Batman Sombre Reflet tome 1 (Jeudi comics)

Batman-Sombre-Reflet-tome-1

Titre: Batman Sombre Reflet
Tome: 1
Collection: DC Classiques
Scénariste: Scott Snyder
Dessinateurs: Jock, Francesco Francavilla
Coloristes: David Baron, Francesco Francavilla
Editeur VF: Urban Comics
Editeur VO: DC Comics
Date de publication VF: Février 2012

 

Bruce Wayne est revenu, et a laissé le costume de Batman a son successeur Dick Grayson, pour ce qui est de la ville de Gotham. Bruce, lui, a prit les commandes de Batman Inc., une alliance entre ses deux identités à travers le monde.
Dick est sollicité par le Commissaire Gordon, qui souhaite utiliser le laboratoire ultrasophistiqué que Wayne a ouvert pour les éventuels besoins de la police. Un enfant s’est trouvé transformé par un puissant mutagène qui n’aurait jamais du se trouver en accès libre. Dick informé, Batman peut donc se mettre en quête de celui qui offre l’accès à ses produits, un mystérieux « Le Priseur ».

Voici le premier Batman publié par les nouvelles éditions Urban Comics, dont vous avez déjà pu lire le bien que j’avais pensé de leur reprise du catalogue de DC Comics. Avec Sombre Reflet, Urban propose un titre noir (d’accord, le titre l’annonçait), qui fait la part belle aux talents d’enquêteurs de Batman, tout en insistant sur la famille Gordon qui est une pièce essentielle de la Bat-familly, et en proposant un nouveau super-vilain tout aussi ravagé que ses prédécesseurs. En somme, de la fidélité, de l’innovation, tout ce qu’il faut pour relancer Batman en France. J’insiste sur la très belle ambiance qui se dégage des planches de Jock, qui convient très bien à la noirceur du récit. Francavilla est intéressant, mais propose un trait différent, qui ne passe pas au mieux après celui de Jock. Cela ne lui rend pas justice. Je préfère le premier dessinateur, qui a un petit quelque chose de Jae Lee, je trouve, dans l’utilisation de l’encrage, et dans la finesse agressive du trait.
L’histoire, elle, est vraiment intéressante. J’apprécie beaucoup cette envie de proposer de nouveaux super-vilains charismatiques. Et à ce titre, le Priseur a ce qu’il faut pour durer et s’installer comme un challenger du Chevalier Noir. La folie l’étreint, comme il se doit pour tout bon adversaire de Batman. Et puis il y a ce regard sur la famille Gordon, avec l’introduction du fils de Jim que je ne connaissais pas. Un personnage là encore plein de potentiel, puisqu’ancien psychopathe, à priori. Le miroir avec le « grand » Gordon fonctionne évidemment au mieux possible.

Pour qui a envie de se mettre au chevalier noir, Sombre Reflet est un bon début. Avantage, il se clôt en deux tomes, et le deuxième est déjà publié. Inconvénient, l’histoire semble un peu se perdre, et on se demande à la lecture de ce tome 1 où le scénariste veut en venir, et s’il n’a pas oublié certains axes de son scénario en cours de route. Il vous faudra lire le tome 2 pour le savoir, pour ma part je le sais déjà.

PS: Précision utile, ces aventures se déroulent avant le relaunch de l’univers, la remise à zéro, publiée en France à partir du mois de mai.

 Batman-Sombre-Reflet-tome-1_-planchetopbd_201316.5/20

11 réflexions sur “Batman Sombre Reflet tome 1 (Jeudi comics)

  1. PG Luneau 01/06/2012 03:14

    Deux tomes seulement? Intéressant… Et le résumé que tu en fais m’accroche assez… Peut-être un jour, surtout si je me décide à me pencher un peu plus vers les Comics… Mais j’ai déjà
    1500 albums franco-belges à lire, et des centaines de mangas à découvrir!!!???

  2. Yaneck Chareyre 01/06/2012 09:20

    Raisons de plus pour sélectionner ta découverte de ce monde là. Note que pour un nord américain, c’est un peu la honte de lire plus de la bd belge (Scrameustache) que celle de ton propre
    continent. ;op

  3. PG Luneau 01/06/2012 20:39

    Euhhh… Crois-tu vraiment que je vais me gorger de hotdogs et de hamburgers simplement parce que les Américains, qui ne connaissent que le gras et le junk food, considèrent que
    la gastronomie est une question de grosseur de portion??? Il y a des limites au chauvinisme!!

    D’ailleurs, je trouve que ton blogue manque de BD polonaises, luxembourgeoises, grecques, portugaises, vaticanes, tchèques, roumaines, bulgares, monégasques, danoises, irlandaises, islandaises,
    finlandaises, suédoises, allemandes, danoises, hollandaises, macédoniennes, andoriennes (?!)… Pourtant, tous ces pays, et bien d’autres, ne font-ils pas partie de ton
    continent, mon ami! 😉

  4. Yaneck Chareyre 02/06/2012 10:23

    Joliement répondu. Sauf qu’en Europe, la bd dominante, c’est la franco-belge. De même qu’en Amérique du Nord, c’est le Comic Book ^^ Donc normal que tu ne trouves pas de bd tchèque chez moi. ;op

  5. Carole 01/06/2012 22:56

    « Pour qui a envie de se mettre au chevalier noir, Sombre Reflet est un bon début. » Tiens, on me parle, là. Je pensais m’y mettre en fait avec le Reboot, avec La Cour des Hiboux. J’ai lu des
    retours plutôt positifs sur le reboot Batman, alors je m’étais dit que c’était un bon moyen de découvrir. Je n’ai jamais réussi à mettre le pied à l’étrier avec DC, mon portefeuille ne peux pas
    en supporter tant – et en plus, je ne m’y retrouvais pas pour un sou. Enfin, je note pour plus tard (et dans le pire des cas, à ma médiathèque si tout va bien).

  6. Yaneck Chareyre 02/06/2012 10:25

    Tu n’as pas tort de vouloir démarrer avec la Cour des Hibous. De ce que j’en ai lu dans le premier mag Batman new 52, ça a l’air d’être sympathique. C’est vrai, pour commencer maintenant, je
    recommanderai plus le nouveau bouquin. Mais celui-ci reste très accéssible.

  7. PG Luneau 02/06/2012 14:53

    Le Comic book est peut-être dominant en Amérique du nord anglophone… Mais je t’avise que je vis au Québec. Le Québec, tu le saurais si tu venais y faire un tour, n’est pas l’Amérique du nord
    anglophone (quoique, malheureusement, tout s’américanise un peu trop et trop vite à mon goût, mais ça, c’est une autre histoire!). C’est «une bulle de France, au nord du continent», comme le
    disait si bien Yves Duteuil! Entre dans n’importe quelle librairie francophone de la province et tu constateras que le ratio franco-belge vs comics vs manga est environ de 60% pour 10% pour 30%,
    je dirais…

    Et puis, il y a aussi une question de thématique : qui dit Comics dit Superhéros, à 90%… Alors si on n’est pas intéressés par les gros muscles en collants qui tabassent de ridicules «méchants»
    qui veulent «dominer le monde» ou le «détruire», sujet presque pas puéril s’il en est un, et bien on est mal barrés avec les Comics, avoue!! 😉

  8. Yaneck Chareyre 03/06/2012 17:34

    C’est une vision bien étriquée du monde de la bd américaine, comme si dire que le manga se limitait à Naruto et Dragon Ball. J’ai le souhait ici de montrer que la bd américaine ne se limite pas
    aux héros en collant. Qu’aux côtés de Spider-Man, tu as un Craig Thompson et son Habibi, un Ted Naifeh et son Courtney Crumrin, un Garth Ennis et son Transmetropolitan, et il y a encore plus de
    diversité proposée sur ce blog, concernant ce genre.
    Et par ailleurs, il y a de très bonnes choses à prendre dans le genre super-héroïque.

  9. PG Luneau 03/06/2012 23:25

    Oh! Je trouve que tu y vas large dans le comic!! La moitié de ceux que tu as nommés font dans le roman graphique, pas dans le comic!

    En fait, je crois qu’on n’a pas la même définition de ce qu’est un comic book. Voilà peut-être la raison de notre mésentente : BD américaine n’est pas automatiquement égale à comic book! Maus n’a
    rien à voir avec le comic, malgré son origine américaine! Pour moi, le comic book, c’est d’abord et avant tout un style littéraire, peu importe son origine! Il est composé de fascicules
    assez courts, anciennement en papier journal (dans mon jeune temps), maintenant en papier glacé, et s’échelonne en feuilletons OU consiste en un recueil de strips parus initialement dans les
    journaux. Tout le reste, ce sont des albums ou des romans graphiques, au même titre que ceux auxquels ton continent nous a habitué.

    Ainsi, pour moi, il y a le comic de type fascicules (tous les superhéros, mais élargi, incluant aussi Fables, tes Preacher et autres Kick ass… et la célèbre famille des Archie!!), et les comic
    strip des journaux (Garfield, For better or for worse, Liberty Meadow, Calvin & Hobbes, Doonesbury, Luann, Fox trot… )

    Si un Français faisait un manga, pur et dure, en dessinant «à la manga», en l’imprimant à rebours, comme un manga, et qu’il serait édité en France, classerais-tu son oeuvre dans la catégorie
    franco-belge à cause de sa nationalité?? Pas moi. Je dirais que c’est un manga français. Au même titre que si un Belge dessine de courts récits à suivre, en couverture souple, avec un
    justicier masqué, je dirais qu’il fait dans le comic book, malgré son origine. Il me semble que c’est la même chose pour les Américains : je considère que Thompson fait du roman
    graphique, au même titre que Davodeau, et que Naifeh fait du récit fantastique, comme Ers et Dugomier… pas du comic book!

  10. Yaneck Chareyre 04/06/2012 08:14

    Je suis partiellement d’accord avec toi.
    En effet, le format fascicule 22 pages est une caractéristique première du comic book, et en effet, il existe des french comics, je vous en présenterai un d’ailleurs lors de la prochaine semaine
    à thème.

    Ceci dit, ta démonstration ne fonctionne pas car le manga ne connaît pas cette distinction que tu fais. Taniguchi fait du manga au même titre qu’Eiichiro Oda, pourtant, il y a autant de
    différence entre un Quartier Lointain et un One Piece, qu’entre un Blankets et un spider-man.

    Pour ma part, je reconnais sous l’appelation comic book le super-slip, le comic strip et le Graphic Novel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s