editeur: Ankama Editions
Collection: Label 619
Date de publication: Février 2012

La FEAH, l’université où étudient Ombre, Xiang Mao, Chance et les autres, est sous le coup d’une nouvelle menace engendrée par le directeur de Saint Ange, la prestigieuse université de Super-Héros. Cette fois, l’attaque est plus subtile, puisqu’il va faire en sorte que la FEAH soit exclue des universités décernant un diplôme de super-héros. Les trois amis se mobilisent donc auprès de Scipio, le directeur, pour faire bouger les choses. Mais à trop remuer la vase, on en fait remonter les vieux cadavres, et ils pourraient bien apprendre des choses sur les origines de leur école.

Florent Maudoux reste un auteur très efficace. Avec une régularité impressionnante, il livre ses 136 pages pour un nouveau chapitre passionnant des aventures de la FEAH. Il propose pour l’occasion une construction scénaristique intéressante. Il efface la mémoire des héros, qui vont donc redécouvrir avec nous les évènements qu’ils ont vécus. C’est un petit jeu des plus sympathiques, et c’est l’occasion de quelques quiproquos très drôles. Seul bémol de cette histoire, une partie « révélation » particulièrement verbeuse, tout en palabre, dont on décroche facilement, tant on est habitué à la fluidité de la narration de l’auteur. Mais en dehors de ça, il fait bien avancer son personnage d’Ombre, qu’on découvre sous un nouvel aspect. Qu’est-il exactement, d’où vient-il, quelques réponses sont apportées. Pour la majeure partie des surprises, ce sont des universités elles-mêmes dont il est question.
Au dessin, Maudoux est toujours aussi bon. 136 pages en un an, ce n’est pas rien, il faut le souligner. Certes, il utilise beaucoup les codes du manga, qui permettent parfois de simplifier les choses, mais lui fait tout seul, alors que les japonais fonctionnent en studio. Cet homme travaille vite, bien, et sans doute beaucoup. Ce doit être un véritable acharné, mais ça paye. Le rythme est toujours excellent, et on retrouve tout ce qu’on a pu aimer depuis le début de cette série dans son trait.

Cinq tomes, plus de 600 pages, et toujours autant de plaisir à la lecture de cette série fun et divertissante. Rien à rajouter de plus, moi je continue sans l’ombre d’un (loup, ouarf…) doute à suivre cet auteur et ses personnages.

Freak-s-squeele-tome-5_-planchetopbd_201315.5/20

2 réflexions sur “Freak’s Squeele tome 5- Nanorigines (Mardi chronique)

  1. PG Luneau 17/07/2012 15:27

    Tu la vends plus que bien, cette série : je me répète, mais j’ai bien envie de me laisser tenter, la prochaine fois que je la croise!

  2. Yaneck Chareyre 17/07/2012 21:04

    Merci mon grand. Par contre, je ne te recommande pas forcément les albums couleurs. Ils ont divisé les albums originaux en deux, histoire de les vendre deux fois plus chers. Les noir et blancs
    sont déjà très bien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s