Balade au bout du monde tome 1- La prison (Semaine Glénat)

Balade-au-bout-du-monde-tome-1

Série: Balade au bout du monde
Tome: 1
Titre: La prison
Scénariste: Makyo
Dessinateur: Laurent Vicomte
Editeur: Glénat
Date de publication: 1983

 

 

Arthis est photographe, et quelque peu obsédé par une vision qu’il a eu, et qu’il cherche à retranscrire en images. Délaissant sa petite amie, il rejoint une auberge, auprès d’un marais brumeux. Au cours d’une ballade dans cet endroit étrange, à la suite d’une autre photographe, Arthis assiste à une scène étrange. La dite femme, assaillie par un chevalier en armure. Vision qu’il ne tarde pas à partager et qui l’entraînera bien plus loin qu’il ne l’aurait imaginé.

Etrange album, que j’ai pensé incontournable dans cette semaine consacré à l’éditeur Glénat. Parce que cette série a acquis une aura certaine, dans le milieu de la bande dessinée. Parce que Vicomte est devenu une sorte de légende, un auteur fétiche à la lenteur incomparable. N’ayant jamais pris la peine de découvrir cette série, je me suis dis que cette semaine à thème en ferait un bon prétexte.
Est-ce que j’ai aimé cette lecture? Difficile à dire, tellement le scénario nous perd, mais sans doute à dessein. Arthis, le personnage principal, se retrouve dans un monde étrange et difficile à comprendre. Le plus grand flou est maintenu, comme si le scénariste voulait nous laisser dans la brume des marais. Il brosse une ambiance de folie malsaine, semblant mettre en exergue les travers humains qu’il développe chez les autres prisonniers. Manipulation, égoïsme, bonté aussi. Et au milieu, un héros qui n’y comprends rien, et qui représente bien le lecteur.
Graphiquement, nous avons là un dessin parfaitement dans la veine des années 70/80. Des couleurs un peu psychédéliques, un trait déformé mais plein de maîtrise et très précis, on ressent une époque, un style, à travers ces dessins. Le trait, étrange, colle parfaitement à l’ambiance voulu par le scénariste, et réalise une bonne adéquation.

Sans doute vais-je lire le tome 2. Que je comprenne où les auteurs veulent en venir, qu’est-ce qu’ils nous cachent. Quelque chose me dit que cette série ne va passe laisser dominer facilement, qu’il y a une certaine exigence qu’il faut savoir dépasser. Intéressante rencontre.

 

Ils en ont parlé: Scénario, Psychovision, Coin BD.

Balade-au-bout-du-monde-tome-1_-plancheLogo top bd15/20

6 réflexions sur “Balade au bout du monde tome 1- La prison (Semaine Glénat)

  1. Joelle Il y a 2 ans

    Ça me rappelle plein de souvenirs car j’ai lu partiellement cette série à sa sortie dans les années 1980 ! J’avais beaucoup aimé à l’époque mais si je me rappelle peu l’histoire, je me rappelle
    par contre très bien qu’il avait fallu attendre des mois et des mois la parution du tome 4, qui expliquait une partie de l’histoire et qui était sensé être le dernier 😉 Et puis, il est sorti
    toute une suite (au moins une dizaine de tomes), qu’on a acheté mais qu’on n’a toujours pas lu ! Il faut dire qu’on attendait que la série soit terminée pour cela et ça ne fut le cas qu’il y a
    peu (4 ou 5 ans peut-être). On va pouvoir s’y mettre dès qu’on trouvera le temps 😉

  2. Yaneck Chareyre Il y a 2 ans

    Bef, y’a trente ans, Vicomte était déjà très très lent? En tous cas, ravi de t’avoir rappelé de bons souvenirs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s