Blast tome 2- L’apocalypse selon Saint Jacky (Semaine bd engagée)

Blast-tome-2

Série: Blast
Tome: 2
Titre: L’Apocalypse selon Saint Jacky
Auteur: Manu Larcenet
Editeur: Dargaud
Date de publication: Avril 2011

Polza Mancini est toujours retenu en garde à vue, et interrogé par deux inspecteurs. Mais désormais, eux se préparent à l’inculper pour meurtre. Sa supposée victime est décédée. Mais pour savoir ce qui est arrivé à la jeune femme, ils n’ont guère le choix, ils doivent continuer à faire parler Polza, et à supporter sa leçon de vie et de marginalité. Mais il se pourrait bien qu’il ait des choses intéressantes, aussi, à leur raconter.

J’ai mis le temps, à chroniquer cet album, que je possède depuis sa sortie l’an dernier. Mais Blast est une œuvre, une vraie, et je n’étais pas prêt jusque là pour en parler. Il faut pouvoir la comprendre, la digérer, l’intégrer, et parfois cela peut prendre du temps. C’est donc un excellent album, particulièrement intéressant, mais pas forcément facile d’accès. Son personnage principal fait tout pour repousser le lecteur comme il essaye de le faire pour ses interlocuteurs. Il le fait exprès, Larcenet aussi. Ainsi donc, c’est un album qu’il faut savoir conquérir, pour lequel il faut se faire un peu violence. La première partie de l’album, traite d’une phase d’errance en particulier pour Polza. Une sorte de retour à la nature, bien moins bobo que la série du même nom dessinée par le même auteur. La nature, c’est sale, c’est rude, et l’homme civilisé ne sait plus y tenir une place. Mancini y découvre une forme d

e plaisir, mais il comprendra aussi que la nature n’est pas si accueillante pour nous, et que l’homme doit vivre hors d’elle. C’est la phase de squat de maisons, pour Polza. Une période marquante, durant lequel il expérimente plusieurs fois ce Blast qu’il recherche. Et puis vient la rencontre avec Saint Jacky, et l’intégration à une nouvelle communauté, celle des marginaux. Jacky refuse la société telle qu’elle est proposé, mais reste un humain et un homme de culture. Il est sans doute bien plus, mais cela se vérifiera aussi dans le tome 3 qui viendra. C’est la découverte pour Polza d’un nouveau monde, celui des teuffeurs et de la drogue. Une autre façon de parvenir au Blast, la drogue. Et l’on comprend, dans ces pages, pourquoi Polza en est venu à se mettre en marginalité, et à entrer en errance. Larcenet nous parle de complexes, de douleurs anciennes refoulées. Finalement, Mancini a besoin de se perdre totalement pour se retrouver. Mais un tel processus n’est pas sans risque. Le retour n’est pas garanti. Et c’est ce qui est intéressant, dans la construction du récit. Derrière le bureau des policiers, Polza donne l’impression d’être parfaitement normal. Mais où en est-il de son chemin à ce moment-là? Est-il parvenu au bout et s’est-il trouvé, ou bien est-il encore en train de le parcourir. Larcenet évoque, laisse entendre, à nous de construire des hypothèses. Les réponses ne seront jamais évidentes, et jamais données facilement.
Larcenet fait preuve d’une très belle maîtrise scénaristique, mais il en est de même pour la partie graphique. Là encore, on est clairement sur une œuvre, réfléchie, maîtrisée, en évolution permanente. Le noir et blanc est toujours très justement dosé, mais Larcenet utilise désormais des pointes de couleurs pour certaines scènes, en dehors des Blast (toujours réalisés aux crayons de couleur par un enfant). Il l’utilise pour littéralement mettre en lumière certains moments clés de la jeunesse de Polza. D’ailleurs, jamais cette expression ne se sera tant justifié. Dans ce monde sombre, la couleur vient donner un effet de projecteur sur ces deux scènes.

Cet album est une pure réussite, et je suis désormais absolument convaincu que Manu Larcenet nous livre là une œuvre qui fera date dans sa bibliographie. Il y mêle l’intelligence du propos à la pleine maîtrise de son art graphique, il raconte sans enlever au lecteur le travail d’imaginaire qu’il peut et doit produire. Je ne sais si nous avons là son Chef d’Œuvre, mais c’est indéniablement une grande série qui émerge avec ce deuxième album.

 

Ils en ont parlé: Publikart, Bulles et Onomatopées, Angles de vue, Benzine Mag.

Blast-tome-2_-planchetopbd_201318/20

14 réflexions sur “Blast tome 2- L’apocalypse selon Saint Jacky (Semaine bd engagée)

  1. Véronique D 28/04/2012 08:37

    Tu lui as mis une excellente note! Je suis moins convaincue que toi, même si j’aime bien cette façon d’aborder la société et ses problèmes… Bon WE!

  2. Fan de BD 28/04/2012 09:11

    moi j’adore tout simplement! Du Larcenet de la premiere epoque avant qu’il devienne ultra-connu avec Combat Ordinaire!

  3. Yaneck Chareyre 28/04/2012 10:47

    Pour moi, Le Combat Ordinaire reste dans sa lignée d’exigence. C’est une oeuvre scénaristiquement forte, même si moins novatrice sur le dessin et la narration. Larcenet, c’est un artiste qui a
    une oeuvre cohérente.

    Il mériterait le Grand Prix d’Angoulême.

  4. Sara 28/04/2012 09:37

    Une oeuvre hyper forte, d’une grande noirceur. Je trouve que c’est un tome absolument génial et la réflexion sur la marginalité qu’il amorce m’a totalement convaincue. Je me demande toutefois où
    Larcenet va nous emmener dans le prochain tome…

  5. PG Luneau 28/04/2012 16:17

    Moi, déjà que cette série ne me disait absolument rien, c’est maintenant doublement le cas depuis que je viens de réaliser que c’est en noir et blanc!! Je crois que je me contenterai, un
    jour, de lire son Combat ordinaire, et ce sera assez pour moi!

  6. Yaneck Chareyre 28/04/2012 21:32

    Tu rates quelque chose, l’ami, tu rates quelque chose. C’est du noir et blanc savamment maîtrisé. C’est une véritable expérience graphique.

  7. Eric the Tiger 29/04/2012 11:51

    Je suis conquis par cette série dont j’attends avec impatience la parution du troisième tome. Au plaisir de te relire…

  8. Arsenul 29/04/2012 17:51

    Tu as raison lorsque tu parles d’oeuvre réfléchie maîtrisée. Ce sera une série marquante dans la BD j’en suis certain!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s