Ascension tome 2 (Semaine Japan Expo)

Ascension-tome-2

Série: Ascension
Tome: 2
Scénaristes: Yoshio Nabeta, Hiroshi Takano
Dessinateur: Shin’ichi Sakamoto
Editeur VF: Delcourt
Editeur VO: Shueisha Inc.
Date de publication VF: Novembre 2010
D’après l’oeuvre de Jiro Nitta

Parmi les séries manga consacrées au sport et récemment sorties, je comprends parfaitement que la Japan Expo ait choisi de mettre en avant Ascension. Jiro Taniguchi avait montré l’intérêt de mettre en image l’alpinisme, avait surtout montré qu’un tel manga pouvait avoir du succès. Mais il ne suffisait pas de reproduire la recette du maître, il fallait une œuvre originale, pour prendre la suite, quelque chose de différent mais qui reprenne tout de même les grands thèmes qui avaient plus au public dans le Sommet des Dieux. Ascension recouvre tout cela.

Le lycéen asocial Buntaro Mori avait accepté de participer à une compétition d’escalade, poussé par son nouveau professeur de sport. Mais alors qu’il arrivait au sommet de la paroi, Mori réalisa une action interdite, il enleva son mousqueton de la corde, renonçant à toute sécurité. Il fût disqualifié, mais un tel acte attira un individu louche, poursuivit par la police, l’étrange Keito Hara, un adepte de la grimpe en solitaire. Pendant ce temps, Miyamoto, l’autre élève du lycée de Mori, remportait le concours, permettant ainsi la création d’un club d’escalade dans l’établissement, dans lequel Mori finit par décider de s’inscrire.

Ce que l’on apprécie le plus, me semble-t-il, dans ce manga, ce sont ses deux héros complètement atypiques. Certes, Mori est le classique petit génie qui s’ignorait, mais mettre en scène un personnage aussi antipathique, le mettre au premier plan, et réussir à nous le faire apprécier, c’était un beau challenge relevé par les scénaristes. Miyamoto n’est guère mieux, en mauvais garçon pas doué pour la vie en dehors de la grimpe… Mais justement, ce mélange fonctionne bien, surtout si l’on associe les personnages de second plan, comme la jolie Yumi (bien mise à contribution sur ce tome là) ou le très motivé professeur de sport, monsieur Onishi. Et puis, il y a ces personnages qui ne font qu’un passage, mais dont on se doute qu’ils reviendront: le fou Keito Hara, ainsi que l’organisateur de la compétition. Les scénaristes sèment des petites graines, ne craignent pas de ne pas utiliser immédiatement les personnages présentés, ce qui rompt un travers trop souvent présent dans le manga. Les scènes d’escalade sont haletantes, et les intrigues secondaires se développent de manière fort intéressante. Surtout la personnalité de Mori, qui est une intrigue à elle toute seule.
Graphiquement, on retrouve ce qui aura fait la force du premier tome, avec les mêmes travers. Ces corps surdimensionnés, notamment. Un grand classique du genre sportif en manga, mais qu’on peut toujours regretter un peu, nous autres occidentaux. Mais on retrouve aussi beaucoup de décors, et pas qu’en extérieurs. Shin’Ichi Sakamoto (et j’imagine peut-être son équipe derrière lui), fait de gros efforts pour limiter l’emploi des fonds vierges, ce qui est un sacré gage de qualité et de sens du travail.

Vous l’aurez compris, je recommande chaudement la lecture de cette série. Il n’y a pas besoin d’être un passionné d’escalade pour la lire (imaginez, moi je suis phobique du vide), l’histoire saura vous emporter tout de même, et les références techniques à l’escalade sont légères et très bien amenées. Pourquoi passer à côté d’un bon moment de lecture?

Vous l’aurez compris, je recommande chaudement la lecture de cette série. Il n’y a pas besoin d’être un passionné d’escalade pour la lire (imaginez, moi je suis phobique du vide), l’histoire saura vous emporter tout de même, et les références techniques à l’escalade sont légères et très bien amenées. Pourquoi passer à côté d’un bon moment de lecture?

Ascension-tome-2_planche

topbd_201316/20

3 réflexions sur “Ascension tome 2 (Semaine Japan Expo)

  1. Snoopy 06/07/2012 08:21

    Avant de voir ce nom dans la sélection des Japan Expo Awards, je crois que je n’avais jamais entendu parler de ce manga. Et pourtant il a l’air intéressant. Je ne sais pas comment il a fait pour
    ne pas apparaitre sur mon radar. Je vais réparer cette erreur très prochainement. ^^

  2. PG Luneau 06/07/2012 14:19

    Le dessin semble vraiment bien fouillé, à l’en croire ta planche-démo, mais je ne suis pas sûr d’être emporté par les deux protagonistes associaux. J’ai toujours eu un peu de difficulté avec les
    héros antipathiques. Ce n’est donc pas un oui instantané… peut-être me laisserai-je emporté par la beauté des images si je feuillette…

  3. Antipathique pour l’un oui, mais pas associal. Ce serait plutôt la caricature du mauvais garçon de lycée. Mais dans ce deuxième tome, on lui découvre certains traits de caractère un peu plus fin.
    Je pense que les scénaristes ont posé quelque chose de tranché, mais passeront vite à un personnage plus intéressant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s