Notre-Mère la Guerre tome 3 (Semaine auteurs grenoblois)

Notre-mere-la-guerre-tome-3

Série: Notre Mère la Guerre
Tome: 3
Scénariste: Kris
Dessinateur: Mael
Editeur: Futuropolis
Date de publication: Novembre 2011

 

 

Parmi les auteurs grenoblois, j’ai découvert il y a quelques années un dessinateur qui m’a impressionné, un de ces adeptes de l’aquarelle. Et je craque, pour ce type de mise en couleur, toute en sensations. Mael est son nom, et voici le troisième opus de la série qu’il dessine en ce moment, Notre Mère la Guerre.

Mai 1917. On retrouve le lieutenant Vialatte sur le champ de bataille, plus comme gendarme, mais comme chef d’un équipage de char d’assaut. L’état-major français entend bien faire du déploiement de ces armes le tournant de la guerre. Mais l’épaisse coque de métal ne protège pas de tout, et Vialatte ne tarde pas à retourner sur les lits d’hôpitaux. Là, il retrouve le nouvellement nommé Commandant, Janvier. Il vient à lui pour rouvrir le dossier des meurtres de femmes du début de la guerre, pour qu’il mène l’enquête à nouveau.

Je croyais cette histoire prévue en trois tomes seulement, il faut croire que ce sera au moins en quatre, car ce n’est pas encore l’heure des révélations pour le lieutenant Vialatte. A peine quelques unes sur le « commando » de repris de justice que le gendarme soupçonnait à l’époque des crimes. Ce n’est pas grand chose, et du point de vue de l’intrigue générale, ce troisième tome apparaît pour l’instant un peu creux. Puisse la lecture du suivant nous amener à comprendre ce que nous ne comprenons pas pour l’instant. Par contre, là où Kris est bien meilleur, c’est sur l’aspect social de la guerre, sur le fossé entre les combattants de cette guerre et ceux demeurés à l’arrière. La visite de Paris de Vialatte et son collègue est assez exemplaire à ce titre. Si l’on rajoute à cela la pression que le scénariste commence à mettre autour des désertions et autres révoltes de soldats, on a un excellent tableau de la première guerre mondiale côté France. Mais le scénariste ne s’est-il pas perdu en chemin, tout intéressant que soit ce détour?
Mael, lui, continue sur sa lignée, à savoir qu’il réussit bien ce qu’il fait. Je le soupçonne même de prendre plus de temps pour détailler son dessin, pour enrichir plus encore ses décors, ses différentes scènes. Il faut attendre les plages du Nord, pour que son style se fasse plus aéré. Mais ce n’est en rien un défaut, au contraire, cela ne fait qu’accroitre la qualité de ses planches.

Voilà une série qui aurait peut-être gagné à demeurer un triptyque, car ce tome 3 laisse interrogateur quant à la menée du scénario. Je lirai sans problème le tome suivant, le dernier en théorie, mais je ne ressors pas pleinement convaincu de ma lecture. Ce peut-être une série qui s’appréciera pleinement en lisant tous les tomes d’un coup, ce n’est pas à écarter.

Notre-mere-la-guerre-tome-3_-plancheLogo top bd15.5/20

 

2 réflexions sur “Notre-Mère la Guerre tome 3 (Semaine auteurs grenoblois)

  1. PG Luneau Il y a 1 an

    Hum!! Un autre album sur la guerre… et illustré par un aquarelliste comme je ne les aime pas… J’ai comme l’impression que, si je me fie à ce que mon petit doigt me dit, cette série n’entrera
    définitivement pas dans ma bédéthèque! Et c’est tant mieux : il manque déjà d’espace pour plein d’autres séries!! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s