Le fléau des dieux tome 5- Dei Ex Machina (Samedi SF)

Le-Fleau-des-Dieux-tome-5

Série: Le Fléau des Dieux
Tome: 5
Titre: Dei ex machina
Scénariste: Valérie Mangin
Dessinateur: Aleksa Gajic
Editeur: Soleil
Date de publication: Mars 2005

 

Il ne me reste pas beaucoup de titres estampillés Soleil, dans ma bibliothèque. Ce sont de rares vestiges de ma période 18/25 ans, et je n’ai gardé que le meilleur d’alors, ou les séries qui me laissaient le meilleur souvenir. On s’attache. A l’époque, deux séries de Science-Fiction étaient en concurrence. Douce, la concurrence, la scénariste de l’une vivant avec l’auteur de l’autre. Pour ma part, entre UW1 et Le Fléau des dieux, j’avais choisi le Fléau. Pour le sublime dessin de Gajic. Depuis, j’ai découvert l’excellent série de Denis Bajram, mais je garde une grande affection pour celle-ci.

Flavia et Attila ont été jetés dans le soleil sur ordre du jeune empereur de l’Empire Galactique romain. Pour lui, les deux monstres et traîtres ont été neutralisés. Mais il ignore qu’au cœur du soleil en question se cache un autre secret: l’Olympe. Les dieux romain s’y trouvent, et ont ramené à eux Flavia et Attila. Autrement appelé sans qu’ils ne le sachent, Vénus et Mars. Mais qui sont réellement ces dieux? Et sur la planète Rome, le combat se poursuit sans Flavia, mené par Ebarse le Hun et le préfet Avitus. Contre l’Empereur.

Les chroniques de l’antiquité galactique de Valérie Mangin me plaisent beaucoup, et ce cinquième tome livre de nombreux secrets de cette part de l’univers. Les dieux romains existent, et vous allez découvrir qui ils sont, et comment ils sont devenus ce qu’ils sont. On savait déjà qu’Attila et Flavia étaient bien plus que ces héros qu’ils étaient déjà, mais les clés de compréhensions sont données dans cet album. Révélations qui tombent jusqu’à la dernière case, quand est révélée la véritable identité de Saturne, le dieu suprême de ce Panthéon. Le rythme est excellent, et on apprécie tant de suivre la nouvelle déité des deux héros, que les batailles de la planète Rome.
Une des grandes qualités de la série, c’est pour moi le dessin d’Aleksa Gajic, que je trouvent impressionnant. C’est du film à grand spectacle, c’est beau, c’est magnifiquement mis en couleur, bref, je ne taris pas d’éloges pour ce dessinateur que l’on ne voit malheureusement plus dans le monde de la bd. Une seule série, mais quelle série!

La conclusion tombera dans le tome 6, mais nous apprenons déjà beaucoup de choses sur les dessous du scénario de Valérie Mangin dans cet album. Je ne doute pas que vous serez vous aussi très désireux d’en connaître la conclusion une fois que vous aurez terminé ce tome là.

Le-fleau-des-dieux-tome-5_-planche

 

4 réflexions sur “Le fléau des dieux tome 5- Dei Ex Machina (Samedi SF)

  1. PG Luneau Il y a 2 ans

    Scénaristiquement, ça semble vraiment intéressant : tu me donnes le goût de m’y mettre, j’aime trop la mythologie… Mais graphiquement, je suis beaucoup moins emballé que toi par le dessin
    de Gajic. C’est impressionnant, certe, et de grande qualité, j’en conviens, mais ce genre de rendu, que j’associe plus à la peinture qu’au dessin, ne vient pas du tout me chercher,
    ne me touche aucunement… Peut-être que je pourrais surmonter ce manque d’intérêt visuel si le scénario est aussi génial que tu le dis… Je m’y risquerai probablement un jour.

  2. La série est intéressante. Néanmoins, je n’ai pas ressenti la même admiration pour cette saga que toi. Au plaisir de te relire…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s