Je ne suis pas un homme tome 1 (La bd du mercredi)

Je-ne-suis-pas-un-homme-tome-1

Série: Je ne suis pas un homme
Tome: 1
Auteur: Usamaru Furuya
Editeur VF: Casterman
Editeur VO: Usamaru Furuya
Date de publication VF: 2011

Un mangaka en recherche d’inspiration tombe un jour sur un site web où un jeune homme raconte sa vie. Une vie emplie de honte, selon l’auteur. Le mangaka suit alors toute la vie de Yôzô Ôba, fils de riche industriel, de ses dix-sept ans à ses vingt-cinq ans. Huit années, durant lesquelles il passera du statut de chouchou de la classe, à celui de quasi sdf, puis de mangaka à succès. Encore qu’on ne sache pas comment cette vie s’est terminée. Mais Yôzô est un manipulateur, un profiteur. Ceci dit, le bonheur ne s’attarde jamais auprès de lui.

Ayant lu une chronique d’Yvan consacrée à ce diptyque, j’en ai bien volontiers entrepris la lecture, lorsque l’occasion de me le procuré en bibliothèque s’est présentée. Étonnante histoire, et surtout, étonnant personnage, que celui de Yôzô Ôba. Il a tout de l’être franchement détestable, et pourtant, l’auteur parvient à ce qu’on le prenne en pitié juste ce qu’il faut pour ne pas décrocher de l’intrigue. Car s’il est un parasite et un asocial, il semble surtout totalement dominé par l’image de son père, qui le rend incapable de mener une vie normale. Et c’est ça qui rend le personnage acceptable: ce n’est pas totalement de sa faute. Il mériterait une longue et puissante psychothérapie, mais on l’auteur insiste bien sur le fait qu’il y a une explication à son état, à son comportement, qu’il nous livre peu à peu. Il est d’un masochisme sans nom à l’égard de son personnage, qu’il maltraite au plus haut point. Il ne lui épargne rien. Et même s’il nous montre en gros plans les défauts intrinsèques de l’anti-héros, on prend fait et cause pour lui. Mais maintenant que j’ai terminé ce premier volet, je me demande bien ce qu’il va pouvoir advenir dans le second. Va-t-il se confronter à son père? Va-t-il trahir une nouvelle fois celle qui l’aide (et se trahir aussi par là même?)? L’auteur manie suffisamment bien son histoire pour que l’on n’en sache rien, et que l’on ait envie de se procurer l’album suivant. Mon seul reproche, concernant le scénario, va pour l’instant à l’utilisation du mangaka comme filtre. Pourquoi s’imposer cet écran entre l’histoire et le lecteur, qui n’apporte rien dans ce premier volet? Pour l’instant, on aurait complètement pu s’en passer ans que l’histoire n’en souffre.
Graphiquement, on sent l’auteur peu à l’aise sur les décors. Lui, son truc, son histoire d’ailleurs, c’est l’être humain et son cheminement intérieur, et cela se retrouve dans le dessin. Peu de décors, rien de marquant, d’impressionnant. Par contre, question scènes de sexe, il est très fort, et on peut noter que le sexe féminin n’est pas caché comme il est de coutume dans le manga. Mais donc, pour les gueules, là, il est à la hauteur.

C’est un manga dérangeant, mais qui donne envie d’en savoir plus. L’intrigue est très bien menée, très intéressante et particulièrement riche en réflexions. A voir s’il sera possible d’élargir le propos sur un quelconque symbolisme de la société japonaise, pour l’instant, on reste beaucoup dans le cas particulier.

 

Ils en ont parlé: Dolmen, La culture se partage, Mango, Scénario.

 

Je-ne-suis-pas-un-homme-tome-1_-plancheLogo BD Mango orangeLogo top bd

16.5/20

10 réflexions sur “Je ne suis pas un homme tome 1 (La bd du mercredi)

  1. Michael Il y a 2 ans

    Le dessin est vraiment tiré de cette bd professionnelle??

    Par contre le scénario et son personnage central ont l’air intéressant

  2. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Oui, mais c’est une illustration pleine page. Je n’ai rien trouvé de convaincant. Ceci dit, combien de mangakas trouvent grâce à tes yeux michael?

  3. Noukette Il y a 2 ans

    J’avoue que j’hésite toujours face à un manga, il faut vraiment que le scénario m’interpelle pour me lancer dans ce type de lecture… Mais là, si c’est un diptyque, je pourrais bien me laisser
    tenter.

  4. Kikine Il y a 2 ans

    Intrigant tout de même … 2 tomes, je suis capabe de me lancer là-dedasns. Je note pour le moment où ma curiosité sera trop grande

  5. Mango Il y a 2 ans

    C’est quand même curieux! J’ai aimé ces deux tomes et pourtant j’avais complètement oublié l’histoire elle-même Ce personnage me rebute et cependant l’auteur a réussi à me le faire
    sentir proche et à me retenir jusqu’au bout de son aventure. C’est quand même un tour de force!

  6. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Moi je sais que le 2e tome m’a profondément dégoutté du personnage. Point positif pour l’auteur, il ne laisse pas indifférent, son récit…

  7. Sara Il y a 2 ans

    L’histoire m’interpelle grandement, je le note scrupuleusement dans un coin de ma (trop) petite tête, histoire de m’en souvenir.

  8. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Je serai très intéressé de lire ton avis sur un tel album. Je suis certain que tu pourrais faire quelque chose de très très bon.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s