Alix tome 7- Le dernier Spartiate (Lundi classique)

Alix-tome-7

Série: Alix
Tome: 7
Titre: Le dernier Spartiate
Auteur: Jacques Martin
Editeur: Casterman
Date de publication: 1967

 

 

 

 

Alors que le Général Horatius les invite à le rejoindre en Grèce, Alix et Enak sont pris dans une tempête sur la mer méditerranée. Le navire s’échoue, et lorsqu’Alix se réveille, il n’y a plus personne autour de lui. Dans le village voisin, il apprend qu’il est en Grèce, et que des naufrageurs ont poussé leur bateau à s’échouer. Ses compagnons de route ont été emmenés pour servir d’esclave dans une forteresse secrète qui voit se préparer à la guerre les derniers guerriers Spartiates.

Avec cet album, je n’ai plus aucun grief à formuler vis à vis de du travail de Jacques Martin. Graphiquement, il a atteint son meilleur niveau. La précision du trait est là, mais la maîtrise des visages gomme une large partie de la raideur qu’on pouvait lui reprocher jusque là. Son dessin est impressionnant, et l’émotion peut naître pleinement.
Car c’est une histoire tragique qu’il nous propose. Ces spartiates sont certes des esclavagistes (mais là rien de neuf sous le soleil grec), mais ils sont aussi les derniers à se battre pour une certaine conception de leur culture, face à l’envahisseur et occupant romain. Et forcément, cela confine au tragique, tels les 300 guerriers de Léonidas aux Thermopyles. Mais l’histoire n’est plus de leur côté, et Martin le fait bien sentir. Il est d’ailleurs drôle de soutenir au combat des légionnaires romains, quand on est habitué à les voir représentés comme les envahisseurs de la Gaule. Les différents personnages présentés pour l’occasion sont tous très bien tissés. Horodes le valeureux officier aura ma préférence. Adrea la reine, est bouleversante de majesté, et Alcidas le général, ambigüe à souhait. Tout cela nourrit fort bien l’intrigue générale, trépidante, passionnante. Et puis la fin… Forte, vraiment. Vous verrez par vous-même.

C’est donc de l’excellent Jacques Martin que nous avons là, qui affiche une très belle maturité, tant sur le plan graphique que scénaristique. L’idée de redécouvrir les albums suivants me ravie au plus haut point.

topbd_201316.5/20

Une réflexion sur “Alix tome 7- Le dernier Spartiate (Lundi classique)

  1. PG Luneau 02/04/2012 21:18

    Bon… Si le dessin est devenu moins scolaire et le récit moins lourd, et plus empli d’émotions, je me laisserai peut-être retenter… Mais c’est bien parce qu’il s’agit d’une période de
    l’Histoire que j’affectionne tout particulièrement!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s