Marvel Gold- Le Gant de l’Infini (Jeudi comics)

Marvel-Gold-Le-Gant-de-l-Infini

Titre: Le Gant de l’infini
Collection: Marvel Gold
Scénariste: Jim Starlin
Dessinateur: George Pérez/ Ron lim
Encreur: Josef Rubinstein
Editeur VF: Panini Comics
Editeur VO: Marvel Comics
Date de publication VF: Janvier 2012

 

 

 

Thanos le Titan maîtrise le pouvoir du Gant de l’Infini, un artefact composé de six gemmes contrôlant chaque aspect de l’univers. Le Temps, l’Espace, l’Âme, l’Esprit, le Pouvoir et la Réalité. Ainsi équipé, il ne peut être vaincu. Et sous les conseils de Méphisto, il s’apprête à offrir l’univers à sa bien-aimée, la Mort. Mais dans sa toute-puissance, il a négligé certains adversaires potentiels, tels les héros de la Terre. Et un ancien adversaire qui connaît tout aussi bien les Gemmes de l’Infini, Adam Warlock.

Attention, non connaisseurs de l’univers Marvel, inutile de continuer plus loin, cet album est truffé de références, et ce sera un ouvrage totalement hermétique pour vous. Maintenant que seuls les fans hardcore demeurent, parlons un peu de ce premier volet de ce qui deviendra avec la Guerre du Pouvoir et la Croisade Cosmique, une trilogie autour du gant, de Thanos et de Warlock. Disons le tout de go, cette histoire a vieillie. Le scénario est totalement simpliste, voir ridicule. Thanos l’omnipotent ne ressent pas la ridicule menace qui se présente à lui, et le pouvoir total qu’il possède, il le limite. Pas crédible pour deux sous. On sent le prétexte, le besoin de créer une menace cosmique permettant de rassembler tous les personnages de l’univers Marvel, toutes les entités, mais leur victoire est juste impossible. Mais comme il faut que les gentils triomphent (et qu’on ne peut laisser la Terre à moitié détruite), alors le pauvre Thanos est doté d’une faiblesse qui l’amène à toujours mettre en place sa propre perte. Mais bien sûr… Pourquoi doter immédiatement Thanos du pouvoir ultime, pour passer le reste des épisodes à essayer de le limiter? Grosse erreur que la suite de la saga ne reproduira pas.
Au dessin, George Pérez laisse rapidement place à Ron Lim, l’artiste qui formera un véritable duo avec le scénariste du cosmique chez Marvel, Jim Starlin. Le second est un peu moins bon que le premier, mais il deviendra pourtant un dessinateur emblématique du genre. Un duo idéal en quelque sorte, pendant de longues années. Ron Lim manque encore un peu de précision dans son trait, mais il lui reste de la marge de progression.

Bref, vous l’aurez compris, si les archéologues marvelophiles apprécieront de se pencher sur cette saga, pour le pas qu’elle constitue dans les sagas cosmiques chez l’éditeur américain, les autres lecteurs passeront leur chemin, pour ne pas subir les faiblesses intrinsèques de cette série. Et puis, découvrir l’univers Marvel avec tous ses personnages en même temps, voilà qui ne serait pas une riche idée.
PS : Panini inaugure ainsi un nouveau format, souple, avec une grosse pagination, pour une somme de 16€30 carrément accessible. Saluons l’effort de l’éditeur de se tourner vers un format Trade Paper Back à la française, que nos porte-monnaie apprécieront.)

 

Ils en ont parlé: Planète BD, Agora Comics,

Marvel-Gold-Le-Gant-de-l-Infini_-plancheLogo top bd11.5/20

2 réflexions sur “Marvel Gold- Le Gant de l’Infini (Jeudi comics)

  1. PG Luneau Il y a 2 ans

    Mouais bof : scénario infantile, dessin un peu faible, univers hermétique… C’est effrayant comme tu nous donnes le goût, aujourd’hui!!! Il me la faut ABSOLUMENT !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s