Le maître de Benson Gate tome 1- Adieu Calder (Mardi chronique)

Le-maitre-de-Benson-Gate-tome-1

Série: Le maître de Benson Gate
Tome: 1
Titre: Adieu Calder
Scénariste: Fabien Nury
Dessinateur: Garreta
Coloriste: Jean-Jacques Chagnaud
Editeur: Dargaud
Date de publication: Avril 2007

 

La famille Benson est à la tête d’un puissant empire financier basé sur le pétrole. A Boston, tout le monde connaît la famille Benson, et rien ne lui est impossible. Richard, le fils cadet, est de retour à la maison, après ses études de Droit faites à Yales, à la demande express du paternel. Paternel, qui a une idée bien précise du futur de son fils, au service de l’empire familial. Mais Richard veut son indépendance, et rejette la proposition. Quant à son frère aîné, Calder, il souhaite se rapprocher de lui.

Je pensais avoir affaire à une nouveauté, erreur, cet album date d’il y a trois ans. En tous cas, c’est une belle découverte. Avec Fabien Nury, moi, c’est un coup sur deux. Une fois j’accroche, une fois je n’accroche pas, et là c’est du tout bon. C’est une belle fresque familiale qui se profile, avec son lot de trahisons et autres coups fourrés. Les personnages sont tous très bien caractérisés. Les frères Benson sont deux personnages fantastiques, chacun dans leur genre. Richard, le cadet qui veut se placer en situation de rupture avec la famille, sans pouvoir réellement échapper à son influence. Calder, l’aîné, mauvais garçon fidèle au pater familias, avec une incroyable aura. Mais ils ne sont pas les seuls, je pense par exemple à l’homme de main, Taylor, qui narre cette histoire. Lui aussi est plein de potentiel. Seul le père, pour l’instant, est un peu transparent, mais peut-être n’est-ce que temporaire. Ce début d’intrigue me plaît beaucoup. Le rythme est très bon, on sent que Nury se réserve certains personnages pour le futur, et forcément, certaines intrigues aussi. Que va devenir Richard, c’est toute la question, surtout au vu de la couverture. Sera-t-il celui qui rompt avec la tradition familiale comme il semble le souhaiter, ou au contraire, reprendra-t-il sa place comme le « trône » de la couverture le laisse penser?
Garreta, le dessinateur, fait partie de ces artistes que j’aime beaucoup. Je le trouve plus serein, moins guindé que sur les premiers Insiders, où je le trouvais encore peu assuré. Je le sens beaucoup plus à l’aise sur cet album là, et il contribue bien à l’ambiance de la série. Le rythme, c’est aussi lui qui le donne.

Bref, je suis complètement convaincu par ce tome 1, et ressors de ma lecture avec une belle envie de continuer. C’est une série pleine de potentielle que je vous propose aujourd’hui.

Le-maitre-de-Benson-Gate-tome-1_-plancheLogo top bd16/20

 

Ils en ont parlé:  Noir suspense, BD Gest, Scénario,

Publicités

4 réflexions sur “Le maître de Benson Gate tome 1- Adieu Calder (Mardi chronique)

  1. PG Luneau02/05/2012 04:30
    Je suis content d’en lire du bien : elle me faisait de l’oeil depuis longtemps, cette série, mais je ne savais pas trop qu’en penser. Comme j’aime bien les sagas familiales, je devrais apprécier.

  2. Yaneck Chareyre08/05/2012 15:17

    C’est là bas que je l’ai trouvé, mais je ne suis pas certain que c’est un titre qui se retrouvera partout.

  3. C’est une des rares séries de Nury que je n’ai pas lues. Il va falloir réparer cette erreur au plus vite. Au plaisir de te relire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s