Iznogoud président (Samedi humour)

Iznogoud-president

Série: Les nouvelles aventures d’Iznogoud
TItre: Iznogoud président
Scénaristes: Nicolas Canteloup, Laurent Vassilian
Dessinateur: Nicolas Tabary
Editeur: IMAV Editions
Date de publication: 2012

 

Iznogoud a beau chercher à devenir Calife à la place du Calife, il ne parvient à rien. Il va donc saisir l’opportunité que va lui tendre le Calife Haroun El Poussah, qui décide de faire voter le peuple sur le prochain Calife, et l’a désigné comme son unique opposant. La démocratie… Voilà une arme qu’Iznogoud n’avait pas encore utilisé. Mais à force d’empaler ses adversaires, le vizir souffre d’un gros déficit de popularité.
Voici donc la reprise de la série Iznogoud, menée au dessin par le fils de Jean Tabary, dessinateur original, et au scénario par le duo de « stars » Canteloup/ Vassilian (son auteur personnel). Produit marketing lancé pour tirer profit de la période électorale française, que vaut réellement cet album?
Imaginez un gros gâteau, appétissant, mais recouvert de crème chantilly, saupoudré d’amandes, de chocolat en copeaux, de fruits confits, de sucre glace, de sirop d’érable… Un peu écœurant? Oui, c’est cela, nous y sommes. Canteloup et Vassilian essayent de retrouver l’esprit de Goscinny, mais se contentent en fait d’empiler les concepts les uns sur les autres sans parvenir à créer une atmosphère. Plus encore, ils se sentent obligés de cumuler les références à l’actualité, sans que cela n’apporte rien. Ils oublient que si Goscinny jouait en effet de ces anachronismes, il le faisait toujours au service d’une intrigue principale forte. Là, les Fez-bouques et autres Truie-teur ne font qu’alourdir un rythme qui avait bien du mal déjà à décoller. Résultat, les auteurs comblent avec moult bêtises 20 pages avant d’en venir enfin au propos de l’album, les élections du califat. Tout ça, pour proposer un Iznogoud totalement « sarkoizé ». Tout est fait pour nous rappeler le réel président sortant, et je trouve ça trop gros. Ce ne sont plus des ficelles mais des troncs d’arbres qu’utilisent les deux comiques.
Nicolas Tabary, le fils donc de Jean, se débrouille très honnêtement dans la reprise de la série de son père, lui. Il n’a pas la finesse de Jean Tabary, mais on sent à la fois la communauté d’esprit entre les deux artistes, et la personnalité du nouveau. Graphiquement, la reprise se tient.
Mais voilà, prendre des stars de l’humour pour relancer une série humoristique en perdition ne marche pas toujours. Laurent Gerra s’en était mieux sorti sur Lucky Luke, mais là, Canteloup surfe beaucoup trop sur la vague électorale, et ne maîtrise pas du tout les codes et les rythmes de la bande dessinée. Je ne pense pas que ce soit une collaboration à maintenir.

 

PS: N’oubliez pas d’aller voter demain, chers lecteurs français.

 

Ils en ont parlé: Planète BD, Médiapart, Actua BD, Scénario.

Iznogoud-president_-plancheLogo top bd09/20

 

Publicités

6 réflexions sur “Iznogoud président (Samedi humour)

  1. PG Luneau21/04/2012 14:54

    Aïe!! Déjà que les albums que Tabary avaient sortis seul, depuis le décès de Gosciny, ne volaient pas haut…

  2. Sara21/04/2012 15:47

    Jamais aimé cette série de toute façon. Mais là, vraiment, ça a l’air juste mauvais…Pas tentée du tout !

  3. Eric the Tiger21/04/2012 19:10

    Le fait de surfer sur l’actualité tout en utilisant une série au passé relativement prestigieux me gêne un petit peu…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s