Largo Winch tome 2- Le Groupe W (Lundi classique)

Largo-Winch-tome-2

 

Série: Largo Winch
Tome: 2
Titre: Le Groupe W
Scénariste: Jean Van Hamme
Dessinateur: Philippe Francq
Editeur: Dupuis
Date de publication: Septembre 1991

 

Je ne suis pas très client de ce que fait Jean Van Hamme. C’est un scénariste qui ne cache pas ses idées politiques et notamment sur Largo Winch. Pourtant, il faut bien reconnaître que la série s’est faite un nom en moins d’une vingtaine d’année, devenant une référence du genre. Difficile de passer à côté d’un tel succès.

Le milliardaire Nerio Winch est mort, laissant derrière lui un héritier adulte, Largo. Il l’a adopté lorsqu’il était petit et s’est assuré qu’il puisse prendre sa succession à sa mort. Mais maintenant que Largo est face à son destin, il lui faut affronter les requins de la finance qui composent la direction du groupe W. Treize financiers de haut vol et certainement parmi eux, le tueur de Nerio Winch et celui qui a tout fait pour que le même sort advienne à Largo. Avec Simon à ses côté, et soutenu au conseil par John Sullivan, Largo va se mettre en quête des documents attestant de son héritage. Une quête potentiellement mortelle.

Il n’y a pas à dire, sur cette série, Van Hamme est d’une efficacité bluffante. Même si je n’aime pas le fond idéologique de cette série, je suis bien obligé de reconnaître que son scénario fonctionne à merveille, pour proposer une bd d’action digne des meilleurs blockbusters américains. Il est même étonnant que le personnage ait mis tant de temps à rejoindre le grand écran, tant au deuxième tome ses qualité cinématographiques sont évidentes (j’aimais bien la série télé ceci dit). Un rythme soutenu, des adversaires crédibles et menaçants, des retournements de situation réguliers, un peu de sexe pour exciter les esprits, il y a vraiment tout ce qu’il faut. C’est intéressant aussi d’en apprendre un peu plus sur la jeunesse de Largo et sur ses premiers liens à son père adoptif. Je regrette juste que la question du grand méchant soit résolu aussi tôt. J’aurai préféré un adversaire plus discret, plus sournois, qui serait resté en menace permanente plusieurs tomes durant. Bien entendu, je fais confiance à Van Hamme pour résoudre cette question en proposant de nouveaux antagonistes forts, mais voilà, quitte à ce qu’il y ait complot contre le héros, j’aurai aimé le voir durer.
Au dessin, Philippe Francq n’en n’est pas encore à son meilleur niveau, mais on retrouve déjà son incroyable sens du détail. Ses planches sont d’une très belle richesse. J’aimerai trouver un peu plus d’expressivité dans ses personnages, mais la rigidité qui caractérise le trait de Francq est aussi d’une certaine façon sa force.

Contrairement à mes attentes, cette lecture est des plus plaisantes. Aussi agréable à lire qu’à regarder un bon blockbuster estival américain. On en prend plein les yeux, on ne s’ennuie pas, et c’est bien là l’essentiel.

Largo-Winch-tome-2_-plancheLogo top bd16/20

9 réflexions sur “Largo Winch tome 2- Le Groupe W (Lundi classique)

  1. Eric the Tiger Il y a 2 ans

    Personnellement, je suis conquis par cette série depuis que je l’ai découverte. Je trouve que malgré les années qui passent, chaque nouvel album est d’une qualité certaine…

  2. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Sans nul doute. On va voir ce que donne la suite, si les scénarios de Van Hamme me restent acceptables ^^

  3. PG Luneau Il y a 2 ans

    Moi aussi, j’ai adopté Largo il y a bien longtemps. Ce qui me fascine le plus, c’est qu’il réussisse à faire en sorte que je suive bien, et que je comprenne ce qui s’y passe, moi qui suis pire
    qu’un deux de pique pour tout ce qui s’appelle finance, et qui ne comprends plus rien dans un film dès qu’un organisme à acronyme y entre en scène (genre FBI, CIA, MI6, Scotland Yard ou
    l’Intelligence Service…). Avec Largo, je parviens à garder le contrôle, à comprendre les magouilles financières même les plus complexes! C’est la preuve du génie de Van Hamme, mes
    proches vous le confirmeront : si je comprends ces récits, c’est qu’ils sont merveilleusement bien écrit! 😉

  4. Carole Il y a 2 ans

    C’est drôle, car je n’ai jamais eu une image très blockbuster de la bande-dessinée, et je suppose que les traits en effet « rigide » de Francq ont ancré une image bien moins entertainment ; ou
    alors, c’est la suite de la série qui a ancrée cela et elle en stand-by chez moi depuis un petit moment et je ne l’ai pas relu depuis quelques années. C’est peut-être dû à un vieux souvenir, va
    savoir !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s