Murena tome 4- Ceux qui vont mourir (Vendredi chronique)

Murena-tome-4

Série: Murena
Tome: 4
Titre: Ceux qui vont mourir
Scénariste: Jean Dufaux
Dessinateur: Philippe Delaby
Coloriste: Dina Kathelyn
Editeur: Dargaud
Date de publication: 2002

 

Lucius Murena a été banni par Néron du palais impérial. Mais Acté, la bien-aimée de l’Empereur, pense que Murena est le seul véritable ami de l’Empereur, et elle œuvre pour le faire revenir. Néron accepte, mais demande un geste de Lucius pour ne pas se déjuger. Murena, en retour, exige l’assassin de sa mère, à défaut de pouvoir avoir le commanditaire. Néron y voit là l’occasion de commencer à dépouiller sa mère de ses protections. Puisque c’est son garde du corps le tueur, alors Néron le renvoi à l’arène, afin d’affronter notamment… Balba. Qui se voit confier par Murena le soin de venger sa mère, et qui aura par là-même l’occasion de venger un peu son propre maître, Britannicus. Mais Agrippine n’a pas dit son dernier mots, et si elle sent sa déchéance, elle joue une dernière carte: Poppée, une femme magnifique, qu’elle va placer sur le chemin de son fils, afin de le soustraire à l’influence d’Acté.

Nous y voilà, au dernier affrontement entre mère et fils. Les lignes narratives se rejoignent pour un premier nœud. Ce qui implique bien entendu que les fils se sépareront à nouveau. Les morts de Claude, Britannicus et de la mère de Murena sont vengées. Agrippine est tuée. Mais Néron va y perdre l’esprit, et de nouvelles difficultés se présentent. Poppée la manipulatrice, face à Acté la douce. Massam pour son grand retour, qui combattra pour Néron et ramènera forcément l’affrontement à Balba. Et un certain intérêt de la part de Murena pour Acté qui froissera immanquablement l’Empereur… Jean Dufaux livre un beau travail de tissage. Il conclue certaines intrigues, avant d’en lancer de nouvelles, et par là même, remotiver le lecteur dans sa poursuite de la série.
Ais-je besoin de vous chanter les louanges de Philippe Delaby, et de sa collaboratrice Dina Kathelyn? C’est juste parfait, encore, toujours. Les personnages possèdent tous leurs propres personnalités, les lieux sont toujours parfaitement identifiables et différents. Non, vraiment, pourquoi bouder son plaisir?

Une série intelligente, un premier cycle qui se clôt, un dessin qui frise la perfection. N’oublions pas la petite préface faite par un historien anglais pour vanter les mérites de la série. Lisez là, l’essentiel qu’il y a à dire sur cette série, c’est lui qui l’écrit.

Murena-tome-4_-planchetopbd_2013

18.5/20

2 réflexions sur “Murena tome 4- Ceux qui vont mourir (Vendredi chronique)

  1. PG Luneau 12/05/2012 14:55

    Pour une quatrième fois, je réitère le même commentaire : Qu’est-ce que j’attends pour me remettre à cette série????!!!! Mais c’est toujours le même problème : So many books, so little time!…
    Et le Scrameustache qui n’en finit plus de finir !! 😉

    P.S.: Mais avoue qu’il y a longtemps que je n’en ai plus critiqué!… En fait, je suis un peu au ralenti, ces temps-ci, travail oblige, et mes comptes-rendus du Festival me grugent beaucoup
    de temps, eux aussi!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s