La bête (Vendredi chronique)

La-bete

Titre: La Bête
Auteur: Christophe Chabouté
Editeur: Vents d’Ouest
Date de publication: Septembre 2002

Un village perdu dans la montagne. Un hiver rigoureux, avec une neige épaisse qui empêche tout accès. Un meurtre a eu lieu, mais l’inspecteur chargé de mener l’enquête ne peut plus attendre de renforts avant une bonne semaine. Et un nouveau meurtre survient. Le village est à cran, car une Bête est à l’œuvre…

Serait-ce le Chabouté de trop pour moi? Y aurait-il un ordre à respecter pour lire certaines de ses œuvres? Car très sincèrement, je trouve que nous avons là un classique de Chabouté qui n’apporte pas grand chose de plus que ce qu’il a fait par ailleurs. On a les bouseux consanguins ou presque, les sorcières tenues à l’écart du village, la pièce rapportée qui vient tout chambouler, et une conclusion encore plus acide que le corps du récit. Tous les ingrédients sont là, et je suis sûr qu’avec une telle présentation, on pourrait désigner plusieurs albums de l’auteur. Alors oui, c’est efficace, pour qui aime, mais je ne vois là rien qui puisse venir faire changer d’avis les détracteurs de l’auteur, comme un Tout seul, ou un Terre-Neuvas, qui apportaient vraiment du plus. Mais n’est-ce pas moi qui me lasse un peu? Allez savoir…

Pas de chance pour cet album. Je l’aurai lu plus tôt, sans doute aurait-il disposé d’une meilleure critique. Mais là, je ne vois rien d’autre que des ficelles un peu usées par l’auteur. J’ai envie d’être surpris, maintenant, par Christophe Chabouté, et ce n’est pas le cas avec cet album.

 

Ils en ont parlé: La bibliothèque du Dolmen, Mango, Le bruit des pages, Et souviens toi que je t’attends.

La-bete_-plancheLogo top bd13.5/20

6 réflexions sur “La bête (Vendredi chronique)

  1. Violette Il y a 2 ans

    j’ai eu cette impression de « trop-plein » avec Will Eisner… c’est tristounet quand ça arrive 😦

  2. gilbert Il y a 11 mois

    « La bête » été publié en 2002 … « tout seul » et « terre neuvas » en 2008 et 2009 , l’album a bientôt 11 ans … On pourrait le classer dans sa période « rurale » sorcières-zoé , il a vite de
    bousculé tout cela son avec « landru », « construire un feu », « fables amères » , non ?

    Et « les princesses aussi vont au petit coin », « un peu de bois et d’acier », « quelques jours d’été » n’apportent-ils pas un « plus » ou l’auteur a essayer de surprendre en prennant des directions
    totalement différentes ?

  3. Yaneck Chareyre Il y a 11 mois

    Mon avis n’est pas un avis définitif sur Chabouté. J’imagine que vous faites références à ce que je décris de mon état d’esprit. Tout simplement, c’est lié à mon ordre de lecture des albums
    de cet auteur. Il est évident qu’avec Terre-neuvas ou Tout seul, Chabouté a été bien meilleur.

    Mais une lecture, c’est aussi une période, durant laquelle on le lit. J’aime bien ne pas cacher ça, ça peut expliquer aussi certains avis plus négatifs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s