Je ne suis pas un homme tome 2 (Semaine Japan Expo)

Je-ne-suis-pas-un-homme-tome-2

Série: Je ne suis pas un homme
Tome: 2
Auteur: Usamaru Furuya
Editeur VF: Casterman
Editeur VO: Usamaru Furuya
Date de publication VF: 2011

 

 

Je n’avais pas chroniqué ce tome 2, lorsque je l’ai lu, peu après le premier volume de la série. Je n’avais pas eu envie. Lorsque Snoopy m’a proposé de faire une semaine à thème consacrée à la sélection faite par la Japan Expo, et que ce titre est apparu dedans, je me suis dit que c’était une bonne occasion de vous proposer la fin de cette courte série. Mais j’en suis incapable. Je dois publier la chronique dans moins de douze heures, et je n’arrive même pas à relire cet album. Trop dur, trop sale. Je ne peux pas. J’ai besoin de pouvoir m’attacher un peu, même un peu à un personnage, et là, l’auteur charge beaucoup trop la barque de son personnage principal. Il est ignoble. Je sais qu’il est censé posséder des excuses, que ce personnage est atteint psychologiquement, mais jamais on ne respire avec lui. Jamais on ne peut se dire, ah oui, c’est un type bien. Sa relation névrosée à son père se tient, mais quand aucune empathie ne se crée entre le lecteur et le personnage, c’est pour moi un échec de l’auteur. Il y a des personnages que l’on aime détester. Celui-ci, Yozo, on le déteste, tout simplement.
Cette semaine, je vous ai proposé un autre personnage asocial, névrosé, Mori, de la série Ascension. Il est gênant, ce personnage, mais une accroche affective parvient néanmoins à se faire, et l’on peut adhérer à ses malheurs pour les partager. Là, on ne veut rien partager. Juste sa mort. Juste la destruction finale d’un être méprisable en tous points, qui n’aura jamais fait que du mal. C’est pour cela que je trouve que l’idée que l’auteur essaye de développer, que l’image apparente de Yozo soit positive, me paraît irréaliste. Fausse. Elle ne sonne pas juste, elle ne sonne pas vraie.

Alors voilà, peut-être suis-je un homme trop sensible. Sensible, je le suis, j’en suis fier. Cette lecture là dépasse ce que je peux tolérer. La folie proposée est beaucoup trop entière, beaucoup trop réelle. Je peux lire une série comme Battle Royal, gore, violente, malsaine. Mais parce que l’on voit bien le caractère outrancier de cette violence. Cette outrance là, je ne la sens pas dans le propos de l’auteur. D’où le malaise que je ressens.
A vous de vous faire votre avis maintenant.

Une réflexion sur “Je ne suis pas un homme tome 2 (Semaine Japan Expo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s