7 Voleurs (Mardi chronique)

7-Voleurs

Titre: 7 Voleurs
Collection: 7
Scénariste: David Chauvel
Dessinateur: Jérôme Lereculey
Coloristes: Christophe Araldi, Xavier Basset
Editeur: Delcourt
Date de publication: 2007

Deux nains, un voleur, un archer, deux orcs et un grand baraqué, telle est la petite équipe constituée pour commettre un vol audacieux. Les deux nains veulent profiter que l’ensemble de leur peuple ait quitté leur montagne, pour aller dévaliser le trésor du roi. Pour cela, ils ont besoin d’aide, et ont donc réuni une petite compagnie sur la promesse d’un très gros tas d’or. Mais il se pourrait bien que ce contrat comporte une ou deux clauses en très petit caractères…

Il ne me manque plus beaucoup d’albums de la première série 7 à lire, maintenant que j’ai trouvé celui-ci.
C’est une vision classique et assez efficace des grands scénarios de jeu de rôle d’héroïc-fantasy. On retrouve tous les ingrédients, le recrutement dans une auberge, les talents spécifiques, les multiples races, les épreuves régulières, la trahison, le méchant de fin, et l’explication finale. Ca se lit fort bien, mais il ne faut pas avoir de grandes attentes. C’est distrayant, drôle, mais c’est tout.
Ceci dit, c’est aussi bien dessiné par Jérôme Lereculey, qui possède un trait assez fin, même s’il ne semble pas encore savoir dans quel sens pencher. Il a un dessin trait réaliste, et de temps en temps, s’autorise encore des pointes d’exagérations plus propres à des styles cartoony. Avec un brin de rigueur à ce niveau là, il pourrait devenir un dessinateur que j’aurai grand plaisir à suivre, car je pense qu’il y a une réelle qualité chez cet artiste.

Voilà, il n’y a guère de choses à dire sur cet album. Les amateurs de jdr, et d’héroïc-fantasy y trouveront leur compte, mais je doute que les non-initiés ne soient convaincus par cet album là. Tant pis, au moins moi, ais-je passé un bon moment.

Ils en ont parlé: Actua BD, Planète BD, Ben Dis.

topbd_201314/20

11 réflexions sur “7 Voleurs (Mardi chronique)

  1. PG Luneau 27/03/2012 22:34

    Je suis assez d’accord avec le commentaire de Michael!! D’ailleurs, je suis aussi en accord avec toute ta critique! Si tu as lu Wollodrïn, tu auras peut-être remarqué qu’il en était la
    suite indirecte, ou plutôt le spin off, puisque quelques uns des personnages de 7 se retrouvent à nouveau pris dans une mission complexe dans ce diptyque. J’expliquais le tout dans ma critique de
    Wollodrïn #1:

    http://www.lepigeonographe.com/luneau/wollodrin/-01-le-matin-des-cendres-1re-partie-234.html

  2. Lunch 01/04/2012 23:13

    Vu que j’étais pas hyper enjoué par 7 voleurs, je suis pas mécontent d’avoir zappé Wollodrin.

    Je remarque que mes chroniques n’étaient pas super étayées à l’époque.
    Je trouve que le concept (parce que c’est un concept) de 7 est vraiment nul, qu’il n’y a jamais (ou très rarement) la place de conter une histoire qui se tient. La plupart des albums de cette
    série mettent la moitié des pages à seulement présenter les personnages, ce qui laisse très peu de place à l’histoire à proprement parler. Il me semble bien que c’est le cas de 7 voleurs.

  3. Yaneck Chareyre 01/04/2012 23:45

    Je suis beaucoup moins sévère que toi. Il y a peu de très mauvais, je trouve, juste 7 guerrières. Pour le reste, c’est moyen, sans nul doute. encore que 7 prisonniers m’a beaucoup plu, de même
    que 7 psychopathes. Et je pense que 7 Missionnaires était vraiment bon.

  4. PG Luneau 02/04/2012 02:33

    @ Lunch : Je préciserais toutefois que malgré le fait que 7 voleurs étaient effectivement un peu bâclé à cause du format qu’il fallait boucler, comme tu dis, Wollodrïn, pour sa
    part, est excellent : les auteurs ont eu droit à deux tomes pour étaler leur récit, et ça paraît! Autant je ne recommanderais pas spécialement 7…, autant je crois que
    Wollodrïn est un incontournable (ceci dit sans que j’aie lu le deuxième tome, toutefois 😉 )

  5. Je trouve que cet album offre une trame de fantasy très réussie. Je me suis laissé prendre. De plus, j’ai apprécié qu’une histoire située dans cet univers soit un one shot. C’est finalement assez rare. Au plaisir de te relire…

  6. Le format reste appréciable en comparaison de bon nombre de séries au long cours dont la qualité a trop souvent tendance à se déliter. Au plaisir de te relire…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s