Cat Street tome 1 (Semaine Japan Expo)(La Chronique de Snoopy)

Cat-Street-tome-1

Cat Street tome 1
Série : Cat Street
Nombre de tomes : 8 (Série Terminée)
Scénariste : Kamio Yôko
Dessinateur : Kamio Yôko
Editeur VF :  Kana
Editeur VO : Shûeisha
Date de publication : 17 Septembre 2010

 

 

Keito Aoyama est une jeune fille de seize ans qui a quitté l’école et vit recluse chez elle depuis sept ans. Tout cela est arrivé à cause d’un traumatisme qu’elle a subit pendant son enfance. En effet, elle a été ce qu’on appelle une enfant star. Elle jouait dans des publicités, dans des spectacles. Elle était poussée par ses parents dans cette voie. Mais tout ce qu’elle voulait, c’était avoir des amis. Or, cette célébrité l’isolait plus qu’autre chose. Un jour, alors qu’elle a été choisie pour être le premier rôle dans une comédie musicale, elle va devenir amie avec Nako, la jeune fille avec qui elle partage le rôle. Cette dernière commence tout juste sa carrière dans le métier. Keito décide donc de l’aider et va lui apprendre tout ce qu’elle sait. Notre héroïne est aux anges. Elle sait fait une amie dans ce milieu qu’elle n’aime pas particulièrement. Malheureusement pour Keito, elle va vite déchanter. En effet, dès qu’elle va s’apercevoir que Nako s’est servie d’elle et l’a trahie, elle va être incapable de monter sur les planches et encore moins de revenir à une vie normale. Et cela durera sept ans. Jusqu’au jour où elle va croiser la route d’un jeune homme qui va peut-être changer sa vie en l’emmenant dans un centre spécial pour jeunes gens sortis de la société « normale »…

Je préfère vous le dire de suite : je ne vais pas réussir à être objectif dans cette chronique. Pourquoi ? Tout simplement parce que Cat Street est certainement le shojo qui m’a le plus plu depuis que je lis du shojo manga. J’ai littéralement adoré ce premier tome.

L’histoire de cette jeune fille déscolarisée, qui vit recluse chez elle et qui est presque délaissée par sa famille m’a beaucoup touché. L’auteure nous décrit une jeune fille qui semble vide, qui vit parce qu’elle est vivante. Elle n’a aucun but, aucune envie. Elle est là. Et c’est tout. Ce personnage très intéressant va le devenir encore plus lorsqu’elle va découvrir ce fameux centre scolaire où des jeunes déconnectés de la vie « normale » (j’utilise une nouvelle fois les guillemets car au final qu’est-ce qu’une vie normale ? Une vie qui doit suivre les règles imposées par la société ? Ou est-ce autre chose ?) apprennent à leur rythme, à trouver un sens à leur vie, à se faire une place dans cette société qui rejette les êtres non conformes. La découverte de ce centre scolaire sera l’occasion pour notre jeune héroïne de rencontrer des adolescents comme elle. Elle va devoir réapprendre quelque chose de fondamental : avoir confiance dans les autres. J’ai trouvé que ce shojo manga était très mature dans l’approche de ses thématiques.

D’un point de vue graphique,  ça me plait beaucoup. Le trait est joli, très soigné. On retrouve les codes habituels du shojo manga, mais ils sont assez discrets finalement (ce qui n’est pas pour me déplaire).

Ma chronique ne rend pas vraiment hommage à ce manga très prometteur. Je ne peux que vous conseiller de lire ce tome 1. Si vous n’aimez, c’est que vous êtes mort à l’intérieur. ^^ Plus sérieusement, si vous voulez lire un manga avec une belle histoire, touchante, Cat Street est fait pour vous.

Cat-Street-tome-1_-planche

Publicités

7 réflexions sur “Cat Street tome 1 (Semaine Japan Expo)(La Chronique de Snoopy)

  1. Manu Il y a 1 an

    Je pensais que c’était un peu trop « gnangnan » (dit la fille qui adore Nana) mais je vais regarder de plus près cette série.

  2. Snoopy Il y a 1 an

    Haha ! Je vais postuler pour un poste de commercial chez un éditeur si ça continue. ^^

    Sinon, pour être plus sérieux et pour répondre à Manu sur la question d’être gnangan ou pas :

    Je pense que la sensiblité de chacun jouera sur l’appréciation du caractère de l’héroïne. Mais de manière objective, je pense que ce qualificatif ne lui correspond pas vraiment.De plus si je
    devais comparer les tomes 1 de Cat Street et Nana (que j’ai lus), ce dernier est pour moi bien plus gnagnan.

    Toujours est-il que je t’encourage à feuilleter le tome 1 chez ton libraire (ou l’emprunter à la bibliothèque si possible).

  3. PG Luneau Il y a 1 an

    Wouais! Ça semble très intéressant, en effet! Quelle thématique originale! Et puis, huit tomes, voilà une auteure (car je présume que c’est UNE mangaka?!) qui sait être raisonnable! Dommage que
    ce soit juste un peu trop vieux pour mon école (nos plus vieux n’ont que 12 ans) : c’eut été un bon achat!

  4. Yaneck Chareyre Il y a 1 an

    C’est ce que je disais. Snoopy, le spécialiste pour vous donner envie d’acheter des séries que vous n’auriez même pas regardé autrement ^^

  5. Caro Il y a 1 an

    Une très bonne série, et courte en plus ! ^^

    En 2 ans au CDI, j’ai acheté tous les tomes pour les collégiennes (et aussi quelques lycéennes), c’est une série qui a très bien fonctionné auprès des élèves ! Et puis le dessin est vraiment
    agréable à regarder, j’ai vraiment beaucoup aimé, sauf les derniers tomes que j’ai trouvé plus « gnangnan »…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s