Jusqu’à ce que la mort nous sépare tome 1 (Dimanche manga)

Jusqu-a-ce-que-la-mort-nous-separe-tome-1

Série: Jusqu’à ce que la mort nous sépare
Tome: 1/ 15 (série en cours)
Scénariste: Hiroshi Takashige
Dessinateur: Double-S
Editeur VF: Editions Ki-Oon
Editeur VO: Square Enix Co. Ltd.
Date de publication VF: Novembre 2009

 

Haruka est une enfant dotée de capacité étonnante. Elle peut prédire l’avenir proche avec une grande précision. Mais ce talent, a été mis sous coupe par une grande entreprise. Alors lorsque se présente celui qui peut la sauver, Haruka n’hésite pas, et elle se place sous sa protection, sans même le connaître. Mamoru est un homme lui aussi très particulier. Au service d’une agence privée, Elements Network, il est payée pour traquer les criminels et les punir quand la Justice ne peut rien contre eux. Et bien qu’aveugle, Mamoru prend sa mission très à cœur, même s’il ne se fait pas d’illusions sur la place que lui donne cette activité dans la société. Et quand Haruka se présentera à lui, il n’hésitera pas à la protéger. Pas une seconde.

Excellent manga, auquel j’ai pris beaucoup de plaisir. Sur un scénario assez bateau, les agents privés qui chassent les bandits, le scénariste Hiroshi Takashige parvient à développer une intrigue haletante et pleine de promesses. Ce groupe de victimes qui s’associe pour rendre justice, à défaut d’être moral, ça reste une bonne évolution du genre. Cela donne à ses « Vigilants » un fond différent des canons du genre. Comme dans tout bon manga, le héros est charismatique à souhait. Ecorché vif, blessé, ténébreux, lucide, il a tout pour que l’on se souvienne de lui. Et pourtant, on n’a pas la sensation de lire une caricature. Le mélange mafia/ société industrielle présage de fort bonnes choses, de complots mais aussi de petites frappes à défourailler. Et puis il y a cet esprit de Mimura, ce décalage avec son employeur, qui peut amener de véritables réflexions pour l’avenir.
Le dessin de Double-S est vraiment entraînant. Assez classique pour une bd d’action, il possède un véritable rythme, un entrain indéniable. Ce n’est pas un grand amateur de décors, mais ce n’est sans doute pas pour rien dans l’énergie qui se dégage de ces planches. C’est extrêmement énergique, et bien en adéquation avec le scénario.

Disons le tout simplement, j’adhère à ce manga. En termes d’action, il me semble dans le haut du panier, dès le premier tome, avec un beau potentiel d’évolution. J’aurai plaisir à faire un bout de chemin avec ces personnages et ces auteurs.

 

Ils en ont parlé: Scénario, BD Gest, Saveurs littéraires, Actua BD.

Jusqu-a-ce-que-la-mort-nous-separe-tome-1_-planche

Logo top bd15.5/20

4 réflexions sur “Jusqu’à ce que la mort nous sépare tome 1 (Dimanche manga)

  1. Snoopy Il y a 2 ans

    Jusqu’à ce que… est effectivement une très bonne surprise. L’histoire a un thématique très classique. Mais elle est bien utilisée. Je n’ai lu que les 2 (ou 3) premiers tomes. Et pour le moment
    c’est très bon. Tu m’as donné envie de me remettre à chercher la suite. 🙂

  2. PG Luneau Il y a 2 ans

    La prémice semble effectivement intéressante. Peut-être m’y risquerai-je, une fois mon apprivoisement des mangas bien entamé!! 😉

    D’ailleurs, mon prochain billet sera une chronique sur ma relation avec les mangas (j’ai hâte de lire vos commentaires là-dessus!!), puis la critique qui suivra portera sur le premier manga
    jeunesse que j’ai lu suite à vos conseils. C’est à ne pas manquer!! 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s